Bonnet breton remporte sa course

Autres informations / 26.02.2016

Bonnet breton remporte sa course

CHANTILLY, JEUDI

PRIX DU PARC LAVERSINE (F)

BONNET BRETON REMPORTE SA COURSE

Bonnet Breton (Naaqos), représentant de la casaque de Jean-Claude Bouret, a signé sa première victoire ce jeudi à Chantilly, dans le Prix du Parc Laversine (F). Après avoir voyagé côté corde, dans le sillage d’Oblade (Dashing Blade), le pensionnaire de Jean-Paul Gauvin a saisi l’ouverture qui s’est présentée à lui au début de la ligne droite. Theodor (Elusive City) est venu l’attaquer à son extérieur, mais Bonnet Breton n’a cessé de se détacher pour remporter sa course. Antoine Hamelin, le jockey de Bonnet Breton, a déclaré au micro d’Equidia : « La course était assez rythmée. Il a eu une longue accélération et a su prendre le relais. Il donne une bonne impression aujourd’hui pour aller chercher sa victoire»

Theodor s’est donc classé deuxième après avoir filé Fourmetot (Denon), montrant qu’il est mieux sur des terrains rapides (il avait terminé huitième en débutant, en terrain lourd). Avec Laura (Manduro), déjà battu par Bonnet Rouget il y a quelques semaines sur ce tracé, complète le podium.

Quant au seul inédit de la course, The Great Spirit (Anabaa Blue), propre frère de Spirit One (Anabaa Blue), il termine septième. Il faudra le revoir en piste pour juger de son véritable potentiel. Tout comme le lauréat, Bonnet Breton, qui devra confirmer ce résultat lors de sa prochaine sortie. Il restait sur une deuxième place dans le Prix Artus (F) à la fin du mois de janvier, sur ce même hippodrome.

 

La famille de Shakespearean

La mère de Bonnet Breton est Cancalaise (Entrepreneur) dont la sœur, Pont Aven (Try My Best), a remporté le Prix de Saint-Georges (Gr3) et s’est aussi classée deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et du Prix Petit Couvert (Gr3). Pont Aven a aussi donné plusieurs vainqueurs, dont Sainte Marine, lauréate à deux reprises du Prix du Gros-Chêne (Gr2), deuxième des Nunthorpe Stakes (Gr1) et troisième du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Il s’agit également de la famille de l’étalon Shakespearean.