Démonstration de politikar

Autres informations / 05.11.2015

Démonstration de politikar

ENGHIEN-SOISY, MERCREDI

 

PRIX

DANIEL MERLE

DÉMONSTRATION DE POLITIKAR

Grand

favori du Prix Daniel Merle, Politikar

(Poliglote) s’est logiquement imposé pour ses débuts en steeple. Poulain de

classe sur les haies, le pensionnaire de Guillaume Macaire a réalisé une

démonstration sur les gros obstacles. Au vu de ce succès facile, il pourrait se

retrouver confronté à son compagnon d’entraînement, Saint Goustan Blue (Blue Brésil), dans le Prix Roger de Minvielle

(L, 23/11).

Bien

parti, Politikar a très bien sauté dans le parcours, en évoluant en deuxième

position, derrière la délicate Bellaville

(Balko). Cette dernière a cherché à l’emmener au large après le saut de la

rivière des tribunes, mais elle est revenue dans le droit chemin. Politikar a

pris la tête dans le dernier tournant avec beaucoup de ressources. Entre les

deux dernières haies, son jockey, Bertrand Lestrade, contrôlait la course, et

sur le plat, sans que ce dernier ne lui demande le moindre effort. Politikar

s’est détaché pour passer le poteau neuf longueurs devant Commingeois (Assessor), lequel avait déjà deux sorties en steeple

au compteur. Longtemps parmi les derniers, Hojacaracois

Has (Laveron) a fait un effort honorable pour se classer troisième. « Politikar est très pratique le matin et il a

répété cet après-midi, a dit Bertrand Lestrade, qui effectuait son retour à

la compétition après sa fracture de la clavicule. Le steeple d’Enghien est un peu un parcours de haies amélioré et il

l’a fait sans problème. Il sait accélérer et il est maniable. Il l’a fait

facilement. Je ne savais pas où était l’opposition en fin de parcours, je me

suis donc retourné plusieurs fois. Je lui ai juste demandé de s’allonger et il

a fini avec du bon gaz. » Rappelons que Politikar avait gagné le Prix

Frascati sur les haies d’Auteuil, avant de prendre deux deuxièmes places

derrière Device (Poliglote). Il

avait même participé au Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), finissant sixième.

Sur le papier, il était donc le poulain qui possède le plus de classe au départ

de ce Prix Daniel Merle. Il l’a confirmé sur le piste.

 

Le frère de Black Kit

Élevé

par Marie-Christine Gabeur, Black Kit est le fils de Black Sam Bellamy, le propre frère de Galileo (Sadler’s Wells), et de Kitara (Camp David), une jument d’origine allemande. Il est le

frère de Politikar (Poliglote),

deuxième du Prix Robert Lejeune (L) ce mardi et deuxième du Prix des Platanes,

après avoir remporté le Prix Frascati. Kaschira

(Priamos), la quatrième mère de Black Kit, fut l’une des meilleures pouliches

de la saison 1977 chez les 3ans en Allemagne.