Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le sport par le temps : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !

Autres informations / 12.10.2015

Le sport par le temps : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !

LE SPORT PAR LE

TEMPS

 

DE L’AUDACE,

ENCORE DE L’AUDACE, TOUJOURS DE L’AUDACE !

À l’issue de la

traditionnelle journée de l’'Arc de Triomphe', on peut estimer que deux Grs1

ont échappé aux acteurs à qui ils étaient promis, et ceci en grande partie à

cause du manque de train. Les pace speed ratings élaborés à partir des temps partiels d’une course ont

le pouvoir de gommer les aléas de parcours et le facteur humain pour parvenir à

un résultat issu d’une course parfaite. Livrons nous à un petit jeu : qui

aurait pu améliorer son classement ?

 

Par

Bruno Barbereau, éditorialiste à Jour de Galop et animateur de Horse

Racing Chrono - https://twitter.com/HorseRacingChro

 

Ce

dimanche 4 octobre, sur l’hippodrome de Longchamp, le terrain était jugé

"rapide". Trois des six Grs1 réservés aux pur-sang anglais se sont

disputés sur des bases trop lentes, laissant de réelles opportunités aux plus

audacieux. À ce jeu-là, André Fabre a fait honneur à la célèbre citation de

Danton : « Il nous faut de l’audace,

encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France sera sauvée ! ». Il

repart de Longchamp avec deux Grs1 en plus à son palmarès, alors qu’il n’aurait

dû en gagner qu’un seul.

 

Pearl Secret laisse échapper la troisième

place dans le Prix de l’Abbaye.

Pearl Secret (Compton Place)

aurait pu prétendre à la troisième place de ce sprint remporté par Goldream (Oasis Dream). L’épreuve s’est

disputée sur un temps brut de 54,79 secondes, soit la troisième meilleure

performance d’une course dont le record de 54,30 secondes a été établi en 1983

par Habibti (Habitat). Pearl Secret

termine son parcourus sur une vitesse de 18,42 mètres par seconde soit 66,33

km/h, c’est-à-dire l’accélération la plus élevée de la course.

 

 

DONNÉES POUR REPRODUIRE LE TABLEAU

ARRIVÉE OFFICIELLE                          P.S.R.             ARRIVÉE

/ P.S.R.             

1          Goldream

     0'54''79           111                  1          Goldream      0'54''79

2          Rangali

         CENC            110,5               2          Rangali          1/4

3          Muthmir

       1 3/4    109                  3          Pearl Secret   1/4

4          Pearl

Secret   3/4       110                  4          Muthmir        1/2

5          Move

in Time            NEZ    108,5               5          Move in Time            3/4

 

Qemah n’aurait pas gagné le Prix Marcel

Boussac mais aurait pu prendre l’accessit d’honneur.

Cette

épreuve a été remportée en 1'35''44 par Ballydoyle

(Galileo), la nouvelle pépite de Coolmore, qui signe le deuxième meilleur temps

de l’épreuve. La course a été menée à un rythme soutenu, les 1.200m ayant été

parcours en 1'12''00. Le record est détenu depuis 2006 par Finsceal Beo (Mr. Greeley) en 1'34''90. Qemah (Danehill Dancer) boucle les quatre cents derniers mètres à

une vitesse de 17,54 mètres par seconde. Cela correspond à une accélération

inférieure à la gagnante mais identique à celle de Left Hand. Son pace speed rating ne lui aurait pas permis de

battre Ballydoyle, mais cela lui donnait la possibilité de finir deuxième. Left Hand termine bien, elle aurait pu

menacer Turret Rocks (Fastnet Rock).

 

 

DONNÉES POUR REPRODUIRE LE TABLEAU

ARRIVÉE OFFICIELLE                          P.S.R.             ARRIVÉE

/ P.S.R.             

1          Ballydoyle

     1'35''44           105,5+            1          Ballydole        1'35"44

2          Turret

Rocks            1 1/4    103,5               2          Qemah           1

3          Qemah

          CENC            104                  3          Turett Rocks 1/4

4          Left

Hand      1          103+               4          Left Hand      ENC

5          Katie's

Diamond       TÊTE 101                  5          Katie's Diamond       1

 

Cymric aurait dû remporter le Prix Jean-Luc

Lagardère.

Dans

une course menée sur un rythme très faible, les 1.200m sont franchis en 1'15''00,

soit 3 secondes de plus que dans le Prix Marcel Boussac (Gr1). Ultra (Manduro), toujours derrière le

leader, a fait la différence dans les quatre cents derniers mètres, grâce à sa

très bonne accélération. Cymric

(Kitten's Joy), encore trop loin à la marque des quatre cents mètres, laisse

filer une course qu’il aurait dû remporter. L’honneur est cependant sauf

puisque la casaque Godolphin prend les deux premières places. Galileo Gold (Galielo), le troisième,

finit fort, après avoir évolué un peu trop loin de la tête, dans une course qui

a manqué de train.

