Le champion storm of saintly renoue avec la victoire

Autres informations / 28.11.2015

Le champion storm of saintly renoue avec la victoire


 

FONTAINEBLEAU, VENDREDI

 

GRANDE

COURSE DE HAIES DE FONTAINEBLEAU

LE CHAMPION STORM OF SAINTLY RENOUE AVEC

LA VICTOIRE

C’était

l’événement de cet après-midi sur l’hippodrome de Fontainebleau : la

présence du champion Storm of Saintly

(Saint des Saints) dans la Grande Course de Haies. Le lauréat du Grand

Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2014 restait sur sa chute à la dernière haie pour

sa rentrée à Strasbourg, alors qu’il avait la course à sa merci. Storm of

Saintly a souvent négligé les dernières haies, comme cela avait pu se produire

dans le Prix Maurice Gillois (Gr1) 2013. Mais ce vendredi, le cheval de Jeannot

Andt s’est montré appliqué, plus sérieux dans ses sauts qu’à Strasbourg. Son

jockey, Bertrand Lestrade, l’a laissé tranquille pendant la course. Storm of

Saintly a évolué à l’arrière-garde alors que le rythme était très sélectif. Il

a entamé un rapproché progressif dans la dernière diagonale, puis s’est

retrouvé troisième dans le tournant final. Dans la ligne droite, Bertrand

Lestrade l’a laissé venir de lui-même en dehors. Storm of Saintly était au-dessus

du lot, mais son partenaire a patienté jusqu’après le saut de la dernière haie

pour lui demander de se détacher. Sur le plat, il a fait facilement la

différence pour l’emporter de six longueurs. « La dernière fois, à

Strasbourg, il a fait une course chaotique pour plusieurs raisons, a dit

Bertrand Lestrade au micro d’Equidia.

L’une des raisons était qu’il découvrait la province. Par le passé, nous avons

vu qu’il pouvait se tromper sur la dernière haie. Aujourd’hui, la course est

partie vite. J’ai décidé de me désintéresser de la course et j’ai veillé à ne

pas faire d’erreurs. Ensuite, il l’a fait facilement» Rendez-vous en 2016 pour Storm of

Saintly. Il pourrait faire sa rentrée dans le Prix Jean Doumen, sur les haies

d’Auteuil.

 

Né sur les terres de Saônois

Storm

of Saintly a été élevé par son propriétaire-éleveur, Jeannot Andt. Il est né de

Saint des Saints et de The Storm

(Garde Royale), une jument d’Olivier Corbière, l’éleveur de

Saônois (Chichicastenango),

du haras de Nonant-le-Pin, qui a été vendue à Jeannot Andt. Ce dernier nous

avait expliqué, à l’issue des débuts victorieux de Storm of Saintly : « J’ai débuté dans les courses et l’élevage il y a cinq ou six ans. J’avais

acheté un cheval à M. Corbière, mais il est malheureusement mort au champ

d’honneur en tombant à Strasbourg. M. Corbière m’avait alors dit: "Si

tu repasses en Normandie, j’ai deux poulinières à vendre". Au final, j’ai

acheté ces deux poulinières, dont la mère de Storm of Saintly, The Storm.

J’ai choisi Saint des Saints comme étalon parce que le croisement Saint des

Saints sur une fille de Garde Royale marche bien. J’allais le voir une ou deux fois par an. Mais déjà, lorsqu’il était

foal, nous avions eu des offres. C’était un très beau cheval, qui sortait du

lot. En fait, je l’ai eu grâce à Olivier Corbière. Il m’avait dit : "J’ai

deux poulinières, deux filles de Garde

Royale, si tu veux te lancer dans l’élevage." Il s’agissait de The Storm, la mère de Storm of

Saintly et d’Écaline. Elles avaient

de beaux papiers et j’étais intéressé pour les prendre. The Storm nous avait

donné un mâle par Polish Summer,

mais ça n’allait pas. Et nous n’avions pas pu l’exploiter. Du coup, on l’a

reconverti en cheval de promenade chez nous, en Alsace. Pour la saillie

suivante, nous avions choisi Saint des

Saints. Nous avions acheté The Storm pour l’obstacle et nous nous sommes

dit qu’il fallait prendre un bon étalon. Même si j’avais mes couleurs, je

voulais faire un bon papier pour pouvoir vendre si cela se passait mal.

Ensuite, Storm of Saintly est né en 2009 et de 2009 à 2012, The Storm est

restée vide, mais elle est vieillissante. J’avais pris une carte de Nickname et elle nous a donné un mâle

de cet étalon, nommé Trazom Nick, en

2012. J’aimerais bien, maintenant, qu’elle nous fasse une femelle pour garder

la lignée. Ce qui est amusant, c’est que The Storm n’a couru qu’en plat»

The

Storm a très bien gagné sa vie en plat, remportant neuf courses. Au haras, elle

a produit quatre gagnants et le meilleur est, bien sûr, Storm of Saintly. En

2014, elle a donné le jour à Storm del Santo (Saint des Saints). Deuxième mère

de Storm of Saintly, Santa Ana Wind

(Empery), a gagné en haies et en steeple.

Quatre de ses cinq produits vus en piste se sont imposés.