Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les nouveaux etalons en 2016 : prince gibraltar, le nouveau chapitre d’une histoire de cœur

Autres informations / 16.01.2016

Les nouveaux etalons en 2016 : prince gibraltar, le nouveau chapitre d’une histoire de cœur

LES NOUVEAUX ETALONS EN 2016 : PRINCE GIBRALTAR, LE NOUVEAU CHAPITRE D’UNE HISTOIRE DE CŒUR

PRINCE GIBRALTAR

Rock of Gibraltar & Princess Sofia, par Pennekamp

1er Critérium de Saint-Cloud (Gr1), Grosser Preis von Baden (Gr1), Prix Greffulhe (Gr2).

2e Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), Grand Prix de Chantilly (Gr2).

3e Prix du Jockey Club (Gr1), Prix Guillaume d’Ornano (Gr2), Sky Bet York Stakes (Gr2).

Stationné au haras de Montaigu. 5.000 € HT

 

« C’est mon cheval de cœur, et je ne voulais pas que la belle histoire qu’il nous fait vivre s’arrête… », avait commenté Jean-François Gribomont quand il avait acheté les parts de ses associés sur Prince Gibraltar (Rock of Gibraltar), lors de la dernière vente de l’"Arc" Arqana. C’est donc logiquement qu’il a choisi la France, et encore plus logiquement le haras de Montaigu, où le cheval est né et a été élevé, comme lieu de stationnement du nouvel étalon.

Prince Gibraltar a débuté sa carrière par une troisième place dans un maiden à Chantilly, sous l’entraînement d’Henri-Alex Pantall, après une ligne droite peu commune. Il a ouvert son palmarès dès sa sortie suivante et a alors été transféré chez Jean-Claude Rouget, qui n’a pas hésité à l’engager dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), qu’il a remporté de cinq longueurs, appuyé contre les fusains extérieurs.

À 3ans, malgré de petits pépins l’hiver qui avaient retardé sa préparation, il a remporté pour sa rentrée le Prix Greffulhe (Gr2). Dans le Prix du Jockey Club (Gr1), victime d’un mauvais numéro de corde, il a fini très vite pour prendre la troisième place, à une courte tête seulement du deuxième, Shamkiyr (Sea the Stars). Dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), sur un terrain marécageux, il a concédé une courte tête à Gallante (Montjeu), mais en devançant le lauréat du Jockey Club, The Grey Gatsby (Mastercraftsman). Après une troisième place dans le Prix Guillaume d’Ornano – Haras du Logis Saint-Germain (Gr2), il prend le départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), prenant la septième place, terminant à moins de quatre longueurs de Trêve (Motivator).

À 4ans, pour sa dernière année de compétition, son entourage a pris son temps avec lui. Après une rentrée dans le Prix Ganay (Gr1), il termine deuxième du Grand Prix de Chantilly (Gr2) de Manatee (Monsun), puis troisième des York Stakes (Gr2), sans avoir eu le meilleur des parcours. Le cheval se retrouve complètement en remportant d’une classe le Grosser Preis von Baden (Gr1). Il s’aligne alors dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) et termine une nouvelle fois septième, avec un numéro à l’extérieur et dans une course où il était difficile de revenir de l’arrière. Lors de ses deux tentatives dans l’"Arc", il faut souligner qu’il a été à chaque fois l’un des meilleurs finisseurs.

Prince Gibraltar a montré assez de précocité pour gagner un Groupe 1 à 2ans. Il est aussi doté d’une faculté d’accélération peu commune pour un cheval de distance classique.

Il est issu de Rock of Gibraltar, gagnant de Gr1 à 2 et 3ans, père de onze gagnants de Gr1 sur les distances de 1.400 à 2.400m, et qui donne comme lui des chevaux très sains et qui durent. La mère du cheval, Princess Sofia (Pennekamp), est un produit de l’élevage Darley. Elle est la fille d’une mère par Nureyev, placée de Gr3 et ayant produit Queen Catherine (Machiavellian), gagnante de Listed et deuxième mère de la championne de 2ans Illuminate (Zoffany). Princess Sofia a elle-même gagné pour les couleurs de Jean-François Gribomont, dont un gros handicap avec le top-weight. Tous ses produits sont gagnants. Sibylle Gibson, en charge du haras de Montaigu, qui accueille le cheval aux côtés de Martaline, Literato et No Risk at All, croit en son nouvel étalon et explique : « Prince Gibraltar est un très beau cheval, avec du cadre et du chic. Physiquement, il doit convenir à toutes les juments, notamment celles qui manquent un peu de modèle. Sa capacité d’accélération hors du commun et sa précocité sont deux qualités primordiales pour faire un bon étalon, c’est pourquoi nous y croyons énormément et sommes persuadés qu’il saura séduire les éleveurs. Il croisera très bien avec des juments de toutes distances, mais à qui il faut donner un peu de "turn of foot". Les lignées qui ont déjà fonctionné avec Rock of Gibraltar seront à répéter avec son fils. On peut citer celles de Mr Prospector, Machiavellian, Sadlers’ Wells, Galileo, Green Desert, Blushing Groom, etc. Son prix de départ attractif de 5.000 euros LF est un atout indéniable pour lancer sa nouvelle carrière. Son éleveur, Jean-François Gribomont, lui enverra ses meilleures juments ; et comme nous l’avons fait avec tous nos étalons, nous le soutiendrons bien entendu avec conviction. »

 

Liens vidéo :

Critérium de Saint-Cloud : https://youtu.be/vbEXOsbzI9M

Grosser Preis von Baden : https://www.youtube.com/watch?v=Ps3KnUEWFac