Evasive’s first, le cheval des premières

Autres informations / 27.01.2016

Evasive’s first, le cheval des premières

LES NOUVEAUX ÉTALONS

 EVASIVE’S FIRST, LE CHEVAL DES PREMIÈRES

EVASIVE’S FIRST

Evasive & Zalia, par Oasis Dream

1er Qatar Prix Prix des Chênes (Gr3), Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L)

Stationné au haras de Grandcamp, 3.000 € H.T. (poulain vivant)

 

Evasive’s First est bien nommé ! Il a été le tout premier poulain d’Evasive (Elusive Quality) à voir le jour, le 13 janvier 2012, au haras de Grandcamp, où est stationné son père et où il a été élevé. Le 5 mai 2015, à Marseille-Borély, il a offert une toute première victoire à Evasive dans le Prix des Cigales (G), s’imposant par quatre longueurs pour sa deuxième sortie. Il a aussi donné à son père un premier succès black type en enlevant le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) à Vichy, au début du mois d’août 2014… Puis un premier succès de Groupe en enlevant le Prix des Chênes (Gr3)… Evasive’s First devient désormais le premier produit d’Evasive à devenir étalon : la boucle est bouclée…

Evasive’s First était un très bon 2ans qui a affiché une progression continue tout au long de sa courte carrière. Présenté foal à Arqana, il a été racheté 15.000 euros par le haras de Grandcamp. Il est finalement cédé à Frédéric Rossi lors de la vente de yearlings de septembre Osarus, moyennant 24.000 euros. Evasive’s First part donc dans le Sud-Est. Représentant de Jean-Claude Séroul, il fait ses classes dans sa région d’entraînement. Il court à cinq reprises sur les hippodromes marseillais, pour trois victoires, une deuxième place et un second accessit, de 950 à 1.500m.

C’est avec des ambitions qu’Evasive First monte à Vichy pour disputer le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), où il fait pourtant partie des outsiders. Il restait sur deux victoires acquises sur P.S.F. et n’avait pas encore fait ses preuves en terrain souple. Evasive’s First passe le test brillamment. Dans le sillage des premiers, il dépose l’opposition dans la ligne droite. Il relègue Ameenah (American Post), gagnante du Prix Miesque (Gr3), à quatre longueurs. Il bat aussi un certain Piment Rouge (Evasive), futur double gagnant de Listed et quatrième du Prix du Jockey Club (Gr1).

Avec ce succès, Evasive’s First montre qu’il a la pointure parisienne. Il revient en septembre, à Longchamp, dans le Prix des Chênes (Gr3). Ce jour-là, il dépose ses adversaires en quelques foulées après avoir attendu. Sa performance est d’autant meilleure qu’il n’a pas pu bénéficier d’une ligne droite fluide avec des concurrents qui ont penché devant lui. Il a tenté de venir plutôt à la corde mais a dû être repris et décalé vers l’extérieur, faisant le tour de ses adversaires. L’impression visuelle était excellente. Son entourage souhaitait le diriger sur le Critérium International (Gr1). Malheureusement, il ne sera pas revu en piste.

Evasive’s First a été la meilleure publicité pour son père, Evasive, lui-aussi stationné au haras de Grandcamp et gagnant de Gr3 à l’automne de ses 2ans. Evasive’s First est le premier produit de l’étalon, mais aussi de sa mère, Zalia, fille du top-étalon Oasis Dream et donc véhiculant le sang de Green Desert. La deuxième mère, Haraplata (Platini), est gagnante de Stakes en Allemagne. Evasive’s First descend d’une souche Aga Khan, sa troisième mère étant Harasava (Darshaan), mère de la gagnante de Stakes Jane Austen (Galileo). Il s’agit de la famille d’Harawi, gagnant de Listed en plat et deuxième de la Grande Course de Haies de Printemps (L, à l’époque), d’Houmayoun, gagnant du Derby italien (Gr1), ou encore d’Air Chief Marshal, aujourd’hui étalon.

Éric Lhermite, propriétaire du haras de Grandcamp, explique les raisons l’ayant poussé à faire venir Evasive’s First au côté de son père : « Evasive’s First ressemble à Evasive, tout en étant quand même différent. Il est un peu plus petit que lui et il a pris le côté Oasis Dream – très recherché – qui lui vient de sa mère : plus rond, plus musculeux. C’est un cheval dont nous n’avons pas pu voir tout le potentiel mais il a montré sa capacité à placer deux accélérations : nous l’avons vu dans le Prix des Chênes. Il avait de la vitesse et il était capable de faire le mile. Il allait dans tous les terrains, ce qui est aussi la marque des bons chevaux. Physiquement, Evasive’s First sera facile à croiser. Je l’ai fait venir au haras de Grandcamp car je crois vraiment en lui et je le soutiendrai comme son père. »

 

[APLAT VIDEO

Revoir le Prix des Chênes : https://youtu.be/gVztGWDsSAI

Revoir le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles : https://youtu.be/GnCbETIQVz0