Le curragh s’offre une nouvelle jeunesse à 65 millions d’euros

Autres informations / 29.10.2015

Le curragh s’offre une nouvelle jeunesse à 65 millions d’euros

INTERNATIONAL

 

LE CURRAGH S’OFFRE

UNE NOUVELLE JEUNESSE À 65 MILLIONS D’EUROS

Ce mercredi matin, le ministre de l’Agriculture

irlandais, Simon Coveney, était présent au Curragh pour la présentation du

projet de rénovation du plus célèbre hippodrome national. Il a salué la

création d’une nouvelle compagnie, Curragh Racecourse Ltd, nouveau propriétaire

de l’hippodrome, qui va gérer et redévelopper le champ de courses.

 

Un "Nouveau

Curragh"

En effet, le Curragh présentera bientôt un nouveau

visage. La tribune principale sera refaite, tout comme la salle des balances et

le rond de présentation. L’entrée de l’hippodrome et la partie de réception

intégreront un musée des courses irlandaises. Les écuries seront refaites et un

programme d’investissement séparé permettra de rénover la partie de

l’hippodrome dédiée à l’entraînement. Le projet n’est pas encore complètement

validé : une période de consultation aura lieu avant que le planning ne

soit soumis. L’idée est d’inaugurer le nouveau Curragh en 2018. Pendant les travaux,

l’hippodrome sera encore opérationnel et les chantiers se feront donc par

tranche.

 

Un projet de 65

millions d’euros

L’ensemble du projet est estimé à 65 millions d’euros. Il

sera financé en partie par le Horse Racing Ireland ; des investisseurs privés

feront également partie du tour de table. L’objectif est de conclure le projet

sans contracter de dettes. Trois actionnaires formeront le Comité de Curragh

Racecourse Ltd, qui sera présidé par Padraig McManus (à ne pas confondre avec

John Patrick McManus, dit J. P. McManus). Ces actionnaires seront : le

Turf Club (33 %), Horse Racing Ireland (33 %) et les investisseurs

privés (33 %). Ces derniers sont – au 28 octobre 2015 : Son Altesse

l’Aga Khan, Eva Maria Bucher Haefner, Mickael Tabor, Derrick Smith, John

Magnier, Godolphin Ireland et J. P. McManus. Des discussions seraient en cours

avec d’autres investisseurs et la liste devrait s’allonger.

Michael Tabor a expliqué : « J’ai eu la chance de faire courir des chevaux dans le monde

entier et le Curragh a toujours tenu une place à part à mes yeux. C’est ici que

Galileo a remporté le Derby

d’Irlande. La piste est l’une des meilleures d’Europe mais les installations de

l’hippodrome n’étaient plus au niveau de nos concurrents à l’international.

J’ai investi dans les courses et l’élevage en Irlande depuis près de vingt ans

et je suis heureux de soutenir ce projet, pour le Curragh et pour que

l’hippodrome porte haut les couleurs de l’Irlande. »

Pat Downes s’est exprimé au nom de Son Altesse l’Aga

Khan : « Depuis le discours de

Son Altesse lors du dîner des "Moyglare" en 2000, il a toujours été

un avocat passionné du redéveloppement du Curragh. C’est un joyau des courses

hippiques mondiales mais les installations étaient en-deçà de la qualité de

l’hippodrome. Son Altesse avait été très déçu lorsque le précédent projet

n’avait pas vu le jour. Il est ravi de participer à ce nouveau projet. Il

souhaiterait féliciter le gouvernement irlandais pour avoir soutenu ce projet

et espère sincèrement que le nouvel hippodrome pourra agir comme un catalyseur

pour la renaissance de la région du Curragh dans son ensemble, dans des

perspectives environnementale, archéologique, militaire et historique [la

plaine du Curragh est une région historique irlandaise sur laquelle sont installées

une base et une école militaire, ndlr]. »