Deux sur deux pour la paimpolaise

Autres informations / 14.01.2016

Deux sur deux pour la paimpolaise

PAU, MERCREDI

 

PRIX DE LA BIGORRE

DEUX SUR DEUX POUR LA PAIMPOLAISE

Facile gagnante pour ses débuts sur les haies, à Pau, La Paimpolaise (Linda’s Lad) a préservé son invincibilité en deux sorties en obstacle, ce mercredi, à l’occasion du Prix de la Bigorre. La pensionnaire de Guy Cherel s’est imposée nettement, avec de la marge. Dans le parcours, la future lauréate a évolué juste derrière les pouliches de tête, mais dans le tournant final, elle était encore loin de l’animatrice détachée, Renania (Kissing You). Son jockey a décidé de "couper le fromage" à l’entrée de la ligne droite et de rester à l’intérieur. La Paimpolaise a ainsi gagné de précieuses longueurs. Une fois la dernière haie franchie, elle a pris l’avantage et n’a pas été vraiment inquiétée par la fin de course de Chic Alors (Turgeon). Cette dernière ne fait que progresser et devrait bien vieillir. « La Paimpolaise est une pouliche sérieuse, a dit David Cottin, jockey de la pouliche de Guy Cherel, au micro d’Equidia. Elle n’a pas fait une faute et c’est ce qui l’a fait gagner. Elle est aussi très dure. J’ai coupé le fromage dans la ligne droite car le terrain est le même partout et j’avais déjà fait pas mal de chemin dans le parcours. La Paimpolaise est une pouliche très intéressante. »

 

Une mère gagnante à Auteuil

Élevée par la famille Plessis, La Paimpolaise est une fille de Linda’s Lad et de Médiévale (Lost World), lauréate du Prix Calabrais à Auteuil et du Prix de l’Amiénois à Enghien. Elle est la sœur de Bosphore (Califet), gagnant du Prix de Monein à Pau. La famille de La Paimpolaise est celle d’Hamada (Habitat), double vainqueur de Gr3 et quatrième du Prix de la Forêt (Gr1).