Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Patrick fellous, les habits neufs du syndicat des propriétaires

Autres informations / 30.10.2015

Patrick fellous, les habits neufs du syndicat des propriétaires

PATRICK FELLOUS, LES

HABITS NEUFS DU SYNDICAT DES PROPRIÉTAIRES

 

Jeudi matin, Patrick Fellous était face à la rédaction de Jour de Galop pour détailler les

propositions du Syndicat national des propriétaires dans le cadre de la

campagne à France Galop. Nous publierons son interview dans notre édition de

demain.

Au sein du Collège propriétaires, la lutte va être intense

entre les quatre listes et la compétition plus relevée qu’il y a quatre ans.

Génération Galop va bénéficier de l’effet nouveauté et d’un intense brassage

d’idées depuis sa création ; la liste Pour le Renouveau du Galop aura la force

d’être emmenée par Daniel Augereau ; et les "PP" (Union du galop

français avec les AQPS, l’Association des propriétaires-permis d’entraîner et

Passion Obstacle) pourront s’appuyer sur une clientèle fidèle et sur leur

tropisme obstacle.

Comment Patrick Fellous et ses présidents régionaux

comptent-ils donc procéder pour que le Syndicat demeure la première force

politique française à l’issue du scrutin ?

 

Groupes de travail et

grande consultation nationale

D’une part, le président des propriétaires fait le constat

que toutes les professions de foi se rejoignent en de

nombreux points : rendre le programme plus attractif, améliorer l'accueil du

public et des propriétaires sur les hippodromes, équilibrer le calendrier,

taper du poing sur la table à Bruxelles… Puisque tout le monde est d’accord sur

les objectifs, le Syndicat veut s’imposer en proposant des solutions efficaces

et réalisables, basées sur son expérience auprès de ses membres. Sur des sujets

aussi cruciaux que la T.V.A., la croissance des allocations ou la manière dont

sont traités les propriétaires, Patrick Fellous réfute l’idée que tout aurait

été déjà été tenté – en vain ou pas. Il revendique des propositions d’actions

nouvelles, qui seront développées demain dans JDG.

Le Syndicat s’est beaucoup réuni à

Paris et en régions, il a animé des groupes de travail pour creuser les sujets

de fond, il a consulté ses membres : 954 personnes ont répondu à sa

récente enquête. Cela se sent dans les réponses de son président.

 

Aux côtés des propriétaires… pas seulement en période

électorale

D’autre part, le Syndicat veut

capitaliser sur son profil unique : des quatre listes candidates, il est en

effet la seule qui accompagne les propriétaires dans leur vie quotidienne. Le

Syndicat est là du 1er janvier au 31 décembre, même en dehors des

périodes électorales. Il a par ailleurs fêté ses 109 ans cette année, alors que

ses adversaires se sont constitués plus récemment : les "P.P." existent

depuis quelques années, Génération Galop depuis quelques mois et Pour le

Renouveau du Galop depuis quelques semaines. Le Syndicat a une longue pratique

et un fort ancrage en région ; ce seront, avec son nouveau corpus

idéologique, de vrais atouts en vue de la bataille qui s’annonce.