Candyland de bout en bout

Autres informations / 19.10.2015

Candyland de bout en bout

PRIX DU MINISTERE DE L'AGRICULTURE À 37,5 % (A)

CANDYLAND DE BOUT EN BOUT

Candyland (Carghese des Landes) a remporté sa première victoire dimanche, à Tarbes, en s’imposant dans le Prix du Ministère de l'Agriculture à 37,5 % (A). Le pensionnaire de Thierry de Laurière a rapidement pris la tête et, très allant au début de l’épreuve, il s’est progressivement détendu, avant d’attaquer dès l’entrée du tournant final. Les autres concurrents n’ont jamais réussi à rattraper leur retard et Candyland gagne avec trois longueurs d’avance sur casa d’escar (Hasa). Les débuts de Candyland en compétition furent timides. Son jockey a chuté lors de sa première sortie et il s’est ensuite classé cinquième, très nettement en retrait, dans le Grand Criterium des Anglo-Arabes (A). Candyland a ensuite rectifié le tir en se classant troisième de la Poule d'Essai à 37,5 %, derrière Fifty du Pecos et Sissi de l’Abbaye.

Le succès de l’association entre Thierry de Laurière et Philippe Viallard Thierry de Laurière est l’un des entraîneurs les plus titrés du circuit des courses pour anglo-arabes. Candyland court sous les couleurs de Philippe Viallard, l’un de ses propriétaires fidèles. Le duo a également remporté ce dimanche le Prix Djanguine (G), avec Fidelio du Pecos. L’association entre Thierry de Laurière et Philippe Viallard a remporté de nombreux succès ces dernières saisons, en particulier avec Frisson du Pecos, qui est à présent étalon.

Une mère placée de Poule d’Essai à 50 %

Candyland est né chez Xavière Cauhape et Francis Delord. Xavière Cauhape, issue du monde de l’équitation, a remporté en 2011 le Prix du Ministère de l'Agriculture à 12,5 % avec Unikland. Candyland est le meilleur produit de sa proche famille. La mère de Candyland, Jaffa de Mels (Mangarose), n’a couru que deux fois, mais elle s’est classée proche deuxième de la Poule d’Essai à 50 %. Si l’on remonte à sa troisième mère, Lady Tanie (Thalian), on retrouve une souche du grand élevage du colonel Le Man. Pour produire Lady Tanie, il avait croisé le chef de race Thalian (Djerba Oua) avec Focolora (Tabriz), une soeur de l’étalon Porto Rafti (Abaco). Avant d’intégrer l’effectif des Haras nationaux, ce dernier avait gagné le Grand Prix d'Automne (Gr1) à Auteuil.