Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Papal bull ou la réussite des fils de montjeu en obstacle

Autres informations / 24.01.2016

Papal bull ou la réussite des fils de montjeu en obstacle

 PAPAL BULL OU LA RÉUSSITE DES FILS DE MONTJEU EN OBSTACLE

PAPAL BULL

Montjeu et Mialuna par Zafonic

1er King Edward VII Stakes (Gr2), Princess of Wales’s Stakes (Gr2), Chester Vase (Gr3), Geoffrey Freer Stakes (Gr3). 2e King George VI & Queen Elizabeth Stakes (Gr1), Rheinland-Pokal der Sparkasse Kolnbonn (Gr1), Princess of Wales’s Stakes (Gr2). 3e Dubai Duty Free Arc Trial (Gr3).

Stationné au haras de Longechaux (25). 2.000 € HT LF pour les pur-sang. 1.800 € HT LF pour les AQPS.]

 Depuis plusieurs années, le haras de Longechaux, de Raphaël et Frédérique Detouillon, situé dans le Doubs, fait preuve de beaucoup de dynamisme pour importer des étalons de qualité, dans une région peu pourvue en reproducteurs pur-sang. C’est ainsi qu’après Samum (Monsun) en 2015, ils accueillent cette année Papal Bull (Montjeu), un quadruple lauréat de Groupe dont la production se distingue sur les obstacles outre-Manche.

 L’un des meilleurs chevaux d’âge de sa génération en Europe

En 2008, alors qu’il avait 5ans, Papal Bull fut crédité d’un rating de 132 par Timeform, à un point de Duke of Marmalade – lauréat de quatre Groupes 1 cette année-là outre-Manche – mais devant Soldier of Fortune (lauréat du Coronation Cup et troisième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe) et Youmzain (trois fois deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et double lauréat de Groupe 1). Cette année-là, Papal Bull s’était classé deuxième des King George VI & Queen Elizabeth Stakes (Gr1) de Duke of Marmalade justement, du Rheinland-Pokal der Sparkasse Kolnbonn (Gr1) de Kamsin et des Princess of Wales’s Stakes (Gr2) de Lucarno.

En 2007, à l’âge de 4ans, Papal Bull a remporté les Princess of Wales’s Stakes (Gr2) et les Geoffrey Freer Stakes (Gr3 sur 2.700m). Il s’est également classé troisième du Duty Free Arc Trial (Gr3). À 3ans, ce pensionnaire de Sir Michael Stoute a remporté les King Edward VII Stakes (Gr2) et le Chester Vase (Gr3). Suffisamment précoce pour gagner à 2ans sur 1.400m, Papal Bull a fait preuve de tenue en se montrant performant sur 2.700m, tout en étant capable de se mesurer aux meilleurs chevaux d’âge sur 2.400m.

 

Montjeu, un père de père reconnu chez les sauteurs

Pour la saison de monte 2016, la cour des étalons d’obstacle de Coolmore propose quatre fils de Montjeu : Fame and Glory, Leading Light, Scorpion et Walk in the Park. Les fils de Montjeu sont très recherchés pour produire des sauteurs, à l’image de Montmartre en France. Papal Bull s’est lui-même rapidement distingué dans ce créneau, avec en particulier Cardinal Palace, qui s’est classé deuxième du Totepool Persian War Novices’ Hurdle (Gr2), troisième du Dolores Purcell Novice Hurdle (Gr3) et quatrième du Herald Champion Novice (Gr1). Il est également le père de nombreux gagnants en plat et en obstacle.

 

Un étalon soutenu par ses propriétaires

Raphaël Detouillon, du haras de Longechaux, nous a expliqué : « Dans un premier temps, nous étions attirés par le fait qu’il soit un fils de Montjeu. C’est un père de pères remarquable. Ensuite, nous avons étudié sa production, qui a de bons résultats en plat et en obstacle en Grande-Bretagne. C’est un beau cheval, assez costaud, bien planté, avec quatre bonnes jambes. En course, il a duré, en courant vingt et une fois en quatre saisons, de 2 à 5ans. Papal Bull avait de la tenue, mais c’est aussi un cheval qui avait une belle pointe de vitesse. C’est important. Des juments vont traverser la Manche pour venir à la saillie, ce qui n’est pas courant. Son entourage britannique veut soutenir le cheval et souhaite acheter des poulains conçus en France. Ils croient beaucoup en ce cheval, que nous n’avons que pour deux saisons non reconductibles. Papal Bull est un cheval très facile, car bien dans sa tête. Il est gentil. Nous allons le soutenir en lui confiant de bonnes juments. L’arrivée de cet étalon dans notre effectif correspond à notre volonté d’intégrer des étalons de qualité, comme ce fut le cas avec Samum, Indian Danehill, Bach, Born King ou Martillo. »

 

Liens vidéo :

King George VI & Queen Elizabeth Stakes : https://youtu.be/6q3u-KT4SK4