Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le top price pour le prince faisal bin khaled

Autres informations / 20.10.2015

Le top price pour le prince faisal bin khaled

LES FAITS MARQUANTS

 

LE TOP PRICE POUR LE PRINCE

FAISAL BIN KHALED

#161    M        Oasis

Dream & Soudanaise, par Peintre Célèbre            290.000

            Acheteur :

Ted Voute

            Vendeur :

Coulonces Consignment

On approchait de la fin de la vente quand le lot 161 est

entré dans le ring. Ce poulain est un fils d’Oasis Dream et de Soudanaise (Peintre Célèbre), une jeune

jument “Wildenstein” quatrième de Listed et propre sœur de Sudan, lauréat du Gran Premio di Milano (Gr1). Son frère de 2ans,

par Hard Spun, est à l’entraînement

chez André Fabre. Le premier produit de la jument, Sudden Cause (Giant’s Causeway), âgé de 3ans, s’est placé de quatre

de ses cinq sorties. Après une longue bataille avec Nicolas de Watrigant

notamment, Ted Voute a pu l’acheter pour 290.000 euros, réalisant ainsi le top

price du jour. Le poulain était présenté par Coulonces Consignment, et a

été élevé par Dayton Investments. Le courtier nous a dit : « Je l’ai acheté pour le prince Faisal bin

Khaled, qui a des chevaux chez John Gosden et Pascal Bary. Il va aller au haras

en Angleterre, sera débourré par Malcom Bastard et nous verrons ensuite. Quand

il est entré dans le pré-rond, il a éclipsé tous les autres. Il a été

superbement préparé par Coulonces Consignment, et provient d’un grand élevage,

celui de la famille Wildenstein. C’est un poulain magnifique. »

 

UNE SŒUR DE BAÏNE

POUR AL SHAQAB RACING

#22      F         Redoute’s

Choice & Benzolina, par Second Empire       260.000

            Acheteur :

Mandore International Agency pour Al Shaqab Racing

            Vendeur :

Haras de Saint-Pair

Cette pouliche est une descendante de la grande souche de la

famille Rohaut, celle de Bamières

(Riverman), la mère de Balbonella

(Gay Mecene), gagnante du Prix Robert Papin (Gr1) et mère d’Anabaa. Sa mère, Benzolina (Second Empire), a déjà

produit Baïne (Country Reel),

lauréate du Prix Finlande (L) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches

(Gr1), ainsi que Bassamba (American

Post), lauréate du Prix de la Seine (L). La pouliche appartient aussi à la

première production européenne de Redoute’s

Choice. Elle était présentée par le haras de Saint-Pair, qui l’a élevée en

association avec François Rohaut. Et c’est Nicolas de Watrigant (Mandore

International Agency) qui a remporté les enchères à 260.000 euros. Le courtier,

qui agissait pour le compte d’Al Shaqab Racing, nous a dit : « C’est la plus belle pouliche que nous

ayons vue dans le catalogue. C’est une femelle qui fait très course et elle est

issue d’une très belle famille. Le fait qu’elle soit par Redoute’s Choice est

un plus. Son éleveur va peut-être nous donner une indication pour choisir son

futur entraîneur ! Oui, il est possible qu’elle aille chez François

Rohaut. »

 

ENCORE SAINT-PAIR…

#57      M        Shamardal

& Fairly Grey, par Linamix   250.000 €

            Acheteur :

Stroud Coleman Bloodstock

            Vendeur :

Haras de Saint-Pair

On retrouve le haras de Saint-Pair en haut de l’affiche

grâce à ce fils de Shamardal et de Fairly Grey (Linamix), adjugé 250.000 euros

à Anthony Stroud. La mère, propre sœur de Fair

Mix, gagnant du Prix Ganay (Gr1), et elle-même deuxième du Prix d’Aumale

(Gr3), a déjà produit onze chevaux, dont les black types Fairly Ransom (Red Ransom), lauréat du

