édouard de rothschild est le nouveau président de france galop

Autres informations / 16.12.2015

édouard de rothschild est le nouveau président de france galop

ÉDOUARD DE ROTHSCHILD EST LE NOUVEAU PRÉSIDENT DE FRANCE GALOP

Le Comité de France Galop s’est réuni mardi 15 décembre pour élire le président, les deux vice-présidents ainsi que le Conseil d’administration.

Il n’y a eu besoin que d’un tour pour que le nouveau président soit élu. Édouard de Rothschild a en effet obtenu 31 voix, contre 12 à Philippe Augier, 13 à Loïc Malivet. Édouard de Rothschild a ensuite proposé ses deux vice-présidents : Jean d’Indy pour l’obstacle, lequel occupait déjà ce poste lors de la précédente mandature, et Jean-Pierre Colombu pour le plat. Jean d’Indy a obtenu 43 voix, Jean-Pierre Colombu 35.

Enfin, le Comité a élu son Conseil d’administration, dont la composition est la suivante :

• Membres délégués

Charles-Henri de Moussac avec 44 voix

Guillaume de Saint-Seine avec 49 voix

• Président du Conseil régional du galop 

Jean-Baptiste Andréani avec 39 voix

• Propriétaires

Hubert Tassin avec 23 voix

Marcel Chaouat avec 23 voix

• Éleveurs

Loïc Malivet avec 47 voix

Georges Rimaud avec 43 voix

• Entraîneur

Christiane Head-Maarek avec 35 voix

• Président du Comité régional du galop

Axelle Nègre de Watrigant avec 40 voix.

Par ailleurs, Édouard de Rothschild a nommé Daniel Augereau vice-président délégué à la modernisation et au développement.

 

À l’issue de l’élection, Édouard de Rothschild a déclaré : « Je voudrais tout d'abord remercier le Comité de France Galop pour la confiance qu'il m'a témoignée en m'élisant au premier tour des élections à la présidence de France Galop. Mon ambition est de réunifier le galop français, et avec le soutien de tous, de défendre les fondamentaux du galop qui ont été impactés ces dernières années. Et aussi, faire évoluer le système patiemment, partout où l’action de France Galop peut être améliorée : dans la relation aux propriétaires et aux socioprofessionnels, dans l’accueil du public, dans les services numériques et dans la recherche de nouvelles recettes. »

 

 

[Encadré]

Biographie d’Édouard de Rothschild

57 ans, diplômé d’un Master of Business Administration, MBA, de finance de la New York University. Carrière : Banque Wertheim à New York (1987-89), Banque Eurofin (1989-2003), Rotshchild & Cie Banque depuis 2004. Actionnaire de référence du quotidien Libération de 2006 à 2014. Il est membre du Comité de France Galop depuis 2003 et a été président de France Galop de 2004 à 2011.

 

 

[Encadré]

 

LA RÉACTION DES AUTRES CANDIDATS

 

Loïc Malivet

« Je ne regrette pas d’avoir été candidat. J’avais la légitimité et j’ai joué mon rôle. J’ai été un peu déçu par mon score, mais je remercie les gens qui m’ont aidé. J’étais un peu partagé sur le fait d’entrer au Conseil d’administration, mais quand j’ai vu quel Conseil pouvait voir le jour, je n’ai eu aucune hésitation en pensant qu’il s’agissait de personnes qui allaient travailler, des personnes qui représentaient un bon renouvellement et qui étaient capables de faire avancer le galop. Je note enfin que lors de la dernière mandature, nous n’étions que deux représentants du Syndicat des éleveurs [Jean Biraben et Loïc Malivet, ndlr], et cette fois nous sommes très renforcés : Jean-Pierre Colombu, Axelle Nègre de Watrigant, Christiane Head-Maarek et moi. Nous siégeons tous les quatre au Bureau du Syndicat des éleveurs. C’est un point très important, d’autant que ce sont des personnes qui sont actives dans les dossiers. »

 

Philippe Augier n’a pas souhaité faire de commentaires mardi soir. Mais il devrait s’exprimer début 2016 dans JDG, sur le sujet de la gouvernance.