Un ouragan frappe cagnes

Autres informations / 09.09.2015

Un ouragan frappe cagnes

CAGNES-SUR-MER, DIMANCHE

PRIX DE LA CALIFORNIE (L)

UN OURAGAN FRAPPE CAGNES

Ce Prix de la Californie (L) a permis de voir à l’œuvre un cheval qui le potentiel pour briller au niveau des Groupes : Hurricane (Hurricane Cat). Pour le dire clairement, dimanche, dans cette première Listed cagnoise, il y a eu lui et les autres. Ce cheval, qui n’en était qu’à sa troisième sortie et est toujours invaincu, n’évoluait pas au même étage que ses adversaires.

Dans la "boîte" dans le tournant final, Hurricane a réussi à changer de ligne sans aucune difficulté, puis à venir prendre l’avantage sur l’animateur, Viserano (Rock of Gibraltar). Comme il l’avait fait lors de ses deux premières sorties, Hurricane s’est ensuite détaché, s’imposant en cheval déclassé.

Un cheval pour le "Jean Prat"

Hongre, Hurricane ne sera pas engagé – et c’est logique – sur la voie qui mène à la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), une épreuve qu’il n’a pas le droit de courir. Jean-Claude Rouget va donc donner au cheval un temps de repos, afin de préparer les rendez-vous ouverts aux hongres qui sont au programme à partir de l’été. Au micro d’Equidia, l’entraîneur a déclaré : « Hurricane a couru trois fois cet hiver et il va maintenant avoir un peu de repos. Nous pouvons le préparer pour une course comme le Prix Jean Prat (Gr1) [le 10 juillet à Chantilly, ndlr]. Il y a de belles épreuves pour lui à partir de l’été et il n’a pas vraiment intérêt à courir ce printemps. Ici, il a montré l’accélération des bons chevaux. Il s’est baladé lors de ses trois sorties. Hurricane avait gagné de bout en bout en débutant. Nous l’avions fait attendre pour sa deuxième sortie afin de lui apprendre à ne pas foncer devant. Il a été bien monté, pouvant ainsi attendre. Avec les bons chevaux, ceux avec lesquels on sait qu’il y a de la marge, c’est plus facile de faire cela. »

La tenue a parlé pour la deuxième place

En retrait d’Hurricane, Magnanime (Elusive City) a réussi dans les derniers mètres à venir prendre l’avantage sur Viserano. Magnanime effectuait une rentrée et elle restait sur une victoire à Chantilly, dans une "B", fin octobre, sur 1.800m. Elle possède sans doute plus de tenue que Viserano et c’est cette aptitude qui lui a permis de venir ravir la deuxième place.

Encore peu expérimentée, Magnanime aurait donc gagné cette "Californie" si elle n’était pas tombée sur un cheval qui vaut mieux qu’une Listed. Seule pouliche du lot et seule rentrante, Magnanime bénéficiait d’un bon engagement. Son entraîneur, Fabrice Chappet, nous a expliqué : « Nous sommes ravis. Au départ, nous souhaitions courir avec Magnanime le Prix Policeman. Mais ce dernier n’étant plus une Listed, nous avons donc orienté Magnanime sur ce Prix de la Californie. Il lui a manqué un peu de temps pour faire une rentrée avant cette course, car nous l’avions laissée tranquille après sa victoire à Chantilly. Le contrat est rempli avec cette deuxième place. Magnanime est une pouliche cool dans un parcours ; elle est capable d’être compétitive sur 1.600m, comme sur plus long. »

 

La famille de Sir Prancealot

Élevé au haras de la Haie Neuve, Hurricane est le frère de Masterblaster (Sunday Break), qui avait plutôt bien commencé sa carrière en plat et qui évolue désormais en obstacle, dans l’effectif de François Nicolle. Son père, Hurricane Cat, est stationné à la Haie Neuve. Sa mère, Monatora (Hector Protector), est une fille de Mona Em (Catrail), lauréate du Prix de la Vallée d’Auge (L) et mère de Sir Prancealot (Tamayuz), gagnant des Flying Childers Stakes (Gr2). Jean-Claude Rouget avait acheté le poulain à la vente v.2 d’Arqana pour 18.000 euros.