Del Mar Derby (Gr2), et Fairly Fair

(Sinndar), gagnante du Prix Finlande (L). Anthony Stroud nous a dit : « Le poulain est issu d’un très bon

père, d’une excellente souche maternelle, et a été élevé dans un bon haras. Je

l’ai acheté pour John Ferguson, et il sera entraîné en France. »

Darley continue donc de soutenir Shamardal… Andreas Putsch, éleveur du poulain,

nous a précisé : « Il s’agit du

dernier produit de sa mère, qui est désormais à la retraite. C’est un poulain

qui n’a posé aucun problème lors de sa préparation, et nous espérions qu’il

fasse un bon prix. »

 

ANDREAS PUTSCH :

« J’AI TOUJOURS PRÉFÉRÉ OCTOBRE »

La vente d’octobre a bien commencé pour le haras de Saint-Pair

qui, au tiers de la première journée, avait déjà vendu deux yearlings à plus de

200.000 euros. Andreas Putsch nous a dit : « J’ai toujours préféré la vente d’octobre, qui laisse plus de

temps aux poulains dans leur préparation par rapport à celle d’août, qui arrive

très tôt. Évidemment, les acheteurs ne sont pas exactement les mêmes, mais

quand on présente un cheval de qualité, on le vend toujours. Concernant la

fille de Redoute’s Choice, elle est issue d’un foal sharing avec François

Rohaut : j’ai payé la saillie, et lui avait la poulinière… Elle était

acceptée pour faire partie de la vente d' août mais nous avons préféré attendre

octobre. »

 

LA SŒUR DE VISION DES

AIGLES POUR AL SHAQAB RACING

#187    F         Siyouni

& Vie des Aigles, par Alamo Bay 250.000

            Acheteur :

Mandore International Agency pour Al Shaqab Racing

            Vendeur :

Haras de Grandcamp

Les produits de Vie

des Aigles (Alamo Bay), une sœur du champion Cirrus des Aigles (Even Top), séduisent sur les rings de

vente : son premier produit, Vision

des Aigles (Vision d’Etat), qui a gagné le Prix Juigné (F) en débutant, avait

été vendu 110.000 euros en octobre 2013. Aux breeze up Arqana, il avait été

acheté 130.000 euros par Nicolas de Watrigant pour Al Shaqab Racing, alors

qu’il était présenté par The Channel Consignment. La petite sœur, par Siyouni,

a, elle, fait monter les enchères jusqu’à 250.000 euros. Elle était présentée

par le haras de Grandcamp, et a été achetée par Nicolas de Watrigant, qui nous

a dit : « Je l’ai achetée pour

Al Shaqab Racing. Elle va être entraînée par Francis Graffard. C’est un vrai

coup de cœur. Nous aimons beaucoup son frère qui sera un très bon 3ans. La

pouliche nous a beaucoup plu, il nous la fallait absolument. Elle a toutes les

qualités requises pour être une pouliche précoce. »

 

MARC-ANTOINE

BERGHGRACHT FAIT CONFIANCE À HOLY ROMAN EMPEROR

#39      F         Holy

Roman Emperor & Celestina Agostino, par Street Cry    220.000 €

            Acheteur :

MAB Agency

            Vendeur :

Écurie des Monceaux

Belle pouliche issue

d’Holy Roman Emperor et sœur

de Toruk (Arcano), troisième du

dernier Prix Eugène Adam - Grand Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), le lot 39 a

occasionné une belle bataille entre Marc-Antoine Berghgracht et Mag O’Toole

notamment. Le courtier français a eu le dernier mot à 220.000 euros pour cette

pouliche présentée par l’écurie des Monceaux. Marc-Antoine Berghgracht nous a

dit : « Elle est issue d’un

étalon confirmé, qui réussit bien avec ses filles, et la mère semble aussi bien

produire. La pouliche a beaucoup de classe, beaucoup de qualité, ce qui

explique qu’elle ait fait un tel prix. C’est un coup de foudre ! Nous achetons

en confiance aux Monceaux, avec qui nous avons connu pas mal de réussite,

notamment par le biais de Hard Dream. Je l’ai achetée pour différents associés

dont Tony Forde, et je ne sais pas encore par qui elle sera entraînée. »

