Flavin offre un premier groupe à patricia butel

Autres informations / 11.01.2016

Flavin offre un premier groupe à patricia butel

FLAVIN OFFRE UN PREMIER GROUPE À PATRICIA BUTEL

GRAND PRIX DE LA VILLE DE NICE (GR3)

CAGNES-SUR-MER, DIMANCHE

Proposé à 21/1, Flavin (Pomellato) a causé une surprise en remportant le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), dimanche à Cagnes-sur-Mer. À cette occasion, il s’est offert un premier Groupe, ainsi qu’à son entraîneur, Patricia Butel, le tout sur son hippodrome fétiche. En effet, en six sorties sur les obstacles de Cagnes-sur-Mer, Flavin n’a jamais fini plus loin que cinquième. À Auteuil, il avait montré ses limites, et à seulement 5ans, il affrontait ses aînés pour la première fois. Mais Flavin a démontré qu’il en avait "sous la pédale". Il a patienté juste derrière les animateurs, tout en sautant très bien tout au long des 4.600m du parcours. Il a fait mouvement dans le dernier tournant à la corde. Au saut de la double barrière, avant-dernier obstacle du parcours, il a été serré le long du rail par Buck’s Bank (Trempolino). Mais il a réussi à passer à la corde et sur le plat, il a pris sûrement le meilleur pour passer le poteau trois longueurs devant Buck’s Bank. Défi d’Anjou (Saint des Saints), autre habitué de la piste cagnoise, s’est classé troisième. Aucun grand favori ne s’était détaché sur le steeple cagnois cet hiver et tous les concurrents du Grand Prix se tenaient de près. Quatre des cinq premiers du Prix du Comté de Nice (L), la préparatoire à ce Grand Prix, ont de nouveau fait l’arrivée, dans un ordre inverse. Cinquième de cette Listed, Flavin a gagné le jour J. La qualité de son parcours et son courage ont donc fait la différence.

 

Patricia Butel : « Flavin ne me surprend pas »

Grâce à Flavin, Patricia Butel a signé son premier succès de Groupe, qui confirme sa montée en puissance dans le rang des entraîneurs. Il s’agit d’une belle récompense pour la professionnelle de Maisons-Laffitte, qui entraîne vingt-quatre chevaux (source France Galop). « Flavin m’offre mon premier Groupe aujourd’hui. J’avais déjà fait l’arrivée de ce genre de courses, mais je n’en avais jamais gagné. C’est un rêve, d’autant que cela arrive avec un cheval comme Flavin. C’est tout un symbole ! » Flavin a surpris les parieurs, mais pas son entraîneur qui a ajouté : « Flavin ne me surprend pas. Il s’était bien comporté dans le Prix du Comté de Nice. D’ailleurs, plusieurs chevaux qui ont fait l’arrivée de cette course sont encore là ce dimanche. Il avait bien récupéré de cette épreuve, et puis il aime bien Cagnes. La course était ouverte, c’est d’ailleurs pour cette raison que nous étions nombreux au départ. Flavin adore la piste de Cagnes, il est généreux, facile à monter et bon sauteur. Dans ce genre de course, c’est important. Nous allons déjà savourer ce succès. Il va remonter à Maisons-Laffitte et avoir un vrai repos, comme tous mes chevaux qui ont participé au meeting. Nous verrons ensuite quel sera son programme. »

Flavin a une histoire peu commune. Il a débuté sa carrière chez Patricia Butel, avant d’être réclamé à l’issue d’une victoire sur les haies d’Enghien en avril 2014. Il a alors rejoint les boxes de Richard Chotard pour lequel il s’est notamment classé quatrième du Prix Aguado (L) à Auteuil. En novembre 2014, il a terminé deuxième d’un "réclamer" à Enghien et Patricia Butel l’a racheté. « Flavin n’est pas un cheval démonstratif le matin et il ne l’était pas non plus lorsqu’il était plus jeune. Nous l’avons couru "à réclamer" et il nous a quittés. Puis nous avons attendu qu’il recoure "à réclamer" pour le racheter. Il nous a récompensés ce dimanche. C’est un amour de cheval. Tout propriétaire, tout entraîneur rêve d’avoir un cheval comme lui. Il donne tout ce qu’il a. »

 

[à plat]

UN DIMANCHE AU FÉMININ

Les femmes entraîneurs ont été à l’honneur ce dimanche à Cagnes-sur-Mer. Patricia Butel a remporté le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) avec Flavin, une demi-heure après le succès d’Alexandra Rosa, propriétaire-entraîneur de Serienschock (Sholokhov), dans la Grande Course de Haies de Cagnes (L).

 

Buck’s Bank ponctue son hiver cagnois par une deuxième place

Parmi les favoris de ce Gr3, Buck’s Bank a bien tenu sa partie, mais il n’a rien pu faire à la fin contre Flavin. Il a devancé Défi d’Anjou qui s’est rapproché avec des ressources dans le tournant final. Il a fini à trois quarts de longueurs de Buck’s Bank.

Jument de classe, La Sulfureuse (Saint des Saints) a évolué aux avant-postes et elle a même pris la tête de la course pour le dernier tour. Mais elle a plafonné à la fin pour finir septième.

 

Le meilleur élément de sa famille

Élevé par Gérard Laboureau, Flavin est un fils de Pomellato et de Some Other Spring (Majorien), jument exportée en Tunisie. Some Other Spring a pris deux places en sept sorties. Deuxième mère de Flavin, Chagrin d’Amour (Last Tycoon) s’est classée quatrième des Prix Yacowlef et Ronde de Nuit (Ls). Quatre des sept produits de Chagrin d’Amour qui ont couru se sont imposés. Fleur d’Oranger (Northfields), troisième mère de Flavin, a gagné une Listed en plat et s’est placée de Groupe. Il s’agit d’une famille de Kilfrush Stud, de laquelle on peut ressortir Gypsy King (Sadler’s Wells), cinquième du Derby d’Epsom (Gr1) et Wedding Ring (Never so Bold), multiple placée de Groupe.