Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Papal bull intègre le parc d’étalons français

Autres informations / 28.10.2015

Papal bull intègre le parc d’étalons français

Élément

qui s’est frotté aux meilleurs de 2006 à 2008, sous l’entraînement de Sir

Michael Stoute, Papal Bull (Montjeu)

fonctionnera l’an prochain comme étalon en France. Il intègre en effet le haras

de Longechaux (Frédérique et Raphaël Detouillon), où sera stationné à ses côtés

Martillo (Anabaa). Le vénérable Indian Danehill (Danehill), 20ans en

2016, ne fonctionnera que pour le seul élevage personnel de la famille

Detouillon.

Lauréat à 2ans, Papal Bull a réalisé un beau début de saison

à 3ans, inscrivant d’abord le Chester Vase (Gr3) et les King Edward VII Stakes

(Gr2) à son palmarès. Entre ces deux succès, il avait échoué dans le Derby

d’Epsom (Gr1) de Sir Percy (Mark of

Esteem). Seulement cinquième dans le Prix Niel (Gr2) en septembre (édition de Rail Link), il a notamment remporté, la

saison suivante, à 4ans, les Princess of Wales’s Stakes (Gr2). Il conclura

deuxième de la même épreuve douze mois plus tard avant de signer deux deuxièmes

places dans des Grs1 : dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes

à Ascot (édition de Duke of Marmalade)

et le Rheinland-Pokal (Gr1), à Cologne, battu par Kamsin (Samum). Ce spécialiste des 2.400m a débuté au haras en Irlande,

à Coolagown Stud, en 2009. Il compte plusieurs

vainqueurs, tant en plat qu’en obstacle. Dans cette discipline, il est

notamment le père de Cardinal

Palace, deuxième d’un Gr2 pour novices sur les claies récemment à

Chepstow. Frédérique Detouillon a commenté : « Nous recherchions un cheval avec du modèle, qui véhicule le sang

de Sadler’s Wells. Papal Bull est un fils de Montjeu et il est très puissant. Il

répond donc parfaitement à nos attentes. En plus, sa mère est par Roberto (Hail to Reason), un point

positif pour notre clientèle d’obstacle. Il sera proposé à 2.000 euros H.T.

(poulain vivant) pour les pur-sang et 1.800 euros H.T. (poulain vivant) pour

les AQPS. »