Garlingari les perd en route

Autres informations / 22.11.2015

Garlingari les perd en route

LYON-PARILLY, SAMEDI

 

PRIX DU GRAND CAMP (L)

GARLINGARI LES PERD

EN ROUTE

Garlingari

(Linngari) fournit ses meilleures performances quand les températures baissent

et les terrains s’assouplissent. Il y a un an, il remportait le Grand Prix du

Nord (L) au Croisé-Laroche. Ce samedi, c’est à Lyon qu’il a remporté la

deuxième Listed de sa carrière, à l’occasion du Prix du Grand Camp (L). Le

pensionnaire de Corine Barande-Barbe a été monté en deuxième position par

Frédéric Spanu, tout près de l’animateur Quidamo

(Monsun), mais dès le tournant final, il allait au-dessus du lot. Il a pris

l’avantage dès l’entrée de la ligne droite, et les longueurs se sont

accumulées : il passe finalement le poteau en tête avec plus de huit

longueurs d’avance sur Quidamo, lui-même détaché de trois longueurs et demie de

Kloud Gate (Astronomer Royal), monté

juste derrière les animateurs par Alexandre Roussel.

L’an dernier, Garlingari s’était classé quatrième du Prix du

Conseil de Paris (Gr2) avant d’enlever le Grand Prix du Nord, et Corine

Barande-Barbe avait même un temps envisagé un déplacement à Hongkong avec son

protégé. Cette année, il avait montré un regain de forme en prenant la deuxième

place du Grand Prix du Mans, remporté par Beautiful

Heroine (High Chaparral), qui a ensuite remporté le Prix André Baboin (Gr3)

et s’est classée troisième du Premio Lydia Tesio (Gr1), à Rome.

L’alourdissement de la piste a joué en sa faveur et Frédéric Spanu a expliqué

au micro d’Equidia : « Quand je

le lui ai demandé, il a accéléré fort. C’est un régal, j’ai passé un bon

moment. Il est en forme et, dans ces terrains-là, courir rapproché peut être un

avantage lorsqu’ils n’ont pas eu une année pleine pour diverses raisons. J’espère

que c’est de bon augure pour Cagnes-sur-Mer. Quand il a tout pour lui, pourquoi

ne pas le voir gagner un Groupe 3 ? »

 

La famille de Carling

Garlingari est issu du croisement entre Linngari et Garlinote

(Poliglote), qui fut notamment deuxième d’un Prix Chloé et d’un Prix de Condé

(Grs3) pour Corine Barande-Barbe. Au haras, elle a aussi produit Garlin Blues (Anabaa Blue), un bon

cheval de handicap. Garlinote est une fille de Garling (Garde Royale), une propre sœur de Carling, lauréate du Prix de Diane Hermès et du Prix Vermeille

(Grs1).