Le match aura-t-il lieu ?

Autres informations / 17.10.2015

Le match aura-t-il lieu ?

ASCOT (GB), SAMEDI

SPÉCIAL CHAMPIONS DAY

QUEEN ELIZABETH II STAKES SPONSORED BY QIPCO (GR1)

LE MATCH AURA-T-IL LIEU ?

À vingt-quatre heures des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), la question que tout le monde se pose est la suivante : le match entre Solow (Singspiel) et Gleneagles (Galileo) aura-t-il enfin lieu ? Il aurait pu avoir pour cadre les Qatar Sussex Stakes (Gr1), mais le représentant Coolmore avait été déclaré non-partant, en raison du terrain trop souple... Il est encore possible qu'il le soit également samedi. Il irait alors directement sur le Breeders' Cup Classic (Gr1). S'il court, il aura un désavantage par rapport au français : celui de faire sa rentrée, puisqu'il n'a plus couru depuis son succès dans les St James's Palace Stakes (Gr1). Solow, lui, a conforté sa position de meilleur miler d'âge en Europe en remportant les Queen Anne Stakes puis les Sussex Stakes (Grs1)... Cela en fait le grand favori ce samedi et le successeur tout indiqué de Charm Spirit (Invincible Spirit), qui était également entraîné par Freddy Head.

Territories K, une marge de progression certaine L'autre français au départ est le 3ans Territories K (Invincible Spirit), dauphin de Gleneagles dans les 2.000 Guinées (Gr1). André Fabre a expliqué que son poulain avait sûrement une marge de progression plus importante que son rival, notamment parce qu'il était né plus tardivement (début mai pour Territories, début janvier pour

Gleneagles). En mai de leur année de 3ans, il est évident que ces quatre mois d'écart ont pesé dans la balance. Pour son premier essai   face   à   ses aînés, Territories s'est bien défendu, n'étant devancé que par Ésotérique K (Danehill Dancer) dans le Prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques Le Marois (Gr1). Il n'a pas couru le Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), en raison du terrain trop pénible. Le dernier cheval à pouvoir faire galoper, sur le papier, les deux grands favoris est Kodi Bear (Kodiac), bien battu par Territories dans le Prix Jean Prat (Gr1), mais qui a ensuite gagné deux Groupes sous la selle de Gérald Mossé : les Sovereign Stakes (Gr3) et le Celebration Mile (Gr2). Rencontré la semaine dernière à Chantilly, Clive Cox nous a confié que son poulain était au mieux, mais qu'il y avait un certain français, à la robe grise, à battre...