Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les élections ne font pas le plein

Autres informations / 18.11.2015

Les élections ne font pas le plein

LES ÉLECTIONS NE FONT

PAS LE PLEIN

Nous nous sommes procuré aujourd’hui les premiers chiffres

de participation aux élections de France Galop. Attention ! Il ne s’agit

que de données arrêtées au 16 novembre ; les chiffres définitifs ne seront

connus que le 23 novembre.

Ces éléments sont décevants, même si la comparaison avec le

scrutin précédent n’est pas facile car France Galop nous dit ne pas avoir les

chiffres de la participation collège par collège en 2011. France Galop a-t-il

vraiment égaré cette information ? Cela nous semble dur à croire. Ou alors

c’est inquiétant pour la manière dont la mémoire du galop est stockée au siège

de la société-mère. Refusons de penser que France Galop ne donne pas les

chiffres par peur d’une comparaison peu valorisante avec le passé, ou par peur

de stigmatiser un collège où le vote serait vraiment particulièrement décevant…

À défaut de pouvoir travailler sur les chiffres collège par

collège, on connaît toutefois la participation globale de 2011, toutes régions

et tous collèges confondus : 41 %. Or, à deux jours de la fin du

scrutin (20 novembre avant 17 heures chez l’huissier), le même taux n’atteint

que 31 % en 2015. Même si des votes vont encore parvenir à l’huissier, la

baisse atteint tout de même 25 % pour l’instant. Se consolidera-telle

autour de 15 % ? De 10 % ? On le saura le 23 novembre. Mais

assurément, cette élection a moins motivé les troupes.

Pourquoi cette faible participation ? Plusieurs

facteurs sont possibles. Le premier n’est pas propre au galop, mais à toute

élection : il existe aujourd’hui une certaine distance entre les Français

et la politique. Le second est lié au processus électoral en vigueur dans les

courses : de nombreux électeurs pensent que voter ne sert à rien, puisque

la "véritable" élection aura lieu le 15 décembre. La troisième est en

relation avec le profil des électeurs : beaucoup vivent les courses comme

un loisir ; or qui a envie de s’engager politiquement dans un

loisir ?

Comment cette participation pourrait-elle se traduire dans

les urnes ? La première hypothèse, ce serait que les nouveaux venus

(Daniel Augereau et Génération Galop) auraient eu du mal à mobiliser les déçus

de la politique menée ou les absents du jeu politique. La seconde, à l’opposé,

est que les partis politiques traditionnels auraient poursuivi leur lente

érosion et que la baisse de participation les concernerait au premier chef.

C’est ce qui pourrait par exemple expliquer le faible taux de participation

dans l’Ouest chez les éleveurs, la région de l’Asselco présidée par Loïc

Malivet … Mais comme l’Ouest est aussi la région de Daniel Augereau, on dira

que la désaffection a aussi pu pénaliser autant les nouveaux venus que les

partis historiques.

Au global, ce sont les deux grandes zones Sud (38 %

pour le Sud-Est/Corse et 37 % pour le Sud-Ouest) qui ont su le mieux

motiver leurs forces vives. En moyenne, la pire région est, comme le veut la

tradition, l’Île-de-France/Nord/Normandie (29 %), suivie par l’Ouest

(32 %) et le Centre-Est (34 %).

 

 

 

[Tableau]

 

LA PARTICIPATION AU 16

NOVEMBRE

 

                                       Propriétaires     Éleveurs     Entraîneurs     Jockeys       Total/région

NATIONAL                 30%                  31%           43%                14%           30%

Ouest/Anjou-Maine        36%                   30%            41%                 16%            32%

Sud-Ouest                      38%                   41%            39%                 9%              37%

Nord/IDF/Normandie    31%                   28%            38%                 12%            29%

Centre-Est/Est                33%                   38%            38%                 7%              34%

Sud-Est/Corse                38%                   41%            43%                 22%            38%

TOTAL/Collège            32 %                 32

%          41 %               13 %          31,10 %