Dhevanafushi, à l’issue d’une longue lutte

Autres informations / 06.10.2015

Dhevanafushi, à l’issue d’une longue lutte

 

Dhevanafushi

(Kendargent) s’est imposé dans le Prix Bend’Or (F), ce mardi sur l’hippodrome

de Maisons-Laffitte. Ce cheval élevé – avec madame Chabot –, entraîné et

portant les couleurs d’Henri-Alex Pantall a évolué en tête du peloton, qui

s’est décalé de quelques mètres de la corde, aux côtés d’Alberobello (Fuissé). Au passage devant les tribunes, Dhevanafushi

et Alberobello ont mené une lutte sans relâche jusqu’au poteau d’arrivée.

Dhevanafushi a pris la mesure sur son adversaire à quelques foulées de la fin.

Jackfish

(Exceed and Excel), qui voyageait dans le sillage d’Alberobello, à l’intérieur

de la piste, n’a pas réussi à suivre ses adversaires. Il a néanmoins préservé

nettement sa troisième place.

Pour

Dhevanafushi, cette victoire avait des allures de revanche : il restait en

effet sur une quatrième place pour ses débuts, dans le Prix Joyeux Drille (F) à

Saint-Cloud, en septembre… moins d’une longueur derrière Alberobello, troisième

de l’épreuve.

 

La famille de Rosia Bay

La

mère de Dhevanafushi, Tejaara

(Kingmambo) a été achetée par Guy Petit pour 6.000 euros à Shadwell, dans le

cadre de la vente d’élevage d’Arqana en décembre 2007.

Elle

a débuté sa carrière sportive à 3ans et a couru neuf fois, se plaçant à quatre

reprises et remportant une course. La deuxième mère de Dhevanafushi, Ma-Arif (Alzao), a gagné une course à

3ans en Grande-Bretagne et s’est placée deuxième des London Clubs Fern Hill

Fillies Rated Stakes (L) à Ascot. Il s’agit également de la famille de Rosia Bay (High Top), mère de sept

gagnants black types en France et à l’étranger, dont : Ibn Bey (Mill Reef), aujourd’hui

étalon, lauréat du Prix Maurice de Nieuil (Gr2) et deuxième du Breeders’ Cup

Classic (Gr1). Elle a aussi donné Roseate

Tern (Blakeney), lauréate

des Yorkshire Oaks (Gr1).

?