Intello, monsieur zéro défaut

Autres informations / 13.01.2016

Intello, monsieur zéro défaut

INTELLO, MONSIEUR ZÉRO DÉFAUT

Galileo & Impressionnante, par Danehill

1er Prix du Jockey Club (Gr1), 1er Prix du Prince d’Orange & Prix Messidor (Gr3), 1er Feilden Stakes (L), 3e Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, Jacques Le Marois et Poule d’Essai des Poulains (Grs1).

Stationné au haras du Quesnay - 25.000 € H.T. au 1/10 remboursable

 

Pour le choix d’un étalon, tout le monde remplit – parfois inconsciemment – un cahier des charges. Si l’on se penche sur le cas d’Intello (Galileo), on se rend compte rapidement qu’il "coche toutes les cases". Voyons plutôt :

- Ses performances : Intello est gagnant à 2ans, classique à 3ans, gagnant de Groupe de 1.600m à 2.100m et compte des performances au niveau Gr1 de 1.600m à 2.400m. Le Prix du Jockey Club (Gr1), qu’il a survolé en 2013, était d’un très bon niveau d’ensemble. Il a aussi terminé troisième du "Jacques Le Marois" (Gr1) dans une édition d’anthologie, derrière Moonlight Cloud (Invincible Spirit) et Olympic Glory (Choisir), mais devant Declaration of War (War Front), Dawn Approach (New Approach) et Elusive Kate (Elusive Quality). Intello sera aussi troisième de l’"Arc" (Gr1), le premier de Trêve, s’intercalant entre deux grands champions japonais, Orfèvre (Stay Gold) et Kizuna (Deep Impact). Les performances d’Intello font apparaître une grande versatilité, concernant les distances – plus par choix de son entourage que par recherche de la distance idéale – mais aussi une capacité d’adaptation à divers types de tracés : corde à droite, à gauche et ligne droite. En conclusion, il n’y a rien à redire sur les performances d’Intello et on peut ajouter également que le "Jockey Club" sur 2.100m a déjà fait ses preuves pour "sortir des étalons" : Le Havre (Noverre), Lope de Vega (Shamardal), Lawman (Invincible Spirit), Shamardal (Giant’s Causeway)...

- Son pedigree : là encore, il faudrait être difficile pour ne pas "accrocher" au pedigree d’Intello. On ne présente plus son père, Galileo (Sadler's Wells), et sa mère, Impressionnante (Danehill), était l’une des meilleures pouliches de sa promotion : elle a terminé deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et s’est imposée ensuite dans le Prix de Sandringham (Gr2). Intello appartient à une famille vivante. Sa deuxième mère, Occupandiste (Kaldoun), double gagnante de Gr1 ("Maurice de Gheest" et la "Forêt"), est la mère de Mondialiste (Galileo), lauréat des Woodbine Mile Stakes (Gr1) et deuxième du Breeders’ Cup Mile (Gr1) en 2015. Occupandiste est aussi la grand-mère de Sasparella XX (Shamardal), gagnante du Prix Eclipse (Gr3) l’an dernier et espoir pour la saison classique qui vient. Ajoutons que le croisement d’Intello est le croisement magique des années 2010 : Galileo x mère par Danehill. C’est celui de Frankel, Golden Lilac XX, Roderic O’Connor, Teofilo ...

- Son modèle et son tempérament : les personnes qui décrivent Intello sont unanimes à ce sujet. Il est très signé par son père, au niveau de son expression mais aussi de son tempérament. C’est un cheval très calme. Intello est d’un beau modèle qu’il transmet à ses produits, selon l’avis des professionnels ayant vu ses premiers foals.

Au-delà de ces trois points primordiaux, Intello a aussi la chance d’être soutenu par les trois entités qui font partie de "l’aventure Intello". Wertheimer & Frère, bien sûr, utilise Intello depuis ses débuts – lui faisant même rencontrer Goldikova XX –, Cheveley Park Stud, qui lui a proposé de bonnes juments dès sa première année de monte et continue de l’utiliser un maximum en France, et le haras du Quesnay, qui abrite depuis juillet 2015 l’étalon et lui présente des juments depuis la première année.

Pour sa première année de monte, Intello a rencontré vingt-deux gagnantes de Groupes, dont 8 au niveau Gr1. Résultats : ses premiers foals ont été bien reçus à Tattersalls. La troisième année de monte d’Intello – la première en France – démarre sur de bonnes bases, comme nous l’explique Vincent Rimaud : « Intello attire des juments françaises, mais aussi des juments étrangères. Beaucoup d’éleveurs britanniques qui l’ont utilisé la première année reviennent vers lui, bien qu’il soit désormais en France. Ils ont été séduits par la qualité de ses premiers produits et Intello fera même plus de saillies en année trois qu’en année deux. C’est un signe qui ne trompe pas, car lorsque l’on connaît la qualité des étalons hors de nos frontières, il faut vraiment proposer un étalon qui sort de l’ordinaire pour attirer les juments étrangères, d’autant plus avec un cheval dont les premiers produits n’ont pas encore été vus en piste. »

 

Liens vidéos :

Prix du Jockey Club : https://youtu.be/QUxuKngIf7M

Qatar Prix de l’Arc de Triomphe : https://youtu.be/KjERZEXqD0Y