Jaune et bleue de bout en bout

Autres informations / 04.12.2015

Jaune et bleue de bout en bout

PAU, JEUDI

 

PRIX RAYMOND DE BOUGLON

JAUNE ET BLEUE DE BOUT EN BOUT

Jaune et Bleue (Al Namix) n’a pas fait dans le détail dans le Prix Raymond de Bouglon, première préparatoire au Prix Antoine de Palaminy (L). La représentante et pensionnaire de Guy Cherel s’est imposée de bout en bout. Elle a mené à son rythme et a placé un uppercut à la sortie du dernier tournant, se détachant de ses adversaires. Elle s’impose de six longueurs. Coq du Village (Coastal Path), vu parmi les premiers, n’a pas pu suivre l’accélération de Jaune et Bleue et se classe deuxième, trois longueurs devant la bonne finisseuse, Canitie (Fragrant Mix).

Jaune et Bleue comptait deux sorties en haies, à Auteuil. Elle avait pris deux quatrièmes places dans des bons lots pour pouliches et a confirmé d’emblée pour ses débuts sur le steeple-chase. Guy Cherel nous a expliqué : « Elle s'était déjà super bien comportée à Auteuil. Je pensais la courir en handicap, sur les haies, mais ce n’était pas possible, car elle a une valeur handicap trop élevée. J’ai donc choisi de la garder pour le steeple-chase. Je vais réfléchir au contenu de son futur programme. »

 

La famille de Vieux Beaufai

Élevée par Guy Cherel et Isabelle Pacault, Jaune et Bleue est une fille d’Al Namix et de Jaune de Beaufai (Ultimately Lucky). Elle est le deuxième produit de sa mère, restée inédite. Il s’agit d’une belle famille d’obstacle. La deuxième mère, Jaune et Or (Le Nain Jaune), est gagnante sur le steeple-chase d’Auteuil et quatrième d’un Prix Maurice Gillois. Elle a donné Jean d’Angely (Pelder), gagnant d’un Prix Morgex (Gr3) devant Remember Rose (Insatiable), et Diamant de Beaufai (Red Guest), gagnant d’un Prix Marc Antony (L) et cinquième d’un Grand Prix d’Automne (Gr1). Il s’agit de la famille de Vieux Beaufai, gagnant d’un Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), d’un Prix Ferdinand Dufaure (L, à l’époque), ou encore des Prix Georges Courtois et Murat (Grs2).