Hommage à michel henochsberg :  « une personnalité très riche et complexe »

Autres informations / 17.01.2016

Hommage à michel henochsberg : « une personnalité très riche et complexe »

HOMMAGE À MICHEL HENOCHSBERG

 « UNE PERSONNALITÉ TRÈS RICHE ET COMPLEXE »

Par Alain Decrion

« Vers la fin des années quatre-vingt, j’ai eu la conviction qu’il fallait que l’Institution des courses se réforme, se restructure. Ayant conscience qu’il fallait réunir un petit groupe dans ce but, je suis allé, un jour de courses à Longchamp, voir Michel, avec qui je n’entretenais que des rapports lointains, et je lui ai proposé ce projet. Il l’a accepté avec enthousiasme.

Son énorme capacité de travail, son intelligence hors du commun, son amour des courses et de l’élevage, le charme qu’il savait développer lui ont immédiatement donné une place centrale.

Tout au long de ces années de collaboration, j’ai découvert une personnalité très riche et très complexe. C’était quelqu’un qui pouvait prendre John Magnier en aparté pendant une demi-heure pour évoquer avec lui les problèmes de l’élevage européen, qui pouvait conseiller Jean-Luc Lagardère, dont il avait acquis la confiance, et partir le lendemain pour Casablanca pour assister au mariage de sa femme de ménage. Pour lui, préparer son cours d’économie à Nanterre en regardant Equidia et appeler Jean-Louis Burgat pour lui proposer un nouvel emplacement pour une caméra ne posait pas de problème.

Qui a acheté la meilleure poulinière du xxe siècle et présidé les "Inrocks" ? Qui a été le président du Syndicat des éleveurs ayant signé l’accord historique qui réduisait la commission des courtiers et la sécurisait ? Et qui, pendant ce temps-là, préfaçait une exposition de peinture de Jean-Michel Alberola ?

Ses adversaires – il en avait –, ses ennuis – il en avait –, ne peuvent lui retirer qu’il était un amoureux des courses et était l’un de ceux qui ont le plus fait pour elles. »