Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Noces de diamant s’impose aisément pour ses débuts en obstacle

Autres informations / 20.10.2015

Noces de diamant s’impose aisément pour ses débuts en obstacle

TOULOUSE, MARDI

 

PRIX LE BÉCADIER

NOCES DE DIAMANT

S’IMPOSE AISÉMENT POUR SES DÉBUTS EN OBSTACLE

Noces de Diamant

(Saint des Saints) s’est imposée avec la manière pour ses premiers pas en

obstacle. Cette pensionnaire  de

Guillaume Macaire a évolué en quatrième position avant d’attaquer l’animateur Mossacho (Zamouncho) à l’entrée de la

ligne droite. La pouliche a nettement créé la différence pour finalement

s’imposer d’un peu moins de deux longueurs, simplement sollicitée aux bras. Noces d'Or à Estivaux (Zeffir), la mère

de la lauréate, a gagné deux fois le Grand Prix des Anglo-Arabes (A) à

Longchamp.

 

PRIX DE MONTPLAISIR (F)

LUNA LADY DE BOUT EN

BOUT

Luna Lady (Acclamation)

a rapidement été placée aux avant-postes par Jean-Baptiste Hamel. La pouliche a

su replacer une accélération à l’entrée de la ligne droite et aucun concurrent

n’a pu venir l’inquiéter. Cette pensionnaire de Damien de Watrigant s’impose

avec près de deux longueurs d’avance et décroche sa première victoire, après

trois places acquises dans des lots bien composés. Jean-Baptiste Hamel a

déclaré au micro d’Equidia : « Elle

mérite cette victoire. C’est une pouliche que j’avais beaucoup aimée lorsque je

l’avais montée début juin à Toulouse. À présent elle est beaucoup plus

professionnelle. Quand elle respire, elle peut faire parler sa vitesse. Cette

pouliche sera intéressante à suivre à 3ans. » Luna Lady a été élevée

par le haras des Capucines. Sa mère a également produit Salpado (Royal Applause), lauréat du Grand Critérium de Bordeaux

(L).

 

PRIX DU MESNIL (G)

MONDIEU FAIT

IMPRESSION POUR SES PREMIERS PAS

Mondieu (Acclamation)

n’est pas très bien parti. Le pensionnaire de Christophe Ferland a ensuite

évolué à l’arrière-garde. Dans le dernier tournant, il a contourné le peloton,

tout en flottant un peu. Sous les sollicitations de Julien Augé, le futur

lauréat a passé le peloton en revue, pour finalement s’imposer d’un peu moins

d’une longueur. Mondieu a été élevé par l’E.A.R.L. Haras Saint-James et Yves

Elliot. Mercalle (Kaldoun), sa

deuxième mère, a gagné le Prix du Cadran (Gr1).

 

PRIX SAMARITAIN

FUNKO DU PECOS

S’IMPOSE DANS UN CANTER

Rapidement placé en tête, Funko du Pecos (Network) n’a jamais vraiment été inquiété. Il

s’impose très aisément avec cinq longueurs d’avance. Ce représentant de Patrick

Joubert, Paul Couderc et de l’Écurie Sagara pourrait se révéler un concurrent

de taille en vue des épreuves réservées aux anglo-arabes cet hiver, à Pau. Bâti

comme un cheval d’obstacle, cet anglo-arabe est né chez Patrick Davezac et

Sophie de Courval. Falladore

(Kadounor), sa mère, a déjà produit trois gagnants.

 

PRIX FRANCAZAL

LA PREMIÈRE VICTOIRE

DE ROSAY

Rosay (Raven's

Pass) a évolué dans le sillage de l’animatrice, avant de prendre l’avantage à

mi-ligne droite. Elle s’impose avec un peu moins d’une longueur d’avance sur La

Courbette (Le Havre), qui a refait beaucoup de terrain dans la phase

finale. Rosay décroche à cette occasion sa première victoire après avoir débuté

dans un lot bien composé où elle s’était classée deuxième. Cette représentante

de Gérard Augustin-Normand est issue de Petit

Calva (Desert King), double lauréate de Listed. Il s’agit de la famille du

lauréat de Gr1 Jim and Tonic (Double

Bed).