 

JEAN-LOUIS BOUCHARD

RENOUVÈLE SON EFFECTIF

#99      F         Invincible

Spirit & Lumière Noire, par Dashing Blade   160.000

            Acheteur :

Chantilly Bloodstock

            Vendeur :

Haras du Mézeray

Jolie pouliche, issue du très confirmé Invincible Spirit, le

lot 99 est une fille de Lumière Noire

(Dashing Blade), gagnante de Listed en Allemagne et déjà mère de deux

vainqueurs pour quatre produits en âge de courir. Lumière Noire est aussi une

sœur de Désert Blanc (Desert Style),

gagnant de Gr1 aux États-Unis. Présentée par le haras du Mézeray, elle a été

adjugée 160.000 euros à Gérard Larrieu, accompagné par Jean-Louis Bouchard. Le

courtier nous a dit : « Le père

n’a plus à faire ses preuves, la mère galopait, la famille maternelle est

bonne, et la pouliche très jolie ! Elle devrait aller à l’entraînement

chez Pascal Bary. »

 

#128    F         Siyouni

& Pluie d’Or, par Bering   150.000 €

            Acheteur :

Chantilly Bloodstock

            Vendeur :

Haras de l’Hôtellerie

Encore une pouliche, encore un étalon confirmé, et encore

une belle famille maternelle pour Jean-Louis Bouchard, dont le courtier, Gérard

Larrieu, a signé un bon à 150.000 euros pour le lot 128. Il s’agit d’une fille

de Siyouni et de Pluie d’Or (Bering), une jeune jument

sœur de Prairie Star (Peintre

Célèbre), gagnant des Prix Hocquart (Gr3) et de Condé (Gr2), et de Pacific Rim (Singspiel), lauréate du

Prix de Malleret (Gr2).

 

#9        F         Redoute’s

Choice & All is Vanity, par Gold Away          100.000

            Acheteur :

Chantilly Bloodstock

            Vendeur :

Jedburgh Stud

Cette pouliche appartient à la première production

européenne de Redoute’s Choice, dont

les yearlings se sont particulièrement bien vendus en août et à Tattersalls. Sa

mère, All is Vanity (Gold Away),

était une toute bonne jument de course, gagnante du Prix de Sandringham (Gr2)

et du Prix Georges Trabaud (L). Il s’agit de son troisième produit. La première

a gagné, et la deuxième, la 2ans Livinginafantasy

(Monsun), vient de se classer deuxième d’une course F à Deauville. C’est Gérard

Larrieu qui a mis l’enchère gagnante à 100.000 euros tout rond. Le courtier

était accompagné de Jean-Louis Bouchard, qui nous a dit : « C’est une pouliche très bien née,

très belle et en bonne santé ! J’aime les étalons confirmés et Redoute’s

Choice en est un. Je souhaite acheter huit yearlings cette année. J’en ai déjà

acheté cinq, il m’en reste donc trois à choisir. La mère était une bonne

jument, qui a gagné le Prix de Sandringham, une course que j’aime beaucoup et

dont j’ai pris la deuxième place cette année avec La Berma. C’est une jeune

mère, et sa 2ans par Monsun a failli gagner hier. C’est le signe qu’elle

produit bien, car Monsun n’est pas censé donner des chevaux particulièrement

précoces. Enfin, j’ai de la sympathie pour Alec Waugh, qui présentait la

pouliche. Elle devrait être entraînée par Pascal Bary. »

 

ENCORE REDOUTE’S

CHOICE…

#83      M       

Redoute’s Choice & Jakonda, par Kingmambo 160.000

€ (amiable)

            Acheteur :

Meridian International Sarl

            Vendeur :

Haras du Quesnay

Encore un Redoute’s

Choice parmi les top-lots, même si celui-ci a été négocié à l’amiable, pour

160.000 euros, par Ghislain Bozo (Meridian International). Sa mère, Jakonda, par le très recherché père de

mères Kingmambo, s’est classée

deuxième du Prix de Thiberville (L). La troisième mère du poulain n’est autre

que la génitrice d’A.P. Indy. Le

poulain était présenté par le haras du Quesnay.

