Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les élections consacrent l’amplification de l'ancrage de l’union pour le galop francais

Autres informations / 26.11.2015

Les élections consacrent l’amplification de l'ancrage de l’union pour le galop francais


 

 

Communiqué de presse

LES ÉLECTIONS CONSACRENT L’AMPLIFICATION

DE L'ANCRAGE DE L’UNION POUR LE GALOP FRANCAIS

« Au-delà

des postures de satisfaction traditionnelles au lendemain des élections, les P.P.

et leurs partenaires AQPS et Permis d’entraîner au sein de L’Union pour le galop

français enregistrent un certain nombre de points de satisfaction.

Nos

listes progressent de plus de 3 % dans les deux collèges des propriétaires

et des éleveurs au niveau national, et sont les seules dans ce cas. Dans un

contexte concurrentiel différent d’il y a quatre ans, le maintien du nombre de

sièges, trois chez les propriétaires et deux chez les éleveurs, est un point

positif. L’Union pour le galop constitue ainsi, avec cinq élus au niveau

national, le groupe le plus important, alors même que les deux syndicats

"traditionnels" connaissent un recul, tant du nombre de voix que du

nombre de sièges.

En

représentant ainsi près de 30 % des propriétaires et éleveurs français,

avec une forte représentation dans les régions, nos associations confirment

leur ancrage solide et leur évidente représentativité.

Cette

situation crée, à l’égard de nos électeurs et de l'ensemble du galop, un devoir

de tout mettre en œuvre pour réussir à inverser la spirale de récession qui

guette le galop. Nous avons pris des engagements et nous sommes en mesure

d’initier – dans une transparence qui est un de nos grands engagements –

et de participer à un rassemblement des diverses forces en présence qui

partagent cette volonté. Nous allons prendre dans les jours prochains des

initiatives pour engager ce mouvement.

La

campagne électorale a été le temps du débat. Elle a permis de faire émerger des

lignes directrices. Nous allons rentrer dès le mois de décembre dans le temps

de l’action au nom d’un intérêt général, qui doit se baser sur l'union des

acteurs de la filière, indispensable à l'action de redressement. La confiance

qui nous a été témoignée par les électeurs nous place au centre de cette

volonté de rassemblement. »

Hubert Tassin, Président des P.P.