La fille de musical way sacrée meilleure pouliche japonaise de 3ans

Autres informations / 18.10.2015

La fille de musical way sacrée meilleure pouliche japonaise de 3ans

KYOTO (JP), DIMANCHE

SHUKA SHOP - TROISIEME ÉTAPE DE LA TRIPLE COURONNE DES POULICHES (GR1)

LA FILLE DE MUSICAL WAY SACRÉE MEILLEURE POULICHE JAPONAISE DE 3ANS

Dimanche à Kyoto, Mikki Queen (Deep Impact) est devenue la meilleure pouliche japonaise de 3ans. La fille de Musical Way (Gold Away) avait déjà brillé au printemps, remportant les Oaks japonaises. Elle ajoute un deuxième Gr1 à sa collection, avec le Shuka Sho (Gr1, 2.000m), la dernière étape de la Triple Couronne des pouliches au Japon. Mikki Queen avait hérité du 18 (sur 18) dans les stalles. Elle a donc dû partir vite pour se placer à mi-peloton dans une course emmenée à un train d’enfer par Not Formal. Dans le tournant final, elle a été prise de vitesse, actionnée par son jockey, Suguru Hamanaka. Elle a bien répondu aux sollicitations et accéléré, s’imposant d’une encolure tout en résistant au retour de Queens Ring (Manhattan Café), qui a fini très fort. Maximum de Paris (King Kamehameha) est troisième, à plus d’une longueur. Un podium 100 % issu de souches "FR" Le podium de ce Shuka Sho est composé de trois pouliches issues de quelques-uns des meilleurs étalons japonais du moment (Deep Impact, King Kamehameha et Manhattan Café), mais il faut souligner que les trois gagnantes sont toutes issues de souches françaises. Mikki Queen n’est plus à présenter : elle est la fille de la bonne et valeureuse Musical Way, élève du haras du Taillis. Queens Ring est, elle, une fille de Manhattan Café et de Sea Ring (Anabaa), qui porte le suffixe JPN mais est une fille de la "FR" Sea Ring (Bering), une élève Wertheimer & Frère. Sea Ring est la mère de Torrestrella (Orpen), gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Quant à Maximum de Paris, c’est une fille de la japonaise Mlle de Paris (Sunday Silence), elle-même une fille de la "FR" Admise (Highest Honor), une élève de la succession du comte Leseleuc de Kerouara, gagnante de Listed en France et placée de Gr1 aux États-Unis. Cette famille est plus connue en obstacle en France, étant celle de Montpellier (Della Francesca) ou encore celle de Love Game (Slickly), deuxième d’un Prix Rohan (L). Mikki Queen bat le record de la course Mikki Queen s’est imposée comme une pouliche ayant besoin de plus long, mais cela ne l’empêche pas de battre le record de ce Shuka Sho en 1’56’’90. Suguru Hamanaka a déclaré : « C’était une gagnante d’Oaks à la recherche d’une nouvelle couronne. Je ne savais pas dans quelle mesure sa position dans les stalles allait l’affecter mais elle a été exceptionnelle. Elle n’est pas partie aussi lentement que d’habitude et comme il y avait du rythme et que le terrain était rapide, je ne voulais pas qu’elle soit trop loin. À l’entrée confiance en elle, et elle a très bien répondu. Elle va désormais affronter des oppositions plus relevées mais j’ai confiance, ses résultats parlent pour elle. J’attends ces combats avec impatience. » Une opposition plus relevée pourrait être celle du Japan Cup (Gr1), fin novembre, par exemple. Mikki Queen tentera d’y faire aussi bien que Gentildonna (Deep Impact), laquelle a mporté le Japan Cup après avoir enlevé le Shuka Sho. Sur ce qu’elle montré ce dimanche, elle sera bien mieux sur 2.400m et, en l’absence de duramente (King Kamehameha) et des meilleurs chevaux d’âge japonais, pour la plupart à la retraite, elle aura une belle carte à jouer. Queens Ring aura elle aussi son mot à dire sur les 2.400m du Japan Cup. Elle est la pouliche qui a fini le plus vite, concluant les derniers six cents mètres en un excellent temps de 34’1. Maximum de Paris, vue, elle, aux avantpostes, n’a pu résister à l’accélération de ses rivales. Elle risque de manquer d’un petit quelque chose sur les 2.400m d’une épreuve comme le Japan Cup. Andriette (Deep Impact), Earthrise (Manhattan Cafe) et Touching Speech (Deep Impact), respectivement quatrième, cinquième et sixième, ont toutes très bien fini et seront mieux sur plus long.