Un outil d'évaluation indispensable dans les courses modernes

Autres informations / 21.09.2015

Un outil d'évaluation indispensable dans les courses modernes

UN OUTIL D'ÉVALUATION INDISPENSABLE DANS LES COURSES MODERNES

Bruno Barbereau nous explique sa démarche : " Les temps sectionnés (pace and speed figures) sont le troisième niveau de la pyramide dans les courses hippiques. Vous n'aurez pas un bon cheval ou, comme nous recherchons tous, un cheval d'exception, si vous n'avez pas les trois niveaux de la pyramide parfaite : pedigree + modèle + pace and speed. Même si vous pouvez vous estimer heureux de posséder le plus beau cheval avec un pedigree exceptionnel, il ne deviendra jamais un champion tant qu'il n'aura pas remporté une course avec de bons temps partiels qui feront de lui un cheval qui sort de l'ordinaire. Je dois vous l'avouer, je suis un homme chanceux. Il y a quelques années, alors que je passais quelques jours à New York et que je me trouvais dans une librairie, je suis tombé sur un livre qui a changé ma vie : Picking Winners d'andrew beyer. Quand je suis arrivé à la fin de la lecture de ce livre, je me suis dit : " Ce gars a tout compris, c'est un génie ". Depuis ce jour, monsieur Andrew Beyer est devenu mon idole. J'ai d'ailleurs toujours beaucoup de plaisir à lire ses chroniques qui paraissent régulièrement dans The Washington Post. Il m'a démontré comment convertir les temps des courses en chiffres de vitesse : les fameuses beyer speed figures qui sont mondialement reconnues. Plus tard, j'ai lu d'autres auteurs traitant de rythme et de vitesse dans les courses hippiques : Howard Sartin, William Quirin, etc. Toutes ces analyses parviennent à la même conclusion : le plus important est de prendre en considération le rythme et la vitesse à différents moments de la course. Mais je recherchais une méthode innovante, incluant différents paramètres, adaptée aux courses françaises qui ont la particularité d'être souvent peu rapides pendant les deux premiers tiers de la course et de se terminer sur de vives accélérations. Les qualités de finisseur sont primordiales mais elles ne suffisent pas. Un très bon cheval doit avoir la capacité à soutenir un rythme élevé dans la première phase de la course mais aussi de pouvoir réaccélérer dans la dernière section. Le rythme et la vitesse sont deux éléments primordiaux intimement liés. Lorsque vous prenez en compte les temps partiels pour créer un rating, vous vous appuyez sur des faits et non sur des hypothèses. C'est seulement après de nombreuses années de recherche, entre espoir et désillusion, que j'ai trouvé MA solution. Je ne pense pas que la méthode parfaite existe, mais elle tente d'être fonctionnelle et la plus précise possible, sachant que, et cela peut paraître incroyable, chaque dixième de seconde a une importance. Finalement la règle de base peut paraitre plutôt "simple" :

• Course lente + finish lent = inquiétant

• Course rapide + finish lent ou course lente finish rapide = normal

• Course rapide + finish rapide = très intéressant

Et tout cela sert à quoi ? Après avoir collecté plus de quinze années de données chronométriques dans les courses françaises, ainsi que dans le monde entier, vous devenez capable d'estimer immédiatement, après une course, la valeur réelle de la performance d'un cheval à travers ses temps partiels. Vous pouvez établir une comparaison et une hiérarchie entre les chevaux, faire ressortir leurs points forts grâce à leurs chronos. Il vous suffit d'entrer les temps partiels du cheval qui vous intéresse dans la base de données, en quelque sorte au "crash test" . Un outil qui peut s'avérer très important et jubilatoire. Quand vous travaillez avec les temps partiels, tous les jours vous êtes à la recherche de la nouvelle star : un très bon cheval a des fréquences de vitesse exceptionnelles. "