 

 

ZOFFANY TOUJOURS EN

VOGUE

#92      M        Zoffany

& La Jalousie, par Muhtathir      150.000

            Acheteur :

Mandore International Agency pour Al Shaqab Racing

            Vendeur :

La Motteraye Consignment

Zoffany caracole

largement en tête des étalons de première production en Europe, et ses

yearlings sont logiquement très regardés. Le catalogue en proposait sept, dont

ce produit de La Jalousie

(Muhtathir), présenté par La Motteraye Consignment. La Jalousie n’a pas couru

et il s’agit de son premier produit, mais c’est une sœur de Believe Me (In the Wings), gagnante de

Listed et deuxième du Prix Saint-Alary (Gr1). Nicolas de Watrigant a dû monter

jusqu’à 150.000 euros pour se le faire adjuger. Il nous a dit : « C’est un très beau poulain, qui se

déplace très bien. Jean-Claude Rouget l’aimait beaucoup, c’est pour cela que

nous sommes montés aussi haut ! Il va aller chez lui, pour Al Shaqab

Racing. Zoffany a réalisé d’excellents débuts au haras et j’espère que nous

aurons aussi de la chance avec lui. »

 

LA BELLE OPÉRATION "MISS

CATO"

#113    M        More

than Ready & Miss Cato, par Notnowcato 150.000

            Acheteur :

Mandore International Agency pour Al Shaqab Racing

            Vendeur :

Haras du Cadran

Toujours Nicolas de Watrigant, très actif lors de cette

première journée, cette fois pour un fils de l’américain More than Ready et d’une jument qui a aussi "performé"

outre-Atlantique, Miss Cato (Notnowcato),

deux fois deuxième de Gr3, et qui avait été achetée 80.000 dollars par Horse

France à Keeneland, en novembre 2013, alors qu’elle portait ce produit en ses

flancs. Plus loin dans le pedigree, on trouve le nom de Desert Style. Ce mâle alezan était présenté par le haras du Cadran.

Nicolas de Watrigant, pour le compte d’Al Shaqab Racing, l’a acheté 150.000 euros.

 

UNE GRANDE SOUCHE

WERTHEIMER POUR LAURENT BENOÎT

#119    M        Fastnet

Rock & Never Busy, par Gone West       145.000

            Acheteur :

Broadhurst Agency

            Vendeur :

Écurie des Monceaux

Le lot 119, issu de Fastnet

Rock (le père du récent lauréat des Champion Stakes, Fascinating Rock) est issu d’une grande famille Wertheimer. C’est

un petit-fils de Pas de Réponse

(Danzig), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1). C’est aussi le deuxième

produit de Never Busy (Gone West),

dont le 2ans a gagné. Laurent Benoît a signé le bon à 145.000 euros et nous a

dit : « Je l’ai acheté pour un

nouveau client et il va partir en Grande-Bretagne. C’est un beau poulain, issu

d’un bon étalon et d’une jeune mère. Il y a pas mal de vitesse dans sa famille

maternelle, une grande souche Wertheimer. Il est aussi issu d’un bon

élevage. » Le poulain était présenté par l’écurie des Monceaux.

