L’arc, probablement pas anodin

Autres informations / 09.01.2016

L’arc, probablement pas anodin

INTERNATIONAL

 L’ARC, PROBABLEMENT PAS ANODIN

Dimanche, à Kyoto, se tiendra le Nikkan Sports Sho Shinzan Kinen (Gr3), une épreuve pour mâles et pouliches de 3ans sur 1.600m ayant révélé de très bons chevaux, comme la championne Gentildonna (Deep Impact). Dans cette édition 2016, un nom retient l’attention : L’Arc (Deep Impact). Il s’agit d’une pouliche, deuxième produit de l’américaine Lilacs and Lace (Flower Alley), gagnante de Gr1 et descendante de la championne Stella Madrid (Alydar), la mère d’Isle de France (Nureyev). L’Arc a encore beaucoup à prouver. Elle effectuera sa deuxième sortie ce dimanche. Pour ses débuts, le 7 novembre 2015, elle a laissé une grosse impression, s’imposant de bout en bout par quatre longueurs environ, repartant dans la ligne droite sans avoir été vraiment sollicitée. Il lui faudra confirmer son potentiel ce dimanche et montrer qu’elle a les moyens de devenir une nouvelle star au Japon.

L’Arc n’a probablement pas été nommée ainsi par hasard… Présentée par Northern Farm à la vente de sélection de la JRHA 2014, elle a été achetée 145.000.000 yens (1.421.569 dollars, selon les taux de change de l’époque) par Bando Bokujo, devenant le top price chez les yearlings pour une pouliche. Elle porte désormais les couleurs de la société Kieffer Co. Ltd. Cette société a fait parler d’elle en 2015 à la vente de la JRHA, ayant notamment acheté 1.173.500 euros le yearling par Deep Impact et Sarafina XX (Refuse to Bend), ainsi qu’une pouliche yearling par Deep Impact et Coquerelle (Zamindar) moyennant 990.000 euros environ. Un représentant de Kieffer Co. Ltd avait expliqué que ces deux yearlings avaient été achetés dans un but : courir… le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) !

Pour voir les débuts de L’Arc, cliquez ici : https://youtu.be/bASaRAUJHVU