Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

John gosden : « le meilleur cheval de distance intermédiaire que j’aie entraîné »

Autres informations / 04.10.2015

John gosden : « le meilleur cheval de distance intermédiaire que j’aie entraîné »

QATAR PRIX DE

L’ARC DE TRIOMPHE

 

Il y a peu de mots pour décrire l’année exceptionnelle

réalisée par John Gosden, dont le point culminant aura été cette première

victoire dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) : « C’est un rêve devenu réalité, pour

nous tous ! Venir ici, dans le "vieux Longchamp" pour la toute

dernière fois, et gagner le Prix de l’Arc de Triomphe ! » John

Gosden avait déjà signé une année incroyable en 2014, avec la star du mile Kingman (Invincible Spirit) et la classique Taghrooda (Sea the Stars), également gagnante des King George VI

and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Difficile à concevoir, mais John Gosden a été

encore plus impressionnant en 2015. Golden Horn lui a offert un succès dans le

Derby d’Epsom, les Eclipse Stakes et les Irish Champion Stakes (Grs1). Jack Hobbs (Halling) lui a permis de

signer le jumelé gagnant du Derby d’Epsom – un exploit que seul Aidan O’Brien

avait réussi auparavant – avant de lui offrir le Derby d’Irlande (Gr1)… Et

peut-être les Champion Stakes (Gr1) dans une quinzaine de jours. Quant à Star of Seville (Duke of Marmalade),

elle lui a permis de décrocher cette année une première victoire dans le Prix

de Diane Longines (Gr1) ! Oui, pas de doute, John Gosden sait

entraîner !

 

L’héritier de Sea

the Stars

Golden Horn n’a cessé de faire rêver son entourage et la

planète hippique. John Gosden a simplement déclaré : « Il est le meilleur cheval de distance intermédiaire que j’aie

jamais entraîné. » Ce cheval absolument splendide n’a cessé de gravir

les échelons depuis le début de sa carrière. Gagnant de maiden à 2ans, de Listed pour sa rentrée en avril, à 3ans, devenu

favori du Derby d’Epsom (Gr1) en survolant les Dante Stakes (Gr2)… À Epsom, il

sortait du lot au rond comme en piste. Golden Horn a signé le troisième

meilleur "chrono" du Derby d’Epsom. Pour la première fois face à ses

aînés, il a survolé les Eclipse Stakes (Gr1) en appliquant une technique ne lui

convenant pas : devant, et au bout ! Golden Horn a dû faire l’impasse

sur les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) suite à des pluies

diluviennes. Battu par une mauvaise tactique de course dans les Juddmonte

International Stakes (Gr1), il a ensuite remporté – à nouveau de bout en bout –

les Irish Champion Stakes. Une performance pas rassurante pour autant : il

avait penché dans la ligne droite et, tout en battant un très bon lot, n’avait

pas forcément séduit.

Il faut être un "pur" pour suivre un tel

programme. Être sur la brèche sans repos depuis le début de l’année et réussir

à enlever le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe au mois d’octobre est extrêmement

difficile. La qualité de Golden Horn était indéniable, mais il se posait une

question avant la course : Golden Horn allait-il marcher dans les pas de Sea the Stars (Cape Cross), gagnant de

l’Arc, ou d’Authorized (Montjeu),

qui s’était effondré à Longchamp ? La réponse est désormais connue :

Golden Horn est l’héritier de Sea the Stars, un fils de Cape Cross, comme lui.

La seule différence est que Sea the Stars avait remporté les Juddmonte

International Stakes. Golden Horn a-t-il une faille ? On peut dire que

oui : le terrain. Il a besoin d’une piste bonne pour s’exprimer pleinement

et c’était le cas ce dimanche à Longchamp.

John Gosden ne tarit pas d’éloge sur son champion : « C’est un cheval qui a un mental et un

physique extraordinaires. Il n’a fait l’impasse que sur une seule course, les "King

George", en raison des pluies tombées la veille. Je pensais que nous

allions trouver une piste souple aujourd’hui mais ce ne fut pas le cas. Nous

avons trouvé une piste parfaite et nous avons couru face à des chevaux

magnifiques. Il a progressé depuis le début de l’année. Je pense qu’il est

comme Frankie [Dettori, ndlr] :

il s’améliore avec l’âge ! »

 

Golden Horn, Trêve

et American Pharoah ont un point commun

Golden Horn, Trêve et American Pharoah sont tous les

trois passés en vente publique… et ont été rachetés ! Golden Horn a été

racheté 190.000 guinées à Tattersalls. American Pharoah, vainqueur de la Triple

couronne américaine, a été racheté 300.000 dollars à Keeneland, tandis que

Trêve, double gagnante du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, avait été rachetée…

22.000 euros. « C’est assez amusant,

a commenté John Gosden. Les

entraîneurs ne voient pas bien ! »