Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’union pour le galop français dépose ses listes à france galop

Autres informations / 13.10.2015

L’union pour le galop français dépose ses listes à france galop

Communiqué de presse

 

L’UNION POUR LE GALOP FRANÇAIS DÉPOSE SES LISTES À

FRANCE GALOP

« C’est

hier qu’ont été déposées officiellement les listes "Union pour le Galop

Français" qui regroupent, comme par le passé, les candidats issus de

l’Association des PP – Province Paris pour le Galop Français, de l’Association

des propriétaires et éleveurs AQPS, des permis d’entraîner ainsi que de

l’Association passion obstacle.

Ce

regroupement d’associations au sein de listes communes a pour objectif

d’associer propriétaires et éleveurs au sein d’une réflexion globale et de

propositions concrètes qui ne peuvent être défendues séparément. Face aux

enjeux, la défense des intérêts catégoriels n’est pas de mise.

Le

fonctionnement du Galop ne peut se considérer sur un angle uniquement parisien.

C’est la raison pour laquelle l’Union pour le Galop Français présente des

candidats dans toutes les régions, soit au sein de listes identifiées

"Union pour le Galop Français" (dans l’Ouest - Anjou Maine, dans le

Sud-Ouest et dans le Nord, Île-de-France et Normandie), soit au sein de listes

communes avec d’autres associations (notamment dans le Sud-Est, dans l’Est et

Centre-Est).

 

Les

listes nationales propriétaires et éleveurs seront conduites respectivement par

Hubert Tassin et Baudouin de la Motte Saint-Pierre, avec en seconde position un

représentant de l’Association AQPS, Antoine-Audouin Maggiar chez les

propriétaires et Jacques Cyprès chez les éleveurs. Les animateurs de

l’Association des propriétaires permis d’entraîner sont bien sûr représentés

par leur président Jacques Le Dantec, par ailleurs tête de liste dans le

Sud-Ouest, et leur vice-président Jean-Jacques Chiozzi.

Sous

l’impulsion à la fois de la branche obstacle de l’Association PP mais aussi des

AQPS, la représentation des propriétaires et éleveurs d’obstacle est très

présente dans ces listes. La présence de Xavier Papot, de Thierry et Jacques

Cyprès, de Claude Pelsy, de Franck Déliberos ou encore de Michel Hardy, tête de

listes des éleveurs dans le Sud-Ouest, en témoigne.

 

Certains

candidats ont eu le privilège de voir leurs élèves s’exprimer au plus haut

niveau en plat. C’est bien sûr le cas de Sylvain Vidal (haras de la Cauvinière)

ou d'Éric Palluat de Besset dont les couleurs auront eu le privilège de

participer aux deux dernières éditions du Prix de l’Arc de Triomphe.

La

présence renouvelée d’Yves Dreux, professionnel du trot reconnu, marque aussi

la volonté de travailler avec le Trot à la recherche indispensable de solutions

communes.

Enfin,

nombre de candidats des listes Union Pour le Galop Français militent activement

dans les instances régionales et sociétés de courses de province à l’instar de

Nelly de La Guillonière à Angers, Éric Péchadre en Anjou, Christian L’Huillier

à Mont-de-Marsan, Jean-Paul Challet à Niort ou Philippe Jeanneret en Normandie.

C’est

au total plus de soixante candidats représentants les associations partenaires

au sein de l’Union pour le Galop Français qui se présentent ainsi aux suffrages

des électeurs au niveau national comme régional.  Plus d’une vingtaine d’entre eux sont des

nouveaux candidats par rapport à l’exercice précédent. À noter également qu’une

quinzaine de candidats sont des candidates. »