Impassable et attendue

Autres informations / 03.10.2015

Impassable et attendue

LONGCHAMP, SAMEDI

 

Impassable (Invincible

Spirit) n’avait pas été revue depuis sa victoire dans le Prix de Sandringham

(Gr2), fin mai à Chantilly. Pouliche en plein progrès, la pensionnaire de Carlos

Laffon-Parias effectuait une rentrée attendue ce samedi, dans le Qatar Prix

Daniel Wildenstein (Gr1). En course, Impassable a… attendu dans une course

menée par Wild Chief (Doyen) et Miss France

(Dansili), lesquels ont imprimé du rythme à l’épreuve. Impassable a commencé à

se rapprocher au pavillon et a bien allongé ses foulées, passant ses

adversaires en revue. Elle s’impose d’une demi-longueur devant Miss France.

Cette dernière a paru un peu débordée lors du sprint. Elle s’est ensuite bien

ressaisie et s’est relancée. Mais Impassable était… impassable. Akatea (Shamardal), longtemps vue en quatrième

position à la corde, a bien accéléré mais n’a pas pu remonter les premières. Sonnerie (More than Ready) est

quatrième.

 

Le retour gagnant

Cette saison, Impassable n’a cessé de voler de progrès en

progrès, concluant son premier semestre par une victoire dans le Prix de

Sandringham (Gr2). Absente depuis, elle signe une rentrée victorieuse et pleine

de promesses pour la suite de sa carrière. Impassable remporte ce samedi son

deuxième Gr2 et signe son troisième succès consécutif.

En l’absence de Carlos Laffon-Parias, qui a vécu la

course depuis Newmarket, Pierre-Yves Bureau, manager de l’écurie Wertheimer

& Frère, nous a expliqué : « C’est

superbe. Bravo à Carlos [Laffon-Paris, ndlr] de l’avoir eue aussi prête. Nous voulions courir le Prix du Moulin de

Longchamp mais la course semblait très relevée… et nous avons un peu regretté,

suite à l’avalanche de non partants. Aujourd’hui, elle remet les pendules à

l’heure. Avec ce qu’elle nous a montré cette année, nous allons sûrement la

garder l’année prochaine. Elle a réalisé une année magnifique. C’est une

pouliche que Carlos aimait beaucoup à 2ans mais ça ne s’est pas bien passé.

Elle a eu une petite infection après le "Sandringham" et a été

arrêtée. Elle pourrait aller sur le Breeders’ Cup Mile, mais sans certitude.

C’est une vraie mileuse et nous espérons que son frère Attendu pourra également faire les 1.600m demain [dans le Qatar

Prix Jean-Luc Lagardère, ndlr] !

»

L’écurie Wertheimer & Frère conserve sa couronne dans

ce Qatar Prix Daniel Wildenstein, remporté en 2014 par le champion Solow (Singspiel), depuis devenu le

meilleur miler d’âge européen. Outre Impassable, les célèbres couleurs

étaient aussi défendues par Sonnerie, qui restait sur un succès dans le Prix de

la Cochère (L) devant la rentrante Miss France. Elle est quatrième ce samedi.

Elle montait de catégorie et évoluait sur un terrain un peu trop rapide pour

elle, car elle a eu quelques problèmes aux jambes. Pierre-Yves Bureau a

expliqué : « Elle tentait sa

chance au niveau Groupe. Un terrain plus souple l’aurait peut-être avantagée,

mais elle est battue par trois excellentes pouliches et je pense qu’elle est à

sa place. »

 

Miss France encore

deuxième

Miss France restait sur une deuxième place dans le Prix

de la Cochère, pour sa rentrée, après presque un an d’absence. Ce samedi, elle

doit à nouveau s’avouer vaincue. Miss France était au départ de ce Qatar Prix

Daniel Wildenstein alors qu’elle disposait d’options dans les Sun Chariot

Stakes et le Prix de l’Opéra Longines (Grs1). Elle ne démérite pas pour autant,

se montrant courageuse en se relançant à la fin.

Anthony Stroud, racing manager de Ballymore

Thoroughbred Ltd, nous a déclaré : « Elle

court de belle façon même si elle n'a pas eu le parcours idéal, le nez au vent,

dans une épreuve qui n'a peut-être pas été assez sélective. Elle a été un peu prise

de vitesse au moment du démarrage et a réussi à se relancer à la fin. Peut-être

a-t-elle également payé sa récente rentrée après une longue absence. On le sait

: la deuxième course est quelquefois décevante. Mais elle s'est tout de même

bien défendue. Nous verrons avec son entraîneur quelles suites donner à son

programme. »

 

Akatea pas sur son

terrain

C’est sur les pistes très souples, si ce n’est lourdes,

qu’Akatea a fait impression lors de ses deux dernières sorties, plaçant de très

belles accélérations : deuxième du Prix de Lieurey et surtout deuxième d’Ervedya (Siyouni) dans le

"Moulin". Elle a été moins percutante sur la piste plutôt rapide de

ce samedi, sans pour autant démériter. Alain de Royer Dupré, son entraîneur,

nous a déclaré : « Akatea court

très bien et elle a eu un beau passage. Mais le terrain était trop léger. Nous

allons réfléchir à la suite de son programme ; il reste l'Amérique. »

 

VISIONNEZ LA VIDÉO DE LA COURSE

"JDG

vidéo" est un nouveau service offert par JDG, en partenariat avec Equidia

et France Galop : Nouveau ! Cliquez

ici pour revoir sa course en VIDÉO

 

DÉCOUVREZ "LIVE

PEDIGREE"

JDG vous propose un nouveau service gratuit au cœur de ses emails

d’alerte Flash Info et dans le journal : le "Live Pedigree". Quelques

minutes après chaque course black type, il vous suffit de cliquer dans

le mail d’alerte pour télécharger librement un pedigree ultra-détaillé du

cheval gagnant.

Ce pedigree vous est offert en partenariat avec Weatherbys.

Cliquez ici pour télécharger le

pedigree d'Impassable

 

(le lien à mettre est le suivant :

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/impassable.pdf

 

La sœur de Foreign

Tune

Élevée par Wertheimer & Frère, à qui elle appartient,

Impassable est la propre sœur de Foreign

Tune (Invincible Spirit), qui a remporté le Prix Coronation (L). Ce sont

des filles de Gwenseb (Green Tune),

notamment lauréate du Prix du Bois (Gr3). Gwenseb a un yearling par Redoute’s Choice. Elle n’a pas eu de

foal et elle est pleine d’Oasis Dream.

Gwenseb est aussi la mère d’Attendu

(Acclamation), gagnant du Prix La Rochette (Gr3) cette année, et qui sera au

départ du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), ce dimanche à Longchamp.