Tristesse peut voir la vie en rose

Autres informations / 07.10.2015

Tristesse peut voir la vie en rose

TOULOUSE, MERCREDI

 

Tristesse (Broken

Vow) a créé une petite surprise dans le Prix Panacée (L). La pouliche des

Wertheimer & Frère n’avait pas couru depuis la fin juin, et n’avait pas

brillé lors de ses deux tentatives au niveau Listed. Mais sa fraîcheur a

finalement été un gros avantage par rapport à ses rivales. La pouliche a aussi

bénéficié d’une course rythmée, sous l’impulsion de Momentus (Montjeu), ce qui n’avait pas été le cas lors de ses deux

précédents essais. Elle a ainsi pu galoper bien détendue à l’arrière-garde.

Maxime Guyon s'est ensuite fait emmener par Sassella (Lope de Vega) dans la ligne droite. Alors que Nibbling (Invincible Spirit), également

parmi les dernières durant la majorité du parcours, semblait avoir pris un

avantage décisif, Tristesse a placé une dernière accélération qui lui a permis

de l’ajuster au passage du poteau. Les deux pouliches ne sont séparées que

d’une courte tête, alors que Taniya

(High Chaparral) prend la troisième place à deux longueurs et demie.

Au micro d’Equidia, Christopher Ferland, entraîneur de la

lauréate, a confié : « Elle a besoin de courses rythmées.

Quand cela n’avance pas assez, elle se montre allante. Elle était fatiguée lors

de ses dernières sorties, c’est pourquoi nous lui avons accordé du repos. Sur

la fraîcheur, elle est top et elle le fait bien aujourd’hui. » Tristesse a maintenant acquis son black

type, toujours déterminant avant d’entrer au haras.

 

Une grande famille

maternelle

Élevée par les frères Wertheimer, Tristesse est une fille de

l’américain Broken Vow et d’Ydillique (Sadler’s Wells), qui n’a pas

réussi à gagner en neuf sorties. Tristesse est pour le moment son meilleur

produit, sachant que seulement deux ont couru. Ydillique est une fille d’Angelic

Song (Halo), qui a produit notamment Sligo

Bay (Sadler’s Wells), gagnant des Hollywood Turf Cup Stakes (Gr1). Angelic

Song est par ailleurs une sœur de Glorious

Song (Halo), gagnante de plusieurs Grs1 et surtout mère de Singspiel.