Le plus beau titre d’olcani

Autres informations / 15.11.2015

Le plus beau titre d’olcani

LOGO CRYSTAL CUP

 

COMPIÈGNE, SAMEDI

 

GRAND

STEEPLE-CHASE CROSS-COUNTRY DE COMPIÈGNE-10E ÉTAPE DU CRYSTAL CUP

LE PLUS BEAU TITRE D’OLCANI

L’imposante

Olcani (Al Namix) a signé sa plus

belle victoire à l’occasion du Grand Steeple-Chase Cross-Country de Compiègne,

ce samedi, sur l’hippodrome du Putois. Elle a contrôlé la course d’un bout à

l’autre des 5.400m du parcours. Parfaite dans ses sauts, même si elle a été un

peu hésitante sur le contre-haut devant les tribunes, Olcani a pu éviter les

nombreuses chutes qui ont émaillé cette dixième étape du Crystal Cup. Dans la

ligne droite, la jument d’Isabelle Pacault a vu venir Ulla Banba (Great Pretender) dans son sillage. Sitôt la dernière

haie franchie, Ulla Banba est passée à l’attaque et son jockey, Felix de Giles,

lui a demandé d’accélérer. Elle a refait du terrain sur Olcani, avant de lui

prendre le meilleur à cent mètres du but. Mais dans les cinquante derniers

mètres, Olcani s’est ressaisie pour l’emporter dans les dernières foulées, au

courage. Ulla Banba s’est classée deuxième devant Voilabel (Special Kaldoun), laquelle était en perdition pour

aborder le dernier kilomètre, avant de finir vite pour accrocher la troisième

place. Stéphane Paillard, le jockey de la lauréate, nous a dit : « Je suis un peu surpris. Bravo à toute

l’équipe, tout le monde a fait du bon travail. Je n’avais pas les ordres

d’aller devant, mais elle avait envie d’y aller. Il fallait lui faire croire

qu’elle avait le dessus. C’est une superbe victoire. Aujourd’hui, nous étions

un peu dans l’inconnu. Je ne savais pas si elle allait s’adapter à

l’hippodrome, mais elle a de la qualité. Quand on monte de bons chevaux en

cross, on prend vraiment beaucoup de plaisir. »

Olcani

venait de faire sa rentrée, soldée par une septième place dans le Grand Cross

du Pin. Elle a accusé des progrès sur cette réapparition et elle a prouvé

qu’elle pouvait avoir des ambitions dans le Crystal Cup. On pourrait donc la

retrouver cet hiver à Pau, un hippodrome où elle s’était distinguée l’hiver

dernier.

 

De nombreuses chutes

Ce

Grand Cross a été marqué par de nombreuses chutes. Les trois représentants de

Patrice Quinton, actuelle tête de liste des entraîneurs dans le Crystal Cup,

ont tous chuté. Flagstaff (Numerous)

s’est "écrasé" à la réception du volpum, alors qu’il allait

facilement. Quelques mètres après cet obstacle, son compagnon d’entraînement, Tomcat de Kerser (Kapgarde), a fait

chuter son jockey et Buffalo Pile

(Fragrant Mix) a fait chuter son cavalier à l’open ditch. Patrice Quinton

a donc joué de malchance, mais il reste en tête du Crystal Cup 2015 qu’il va

remporter.

Notons

que l’un des favoris, Têteetcorde Hugaux

(Turgeon) a chuté en début de parcours, au premier passage du contre-haut,

devant les tribunes.

 

Le meilleur élément de la famille

Élevée

par la famille Pacault, Olcani est une fille d’Al Namix et d’Erbalunga

(Mansonnien), gagnante de deux courses, l’une sur les haies de Clairefontaine

et l’autre sur le cross de Pau. Elle est le meilleur élément de sa famille.

Erbalunga a donné deux vainqueurs (pour le moment) : Olcani et Gritta (Goldneyev), lauréat d’un "réclamer"

sur le steeple palois. Elle est la fille de Palombagia (Carvin), troisième du Prix des Sablonnets (L).

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Le

président de la Société des Courses de Compiègne, Antoine Gilibert, nous a

déclaré au sujet de cette journée du Crystal Cup : « Cette étape du Crystal Cup est très importante pour nous. C’est

un très beau spectacle, avec 5.400m et vingt-sept obstacles au programme. De

plus, nous avons fait le plein de partants pour ce Grand Cross. Nous avons eu

un beau vainqueur. Ce samedi, les Compiégnois ont été courageux suite aux

attentats. Nous avons observé une minute de silence en début de réunion, par

solidarité. Et nous avons fait ouvrir les sacs à l’entrée, mais, face à

l’adversité, il faut faire face. C’est dans ces moments qu’il faut être

courageux et solidaires. Nos nageurs, médaillés d’or, ont assisté à la première

course dans la voiture suiveuse. Ils ont vu la course de l’intérieur, le

travail des jockeys, et ils ont compris que ces derniers étaient de grands

sportifs. Ils ont été très impressionnés. Le professeur Devauchelle était

présent pour cette réunion pour l’Institut Guynemer. Il est le premier à avoir

réussi une greffe du visage. »