Ultra xx sort du bois

Autres informations / 04.10.2015

Ultra xx sort du bois

LONGCHAMP, DIMANCHE

 

ULTRA XX

SORT DU BOIS

Le

poulain français Ultra XX (Manduro) a résisté aux envahisseurs

anglo-irlandais en remportant le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Il a

d’ailleurs été le seul tricolore à l’arrivée. Cette victoire lève un peu le

voile sur les 2ans français qui s’étaient montrés plutôt discrets dans les

Groupes dans l’Hexagone jusqu’à présent. Confronté à huit poulains étrangers,

Ultra a franchi un palier pour signer sa première victoire de Groupe directement

dans un Gr1. Depuis ses débuts victorieux à Clairefontaine, il n’a fait que

progresser et son ascension n’est pas finie. En 2016, il devrait pouvoir faire

partie des meilleurs 3ans d’Europe. Il signe une année 2015 parfaite en restant

invaincu en trois courses.

 

Une longue accélération

Bien

parti, Ultra s’est positionné dans le dos de l’animateur, First Selection (Diktat), à la corde. Le futur lauréat s’est montré

un peu allant avant de se détendre après quatre cents mètres de course. Il a eu

un bon parcours et son jockey, Mickaël Barzalona, l’a déboîté dès l’entrée de

la ligne droite. Ultra a eu le jour assez tôt et son pilote a temporisé avant

de lui demander de passer à l’attaque à trois cents mètres du but. Il a produit

une longue accélération pour prendre le meilleur, puis résister à l’attaque de

son compagnon de couleurs, Cymric

(Kitten’s Joy). Cette longue accélération, il en avait déjà fait étalage à

Clairefontaine puis à Longchamp, lors de sa dernière victoire. André Fabre

n’avait pas remporté cette épreuve depuis 1995 avec Loup Solitaire. À l’époque, elle se courait sur 1.600m, distance

sur laquelle est revenu le Prix Jean-Luc Lagardère cette année. Le

professionnel cantilien a déclaré : « Ultra a beaucoup de talent. Il a l'attitude et le cœur d'un bon cheval.

Je suis très heureux car il s'agit d'un fils de Manduro qui a gagné au niveau

Gr1 sur 1.600 et 2.000m, et aurait pu gagner l'“Arc”. Ultra est né pour faire de

plus longues distances, donc je pense qu’il pourra être rallongé en 2016. »

 

Le Derby d’Epsom, une option

À la conférence de presse

d’après course, Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, a

dit : « C’est un poulain qui a

toujours montré beaucoup de qualité. La seule interrogation à son sujet,

aujourd’hui, concernait son manque d’expérience. Pour le reste, il avait tout

pour lui : une grande forme et le fait d’avoir déjà gagné sur 1.600m à

Longchamp [sur la moyenne piste, ndlr].

Le fait que ce soit un produit maison, issu d’un étalon Godolphin, est aussi

une grande satisfaction. Il est engagé dans le Derby d’Epsom et c’est une

option pour l’année prochaine, même si cela reste à décider avec l’entraîneur.

Le poulain a beaucoup de vitesse mais possède aussi beaucoup de tenue dans son

pedigree. De nombreuses options restent en fait ouvertes. » Jockey d’Ultra, Mickaël Barzalona a confié au micro du

cheval émetteur : « Il était allant

au départ mais je m’y attendais un peu. On m’avait demandé de ne pas reprendre.

J’ai pu prendre mon temps. Dans une course avec plus de train, il se serait

imposé encore plus facilement. Cette victoire est de très bon augure pour l’an

prochain. »

 

Une bonne performance de Cymric

Après

avoir évolué en sixième position, dans le dos de Galileo Gold (Paco Boy), Cymric a été déboîté à l’entrée de la

ligne droite. À ce moment du parcours, il avait encore cinq longueurs de retard

sur Ultra qu’il a vite comblées pour mourir à sa hanche au passage du poteau.

Entraîneur de Cymric, John Gosden nous a déclaré : « Nous sommes très contents de lui. Il a très

bien fini et court d'autant mieux qu'il n'a pas été aidé par le tirage à la

corde. C'est une excellente performance. »

 

Galileo Gold vers le Prix du Jockey Club

Galileo

Gold a été un peu allant dans le parcours. Mais il a tracé une belle ligne

droite pour conclure troisième, à une longueur des deux premiers. Harry

Herbert, racing manager d'Al Shaqab Racing, propriétaire de Galileo

Gold, nous a déclaré : « Nous

sommes ravis de sa performance. Peut-être que le terrain était un peu rapide

pour lui aujourd'hui. Il a bien évolué depuis son succès dans les Qatar Vintage

Stakes, après lequel nous lui avons octroyé du repos. C'est un grand poulain,

qui devrait pouvoir aller sur plus long l'an prochain. Il ne recourra pas cette

année, et nous devrions viser le Prix du Jockey Club avec lui l'an prochain. »

Le

lauréat du Prix La Rochette (Gr3), Attendu

(Acclamation), a patienté parmi les derniers, mais il a été incapable

d’accélérer pour finir.

 

 

DÉCOUVREZ “LIVE PEDIGREE”

Cliquez

ici pour télécharger gratuitement le pedigree ultra-détaillé de Ultra.

Ce

pedigree vous est offert en partenariat avec Weatherbys.

 

Lien

à insérer : http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/ULTRA.pdf

 

Nouveau !

VISIONNEZ LA VIDÉO DE LA COUSE

"JDG

vidéo" est un nouveau service offert par JDG en partenariat avec Equidia

et France Galop.

Cliquez

ici pour revoir sa course en VIDÉO

Lien

à insérer

http://www.jourdegalop.com/video.php

 

La famille de Keos

Ultra

est un fils de Manduro, étalon en France au haras du Logis, et Epitome (Nashwan). Cette dernière a

pris une place en trois sorties. Elle a donné Synopsis (In the Wings), gagnante du Prix Minerve (Gr3), et Epic Similie (Lomitas), troisième du

Derby de l’Ouest et du Prix Panacée (Ls). Konafa

(Damascus), la troisième mère d’Ultra, est la génitrice de Keos, quadruple lauréat de Groupes, troisième du Prix de l’Abbaye

de Longchamp et deux fois placé du Prix la Forêt (Grs1).