 

UNE FAMILLE

MATERNELLE QUI SÉDUIT PATRICIA BOUTIN

130      F         Lope

de Vega & Ponte Vespucci, par Anabaa     135.000

            Acheteur :

Suprina

            Vendeur :

Haras d’Ellon

Patricia Boutin a eu le dernier mot pour cette fille de Lope de Vega et de Ponte Vespucci (Anabaa), petite-fille de la rapide Porlezza (Sicyos), appartenant à la

famille du gagnant de Gr1 Pornichet

(Vespone). La famille maternelle de la pouliche a séduit la courtière depuis

plusieurs années : « C’est une

famille que j’aime beaucoup et je suis ravie de pouvoir y investir. Thierry de

la Héronnière est aussi un très bon éleveur et il produit des chevaux qui vont

aux courses et qui ont des résultats. Je suis beaucoup cela. Je vois passer

depuis plusieurs années les chevaux de cette famille dans la cour B et j’avais

envie de trouver une pouliche lui appartenant. Pour les étalons, je ne suis pas

trop les effets de mode : Lope de Vega n’est pas un point négatif et est

facile à croiser. C’est vraiment la famille maternelle qui m’a plu. Je ne sais

pas encore pour quel propriétaire elle va courir, mais il est certain qu’elle

va rester en France. »

 

LE PRINCE FAISAL BIN

KHALED S’ÉQUIPE POUR L’ARABIE SAOUDITE

#27      M        High

Chaparral & Biased, par Haafdh     130.000

            Acheteur :

Ted Voute

            Vendeur :

Haras de la Reboursière et de Montaigu

Ce fils de High

Chaparral est le troisième produit de la bonne Biased (Haafdh), troisième des Prix Charles Laffitte et de la

Batelière (Ls). Les deux premiers n’ont pas encore débuté. Biased est une sœur

de Court Canibal (Montjeu), lauréat

du Prix Exbury (Gr3) et deuxième du Prix Noailles (Gr2). Il était présenté par

le haras de la Reboursière et de Montaigu, et a été adjugé 130.000 euros à Ted

Voute, qui nous a dit : « Je

l’ai acheté pour le prince Faisal Bin Khaled. Pour le moment, il va aller en

Angleterre pour y être débourré, chez Malcom Bastard, puis nous verrons. Le

propriétaire a deux entraîneurs : Pascal Bary et John Gosden. Le but est

d’envoyer le cheval en Arabie Saoudite pour courir le King’s Cup. Il faut des

chevaux de 2.000m et avec un rating suffisant. » Les couleurs du prince

Faisal bin Khaled ont notamment été défendues en France par Teletext (Empire Maker). Ted Voute a

acheté pour le même client le lot 4, un mâle de Kendargent présenté par le haras de Colleville et qui a atteint les

90.000 euros.

 

COOLMORE SOUTIENT

POWER

#76      M        Power

& Hoh My Darling, par Dansili      125.000

            Acheteur :

Horse France pour M. V. Magnier

            Vendeur :

Coulonces Consignment

Ce poulain fait partie de la première production de l’étalon

de Coolmore Power. Sa mère est déjà

confirmée, puisqu’elle a déjà six produits, dont cinq en âge de courir, et cinq

gagnants. Kadyny (Zamindar),

troisième du Prix des Chênes (Gr3), est le plus titré, mais son 2ans par

Zamindar a gagné pour ses débuts en Norvège. C’est Robert Nataf (Horse France)

qui l’a acheté pour 125.000 euros. Il nous a dit : « Power produit de très beaux chevaux, et celui-ci est vraiment

très réussi. Il marche bien, il a une superbe attitude, une belle robe… Je l’ai

acheté pour M.V. Magnier. Coolmore aime soutenir ses jeunes étalons. »

 

MAG O’TOOLE SE

CONSOLE AVEC PIVOTAL

#41      F         Pivotal

& Considerate, par Dansili            120.000

            Acheteur :

Mag O’Toole

            Vendeur :

Écurie des Monceaux

Sous-enchérisseur sur la fille d'Holy Roman Emperor achetée par Marc-Antoine Berghgracht, Mag

O’Toole a pu acheter, quelques lots plus tard, cette fille de Pivotal et d’une mère par Dansili nommée Considerate, et qui n’a jamais couru. Mais Considerate est une

fille de Concentric (Sadler’s Wells),

la propre sœur de Dance Routine, qui

a produit Flintshire (Dansili).

