Impassable dans une épreuve se conjuguant au féminin

Autres informations / 01.10.2015

Impassable dans une épreuve se conjuguant au féminin

LONGCHAMP, SAMEDI

 

IMPASSABLE DANS

UNE ÉPREUVE SE CONJUGUANT AU FÉMININ

Ils seront six au départ du Qatar Prix Daniel Wildenstein

(Gr2), dont quatre pouliches. Révélation du premier semestre chez les pouliches

de 3ans sur le mile, Impassable (Invincible

Spirit) n’a pas été revue depuis sa victoire dans le Prix de Sandringham (Gr2).

Elle  a montré des progrès constants en

début d’année et ses limites actuelles sont inconnues. Elle a fait l’impasse

sur les gros combats de Deauville et effectuera sa rentrée dans un lot à sa

portée. Impassable aura son terrain et peut bien faire d’emblée.

Face à elle, il y a Miss

France XX (Dansili). André Fabre a choisi de

l’aligner dans ce Gr2 plutôt que d’aller vers les Sun Chariot Stakes ou le Prix

de l’Opéra Longines (Grs1). Miss France s’est bien comportée pour sa grande

rentrée dans le Prix de la Cochère (L) remporté par Sonnerie (More than Ready), qu’elle retrouvera ce samedi. La

pensionnaire d’André Fabre a mis du temps à trouver son action avant de très

bien conclure. Cette rentrée lui aura fait du bien et, même si son entraîneur

estime qu’elle a encore besoin d’une course, elle a le niveau pour renouer avec

la victoire ce samedi. Et le terrain sera à sa convenance. Il faut donc la

suivre attentivement !

Sonnerie a quant à elle été supplémentée dans ce Qatar

Prix Daniel Wildenstein. C’est une bonne pouliche, mais elle contenait de

justesse l’attaque de Miss France en dernier lieu. Si cette dernière a

progressé, elle est en mesure de prendre sa revanche.

Akatea XX (Shamardal) est elle aussi une pouliche en

progrès. Elle reste sur une très bonne deuxième place dans le Qatar Prix du

Moulin de Longchamp (Gr1), derrière Ervedya

(Siyouni). Akatea mériterait sa victoire de Groupe et est une prétendante à

la victoire ce samedi, mais elle aurait peut-être été mieux sur une piste plus

assouplie. Lauréat du Prix Quincey Barrière (Gr3), Johnny Barnes (Acclamation) est un bon poulain. Le pensionnaire de

John Gosden est de retour en France avec des ambitions, mais il ne trouvera pas

ce samedi le terrain assoupli qu’il apprécie. La piste ne sera pas légère pour

autant et il peut lutter pour le podium. Enfin, Wild Chief (Doyen) aura fort à faire dans ce Qatar Prix Daniel

Wildenstein. Troisième du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le

Marois (Gr1), il n’aura pas son terrain et s’annonce "barré" par

plusieurs concurrents ayant une vraie marge de progression.