Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le meilleur est à venir pour candarliya

Autres informations / 03.10.2015

Le meilleur est à venir pour candarliya

LONGCHAMP, SAMEDI

 

LE MEILLEUR EST À

VENIR POUR CANDARLIYA

Grande favorite du Qatar Prix de Royallieu (Gr2), Candarliya (Dalakhani) a tenu son rang,

une heure après son compagnon de couleurs, Vazirabad

(Manduro), net lauréat du Qatar Prix Chaudenay (Gr2). Dans une course très

rythmée sous l’impulsion de Ballybacka

Queen (Hurricane Run), Candarliya a galopé en sixième position. Dans la

fausse ligne droite, Christophe Soumillon avait manifestement beaucoup de

ressources. Il a attendu les quatre cents derniers mètres pour demander à sa

partenaire d’accélérer. Candarliya a mis un peu de temps à réagir. Mais au fur

et à mesure que le poteau se rapprochait, la pouliche a pris du champ grâce à

sa longue accélération, et à deux cents mètres du poteau, elle a pris

l’avantage sur ses rivales, quasiment toutes sur la même ligne.

Lady of Kyushu

(Smart Strike) a dû slalomer pour trouver l’ouverture quand la course se

jouait. Finalement, Stéphane Pasquier a pris le sillage de la gagnante et sa

pouliche a très bien conclu, décrochant la deuxième place. Elle a creusé

l’écart sur la troisième, Scalambra

(Nayef), montée plus près de la tête que Candarliya, et qui a fait bonne

contenance jusqu’au bout, ne se laissant jamais dépasser par Marypop (Layman).

 

En progression

constante, comme les produits de Dalakhani

Candarliya restait sur sa deuxième place (à six longueurs)

derrière Trêve (Motivator) dans le

Qatar Prix Vermeille (Gr1). Vu la forme de la pouliche, son entourage s’est

laissé tenter par cette dernière sortie avant une période de repos. La pouliche

a débuté son année tôt, en avril, dans une course G où elle était d’ailleurs

battue par Lady of Kyushu ! En juillet, elle gagnait sa première Listed

(le Prix de Thiberville), et en août son premier Groupe (le Prix Minerve, Gr3).

Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a dit : « Elle a eu une longue saison et elle a su aller au bout !

Elle était peut-être un peu défraîchie aujourd’hui par rapport à sa dernière

sortie. Cette jument est capable de suivre tous les trains. Elle a battu le

record du parcours et de la course ! À présent, elle va aller se reposer

au haras et elle reviendra à l’entraînement l’an prochain, assez tard dans la

saison. Elle aura pas mal d’options, entre la France et la Grande-Bretagne, et

il faudra choisir ce qui lui convient le mieux. »

La princesse Zahra Aga Khan a ajouté : « C’est une pouliche assez froide, qui

prend son temps avant de fournir son effort. Elle est encore en progression, et

avec l’âge et la maturité, elle devrait pouvoir aller encore plus haut, ce qui

est souvent le cas des produits de Dalakhani. » Dalakhani, pour qui ce

succès arrive au meilleur moment, lui qui fera la monte à Bonneval en

2016 !

 

Lady of Kyushu

justifie sa supplémentation

Lady of Kyushu avait aussi couru le Prix Minerve, sans s’y

montrer menaçante. Elle a été beaucoup plus convaincante ce samedi, sans avoir

été très heureuse dans la phase finale. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard,

nous a dit : « C'est dommage

qu'elle n'ait pas pu trouver le jour plus tôt. Mais j'avais aussi un doute sur

sa tenue et cela lui a permis de bien conclure. Nous avions décidé de la

supplémenter car elle était particulièrement bien. À part Candarliya, que nous

avions déjà rencontrée, j'étais plutôt confiant dans ce lot. Nous allons voir

si nous pouvons lui trouver une course, en sachant que le terrain souple n'est

pas un problème… » Lady of Kyushu pourrait viser une épreuve comme le

Prix Fille de l’Air (Gr3), le 11 novembre, sur la piste toulousaine où elle a

déjà gagné le Derby du Languedoc (L).

 

Le “Fille de l’Air”

avant le haras pour Scalambra

Scalambra passait un vrai test à ce niveau, après avoir

gagné sa Listed à San Sebastian. La pouliche s’est endurcie à l’école des

grands handicaps et, à l’image de Candarliya, elle est en progression continue.

Son entraîneur, François Rohaut, nous a dit : « Je suis ravi de sa prestation. C’est une super jument, chacune

de ses courses est meilleure que la précédente. Elle avait tout pour elle

aujourd’hui : une piste rapide et un rythme soutenu. Elle s’est vraiment

montrée très courageuse. Elle devrait maintenant aller sur le Prix Fille de

l’Air (Gr3) [le 11 novembre, ndlr] et

ensuite intégrer le haras. C’est une très belle jument dotée d’un bon papier.

Elle a tout pour faire une grande poulinière. »

Marypop a fait illusion jusqu’à deux mètres du but. Supplémentée, comme Lady of

Kyushu, elle a bien tenu sa partie. Son entraîneur, Pia Brandt, a

expliqué : « Marypop a fait une

très bonne course. Son jockey [Mickaël Barzalona, ndlr] pense qu'elle aurait fini plus près sur une piste plus souple. Il a

pensé gagner lorsque les pouliches se sont toutes retrouvées sur la même ligne.

Il faudra la revoir sur un terrain plus souple. Nous allons apprécier la façon

dont elle récupère, mais elle devrait recourir cette année. »

 

VISIONNEZ LA VIDÉO DE

LA COURSE

"JDG vidéo" est un nouveau service offert par JDG,

en partenariat avec Equidia et France Galop : Nouveau ! Cliquez ici pour revoir sa course

en VIDÉO

 

DÉCOUVREZ "LIVE PEDIGREE"

JDG vous propose un nouveau service

gratuit au cœur de ses emails d’alerte Flash Info et dans le journal : le

"Live Pedigree". Quelques minutes après chaque course black type,

il vous suffit de cliquer dans le mail d’alerte pour télécharger librement un

pedigree ultra-détaillé du cheval gagnant.

Ce pedigree vous est offert en

partenariat avec Weatherbys.

Cliquez ici pour télécharger le

pedigree de Candarliya

 

(le lien à mettre est le suivant :

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/CANDARLIYA.pdf

 

Le premier produit de

Candara

Candarliya a été élevée par les Aga Khan Studs. Son père,

Dalakhani, arrive l’an prochain à Bonneval après avoir fait la monte en

Irlande.

La mère de la pouliche, Candara

(Barathea), a décroché deux deuxièmes places en trois sorties. Candarliya est

son premier produit. Elle a aussi un 2ans, Canessar,

par Kendargent, et une pouliche

yearling par Dalakhani. Sa deuxième mère, Caribbeandriftwood

(Woodman) n’a couru qu’à 2ans, âge auquel elle s’est imposée dès sa deuxième

sortie. Cette famille d’origine américaine a donné Wixim (Diesis), deuxième du Prix d'Ispahan (Gr1), et King's Rose (Redoute's Choice),

meilleur 3ans de la saison 2010-2011 en Nouvelle-Zélande.