La forme soriano

Autres informations / 06.12.2015

La forme soriano

TOULOUSE, DIMANCHE

PRIX MAX SICARD – 15e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP (L)

LA FORME SORIANO

Il n’y aura pas de suspense à l’occasion de ce Prix Max Sicard – 15e étape du Défi du Galop (L) - le tournoi étant d’ores et déjà remporté par Bernay (King’s Best), qui ne sera pas au départ. Mais il y a de bons éléments parmi les partants de cette Listed. Soriano (Halling) revient sur plus court après sa deuxième place dans le Prix Denisy (L). Le pensionnaire de Xavier Nakkachdji avait auparavant remporté avec la manière une course événement sur 2.800m à Longchamp. Il a déjà bien fait sur 2.400m et le terrain souple ne va pas le déranger. Il a sa place sur le podium.

Up Todate du Casse (Tonitruant) est le tenant du titre. Il ne s’est pas imposé depuis, prenant quatre deuxièmes places en quatre sorties cet automne, à un niveau inférieur. Le pensionnaire de François Plouganou est en forme et il adore Toulouse. Gagnant du Défi du Galop 2014, Narrow Hill (Tiger Hill) fera une rentrée dans ce Prix Max Sicard, n’ayant pas couru depuis la fin du mois d’août. Il s’était classé deuxième de cette épreuve en 2013, battu à la lutte par Quidamo (Monsun), qu’il retrouvera. Narrow Hill court bien sur la fraîcheur, mais il s’est montré cette année un ton en dessous de l’année dernière. Il peut prendre une place. Quidamo a remporté cette épreuve en 2013 et s’est classé huitième de l’édition 2014. Cependant, il est en forme et devrait bien se comporter ce dimanche.

Désormais barré dans les handicaps, Prince Nomad (Galileo) tente sa chance au niveau supérieur avec des ambitions. Il aurait préféré un terrain plus lourd. Slowpoke (High Chaparral), concurrent arrivant d’Italie, est assez difficile à situer. Une piste assouplie ne pourrait que l’avantager, mais il a été nettement battu en dernier lieu à Rome. Satanicjim (Pivotal) a repris de la fraîcheur, mais devra avoir progressé sur ses dernières sorties pour jouer un premier rôle. Sur sa dernière performance, il est difficile de voir une première chance à Gentle Storm (Gentlewave), qui doit avant tout nous rassurer.

Enfin, reste le cas de Garlingari (Linngari). Impressionnant en dernier lieu dans le Prix du Grand Camp (L), où il laissait Quidamo à plus de huit longueurs, il a des moyens indéniables. Mais il devra porter du poids et n’est jamais meilleur qu’en terrain lourd. Cela ne devrait pas être le cas ce dimanche.