C’est donc l’une des grandes souches Juddmonte. Mag O’Toole, après avoir signé

le bon à 120.000 euros, nous a confié : « J’étais très déçue de ne pas avoir pu acheter la fille d’Holy

Roman Emperor, et j’espère que nous serons chanceux avec celle-là, qui vient

aussi de l’écurie des Monceaux. Elle est destinée à être entraînée en

Irlande. »

 

L’AVENIR SUR LE

LONG TERME POUR JOHN OXX ET SUNDERLAND HOLDINGS

25        F         Lawman

& Best Intent, par King’s Best   110.000

            Acheteur :

John Oxx

            Vendeur :

Écurie des Monceaux

John Oxx a eu le dernier mot pour cette pouliche par Lawman et Best Intent (King’s Best), une fille d'Hydro Calido (Nureyev), gagnante du Prix d’Astarté (Gr2, à

l’époque) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). La troisième

mère n’est autre que l’excellente poulinière Coup de Folie (Halo), mère de Machiavellian

(Mr Prospector), Exit to Nowhere

(Irish River), ou encore Coup de Génie

(Mr Prospector). La pouliche va désormais prendre le chemin de l’Irlande, où

elle portera les couleurs de Sunderland Holdings, l’entité de la famille Tsui,

propriétaire et éleveur du champion Sea

the Stars (Cape Cross). « C’est

une jolie pouliche qui appartient à une belle famille. Nous l’avons aussi achetée

en vue de l’élevage. Avec elle, c’est un projet sur le long terme. Parfois,

cela marche, parfois non. J’ai acheté deux yearlings ici en août et c’est mon

premier achat en octobre. »

 

UN JOLI "EXCELEBRATION"

POUR WILLIE BROWNE

138      M        Excelebration

& Roche Ambeau, par Chichicastenango            110.000

            Acheteur :

George Mullins

            Vendeur :

Écurie des Monceaux

Cet alezan crins lavés par Excelebration a séduit le pinhooker

Willie Browne, qui a signé le bon à 110.000 euros. Il s’agit du deuxième

produit de la gagnante de Listed Roche

Ambeau (Chichicastenango). Le poulain appartient à la famille du stayer

Blek (Chichicastenango) et du

champion miler Solow

(Singspiel). Willie Browne nous a expliqué : « Je l’ai acheté pour le préparer aux breeze up. C’est un très

beau poulain et l’un des plus beaux produits d’Excelebration que j’aie vus.

C’est vraiment cela qui m’a séduit, je connais un peu moins la famille

maternelle. »

 

UN "HOLY ROMAN

EMPEROR" TRÈS ATHLÉTIQUE POUR RUPERT PRITCHARD-GORDON

#149    M       

Holy Roman Emperor & Savoie, par Anabaa     110.000

            Acheteur :

Rupert Pritchard-Gordon

            Vendeur :

Haras du Quesnay

En fin de session, il y avait encore un peu de ressource,

puisque ce fils d'Holy Roman Emperor et

de Savoie (Anabaa), présenté par le

haras du Quesnay, a atteint les 110.000 euros. Sa mère, gagnante du Prix Petite

Étoile (L), a déjà produit Fire Fighting

(Soldier of Fortune), placé de Gr3 outre-Manche. Rupert Pritchard-Gordon, qui a

signé le bon, nous a dit : « Je

l’ai acheté pour un client de longue date. Il va rester en France. Ce client

aime beaucoup Holy Roman Emperor. Le poulain était très athlétique sans être

lourd, bien équilibré, avec une très belle tête. Le fait que sa mère ait déjà

produit un bon cheval est évidemment un plus. »