 

 

DONNÉES POUR REPRODUIRE LE TABLEAU

ARRIVÉE OFFICIELLE                          P.S.R.             ARRIVÉE

/ P.S.R.             

1          Ultra

  1'37''27           103                  1          Cymric           1'37"27

2          Cymric

          CENC            105                  2          Ultra   1

3          Galileo

Gold 1          102,5               3          Galileo

Gold  ENC

4          Johannes

Vermeer   ENC   101                  4          Johannes Vermeer   3/4

5          First

Selection           TÊTE 99,5                 5          First Selection           ¾

 

We Are, "à la recherche du temps

perdu", laisse filer un doublé dans le Prix de l’Opéra.

La

ligne droite tracée par We Are

(Dansili) est certainement l’une des plus spectaculaires que l’on ait vues sur

un 2.000m à Longchamp. La jument a parcouru 600 mètres en 32''58 secondes dans

le Prix de l’Opéra (Gr1). We Are a évolué en dernière position, à près de neuf

longueurs de la future lauréate. La course n’a pas été assez sélective :

les 1.000m ont été parcourus en 1'07''42 et 1.400m en 1'30''94. Les chevaux

pointés en tête de la course sont allés au bout. Ce scénario s’est répété dans

l’Arc de Triomphe, trente minutes plus tard. 

Covert Love (Azamour) l’emporte

en 2'04''43 minutes soit deux secondes plus lentement que le temps standard

pour ce parcours. On est très loin du record réalisé en 2006 par Mandesha (P.S.R.113) en 2'00''90. Si on

raisonne sur la base du temps brut, dix-huit longueurs séparent Mandesha et Covert Love. Wekeela

(Hurricane Run), elle aussi vue à l’arrière-garde à la marque des 600m, trace

une très belle ligne droite en 33''05 secondes. Cette accélération lui aurait

suffi pour finir deuxième. Elle réalise la meilleure valeur de sa carrière. Au

final, l’arrivée de ce Gr1 aurait dû être totalement différente avec des

leaders. Si l’on se réfère à sa performance du 4 octobre, on peut s’attendre à

voir We Are être rapidement victorieuse

d'un très bon Gr1.

 

 

DONNÉES POUR REPRODUIRE LE TABLEAU

ARRIVÉE OFFICIELLE                          P.S.R.             ARRIVÉE

/ P.S.R.             

1          Covert

Love 2'04''43           105                  1          We are           2'04"43

2          Jazzi

Top       TÊTE 105                  2          Wekeela         1 1/2

3          We

Are          2 1/2    110                  3          Covert Love  1

4          Wekeela

        TÊTE 107                  4          Jazzi Top       TETE

5          Cladocera

     CENC            103                  5          Cladocera      1 ½

 

Make Believe remporte à la manière des

forts un Gr1 que personne n’aurait pu lui contester

Make Believe (Makfi) a réalisé

la meilleure valeur de sa carrière ainsi que l’une des meilleures performances

de ce dimanche (P.S.R.116) en remportant le Prix de la Forêt (Gr1).

Les

1.400m de Longchamp en terrain rapide livrent souvent un verdict sans appel. Make Believe remporte le Prix de la

Forêt en 1'17''05, battant à cette occasion le record de la piste et celui de

l’épreuve détenu par Olympic Glory

(Choisir) en 1'17''73. Idéalement placé derrière le leader dans une course très

rythmée, Make Believe affiche des fractions exceptionnelles et trouve les

ressources pour boucler les 400 derniers mètres en moins de 23 secondes :

¼ mile 21.81s – ½ mile 43.16s – ¾ mile 1.05.40mn – 1 400 : 1.17.05mn.

À la

fin de son année de 3 ans, les aptitudes et préférences de Make Believe sont

désormais clairement identifiées. Il affectionne les distances allant de 1.400

à 1.600m et le terrain bon ou rapide. Son très bon early pace lui permet de se placer rapidement derrière le leader,

et de suivre facilement un rythme rapide. Sa pointe de vitesse finale est

correcte sans être exceptionnelle, mais elle est suffisante pour finir ses

courses.

Limato (Tagula) s’est révélé incapable de

suivre le train très soutenu dès les 400 premiers mètres. Il parvient néanmoins

à arracher la deuxième place. Sa progression dans la ligne droite est

spectaculaire mais il n’aurait pas pu prétendre à un meilleur classement. C’est

d’ailleurs une des seules courses du 4 octobre où aucun cheval n’aurait pu

améliorer son classement.