Gallic chieftain, élégant et doué

Autres informations / 17.01.2016

Gallic chieftain, élégant et doué

CAGNES-SUR-MER, SAMEDI

 PRIX DE MENTON (F)

GALLIC CHIEFTAIN, ÉLÉGANT ET DOUÉ

Ce meeting de plat de Cagnes-sur-Mer commence par une belle impression dans le Prix de Menton (F). Encore parmi les derniers à l’entrée de la ligne droite, Gallic Chieftain (Tamayuz) a fait quelque chose de fort pour aller chercher le favori, Elombo (Elusive City), qui avait, semble-t-il, fait le plus dur à mi-ligne droite. Poulain très élégant, Gallic Chieftain possède également du talent. Il montre qu’il vaut mieux qu’un simple maiden à Cagnes-sur-Mer et se place, déjà, comme un possible candidat au Prix Policeman (A).

C’était la troisième course de ce représentant d’Eamonn O’Connor, qui avait montré de bonnes choses pour sa deuxième sortie, à Tarbes, terminant dans une belle action après avoir attendu. Il est entraîné par François Rohaut qui a expliqué au micro d’Equidia : « François-Xavier Bertras s’est bien débrouillé avec le numéro 15 à la corde. Le cheval était prêt et il est en progrès. C’est un fils de Tamayuz, donc il n’aime pas les pistes trop lourdes et nous n’étions pas inquiets en ce qui concernait sa découverte de la P.S.F. Nous ne sommes pas vraiment étonnés de le voir faire ce qu’il fait, car nous savons que c’est un cheval qui galope. Certes, il a réussi à aller chercher Elombo, mais il fait rappeler que ce dernier faisait une rentrée et n’était peut-être pas à 100%, tandis que Gallic Chieftain avait l’avantage d’avoir couru en novembre. »

Grand favori, Elombo n’a pas démérité. Vite sur la ligne de tête, il a donné l’impression de pouvoir s’imposer quand il s’est débarrassé du co-animateur, Going Viral (Kodiac). Il faut aussi signaler qu’Elombo n’avait pas couru depuis août et qu’il découvrait la distance de 2.000m, tout en constatant qu’il ne s’est pas "arrêté" pour finir, voyant plutôt Gallic Chieftain finir plus fort que lui. Enfin, signalons les progrès d’Alençon (Le Havre), troisième à distance du duo de tête et qui domine nettement cette fois Kid Candy (Candy Ride) qui l’avait battu à Deauville.

 

Un descendant de Navratilovna

Gallic Chieftain est passé deux fois en vente à Arqana : vendu 42.000 € yearling par le haras du Quesnay, en octobre 2014, il a été racheté 25.000 € à la breeze up de 2015. Il est le premier produit de Katerini (Cacique), deuxième du Prix Yacowlef (L) derrière Wizz Kid XX (Whipper), future gagnante de "l’Abbaye de Longchamp" (Gr1). Gallic Chieftain a pour troisième mère Navratilovna (Nureyev), gagnante du Prix d’Astarté (Gr2) et sœur de Maximova, gagnante du Prix de la Salamandre (Gr1) et mère, notamment, de Septième Ciel.