Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Muraaqib place un coup de reins digne des meilleurs

Autres informations / 02.10.2015

Muraaqib place un coup de reins digne des meilleurs

SAINT-CLOUD, VENDREDI

 

MURAAQIB PLACE UN

COUP DE REINS DIGNE DES MEILLEURS

Il a bien failli se laisser piéger. La course a été menée

par Caïd de l’Ardus (Mahabb) à un

rythme relativement peu soutenu. Muraaqib

(Munjiz) est venu avec beaucoup de vitesse sur la ligne des premiers dans la

ligne droite finale. Après avoir aisément pris l’avantage, il s’est un peu

relâché. Les attaques ont alors fusé, notamment celle du pensionnaire d’Élisabeth

Bernard, RB Burn (Majd Al Arab).

Après avoir patienté, ce dernier est venu en pleine piste, semblant prendre un

instant l’avantage. Muraaqib a alors placé un coup de reins décisif pour

enlever ce Qatar Arabian Trophy des Poulains (Gr1 PA). Flottant un peu dans la

ligne droite, tout près du favori, Alsaker

(Af Albahar) s’est emparé de la troisième place. Ce poulain des Écuries

Royales d’Oman, entraîné par Thomas Fourcy, est peu expérimenté et cette

performance laisse entrevoir une réelle marge de progression.

 

Muraaqib a prouvé qu’il

pouvait se montrer combatif

Le lauréat a montré une capacité d’accélération rare chez

les pur-sang arabes. Mais sa victoire, ce vendredi à Saint-Cloud, a dévoilé

d’autres qualités chez ce très beau cheval. François Rohaut, son entraîneur,

nous a dit : « Il prend bien

ses courses. C’est un cheval qui a de la tenue. L'épreuve manquait de rythme

aujourd’hui, ce qui ne l’a pas aidé. Lorsqu’il a été attaqué, il a bien réagi.

C’est un très bon cheval. Dans l’avenir, nous pourrions peut-être le faire

courir avec un leader. Il ne faut pas prendre de risque avec un tel

cheval. »

Richard Lancaster, le directeur de Shadwell Stud, nous a

expliqué au sujet du gagnant : « Après

sa victoire de Deauville, ce succès prouve que Muraaqib est le meilleur cheval

de sa génération. Il s’agit d’un élève de Shadwell, ce qui est très important

pour le cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum. Lors de ses précédentes sorties,

il avait gagné très facilement. Aujourd’hui il a du s’employer. Il prouve qu’il

est capable de se montrer combatif. Il a été très bien monté. »

 

RB Burn, la

révélation

Vu à l’arrière-garde pendant le parcours, RB Burn a

très bien fini. Il a refait beaucoup de terrain dans la phase finale et

n’échoue que d’une encolure. Élisabeth Bernard, son entraîneur, nous a confié :

« C’est fantastique. Je ne suis pas

surprise car je savais qu’il était très bon. Il n’aurait jamais dû être battu

lors de sa dernière sortie, à La Teste-de-Buch. Aujourd’hui il a été très bien

monté, mais son numéro de corde ne l’a pas aidé. Il a dû contourner tout le

peloton. L’accélération qu’il a produite promet de très belles choses pour

l’avenir. J’espère que ses propriétaires nous le laisseront pour la saison à

venir. Il est encore immature et peut beaucoup progresser. Majd Al Arab, son père, est

stationné au haras de Thours. Af Albahar, le père du troisième, depend

également de ce haras. Ces deux étalons réalisent une très bonne saison en

2015. »

 

La souche de Fleur

d’Avril

Muraaqib est un élève de Shadwell. Comme son père, Munjiz (Kesberoy), il est entraîné par

François Rohaut. Le Palois n’a jamais caché toute l’estime qu’il portait au

fils de Kesberoy (Saint Laurent).

Muraaqib est un produit de Tashreefat

(Bengali d’Albret), dont c’est le meilleur produit actuellement. Si l’on

remonte le pedigree, on notera que la grand-mère de Muraaqib, Seglaoui (Tidjani), est une sœur

utérine du bon Saklawi (Dormane),

qui remporta deux victoires et prit sept places pour les mêmes couleurs. Il

s’agit d’une lignée française, celle de Fleur

d’Avril (Meke), jument de base du stud-book français.