Et de huit pour mike de kock, cinq pour christophe soumillon

Autres informations / 29.01.2016

Et de huit pour mike de kock, cinq pour christophe soumillon

INTERNATIONAL

 MEYDAN (AE), JEUDI

 AL RASHIDIYA (GR2)

ET DE HUIT POUR MIKE DE KOCK, CINQ POUR CHRISTOPHE SOUMILLON

Mike de Kock a remporté son huitième Al Rashidiya (Gr2) ce jeudi, à Meydan, grâce à Forries Waltz (Greys Inn). L’entraîneur sud-africain devient donc le recordman de l’épreuve. Le cheval était confié à Christophe Soumillon, qui l’avait déjà monté il y a une semaine, lors de sa victoire dans un handicap. Le jockey décroche, lui, une cinquième victoire dans ce Gr2.

Patient à mi-peloton, Forries Waltz a bien accéléré dans la ligne droite, venant à bout de la résistance d’Ertijaal (Hard Spun). Earnshaw (Medaglia d’Oro), ancien pensionnaire d’André Fabre, est troisième, résistant de justesse à la fin de course du troisième "de Kock", Mujaarib (Nadeem). Ce dernier a évolué dans le sillage de Forres Waltz mais n’a pas pu suivre l’accélération du futur lauréat, concluant ensuite correctement.

Forries Waltz passait un nouveau test dans ce Gr2 et il s’impose facilement. Il reste invaincu en deux sorties lors de ce Carnaval 2016, et montre qu’il est de retour à son bon niveau. Il n’avait couru qu’une seule fois lors du Carnival 2015, échouant nettement. Mais cette sortie comporte des excuses : il avait dû subir la longue quarantaine obligatoire pour les chevaux arrivant d’Afrique du Sud et il a certainement eu besoin de temps pour revenir en forme.

La performance de Forries Waltz est plaisante mais on retiendra le nom de son dauphin, Ertijaal, qui a certainement plus de marge. Ce gagnant des Cape Verdi (Gr1) effectuait sa première sortie à Meydan, ayant donc dû passer la quarantaine. Sa deuxième place est très encourageante car il n’avait pas couru depuis mai dernier. Mike de Kock a expliqué que, de ses trois partants dans cet Al Rashidiya, Ertijaal était le meilleur mais qu’il ne se présentait pas dans la même condition physique que ses deux camarades d’entraînement : « C’est un cheval de classe mais il effectue une grande rentrée. Il va assurément beaucoup progresser sur cette sortie et nous espérons qu’il sera un cheval pour le Super Saturday ou la nuit du Dubai World Cup. » Il est engagé dans le Dubai Sheema Classic, le Dubai World Cup, le Dubai Turf (Grs1) et le Godolphin Mile (Gr2).

 

MUHARAAJ DERNIER POUR SES DÉBUTS À MEYDAN

Nouveau pensionnaire de Pia Brandt, Muharaaj (Iffraaj) effectuait ses débuts à Meydan dans le Prime at the Hotel Handicap. Le cheval a conclu sixième et dernier d’une course remportée par Kifaah (Dubawi), deux longueurs devant My Catch (Camacho). Il ne faut pas condamner Muharaaj sur cette sortie : il découvrait le dirt, surface sur laquelle il n'a probablement pas été à l'aise.