Des nouvelles de l’écurie cherel

Autres informations / 23.02.2016

Des nouvelles de l’écurie cherel

DES NOUVELLES DE L’ÉCURIE CHEREL

Tête de liste du meeting d’obstacle palois, avec vingt-neuf succès et 906.340 euros de gains, Guy Cherel a pu s’appuyer sur un effectif alliant qualité et quantité. Au lendemain de la dernière réunion paloise, il nous a livré son sentiment sur ses trois mois de courses au Pont-Long. Il nous a également donné des nouvelles de quelques-uns de ses bons éléments sortant du meeting, mais aussi des champions de son écurie. Et bien évidemment du crack Blue Dragon XX (Califet).

Un superbe meeting 2015/2016

Guy Cherel a réalisé l’un de ses meilleurs meetings de Pau. Il a remporté les Prix Renaud du Vivier (L) et Gaston Phoebus avec Forthing (Barastraight), par ailleurs troisième du Grand Prix de Pau, mais aussi le Grand Cross de Pau Reverdy (L) avec Saying Again (Califet) et le Prix Antoine de Palaminy-Prix du Haras de Saint-Vincent (L) avec König Drive (König Turf). « Mon meeting a été bon et j’ai pu m’appuyer sur de beaux outils de travail, que ce soit l’hippodrome ou le centre d’entraînement. Je m’étais déplacé avec une cinquantaine de chevaux, avec des éléments pour toutes les catégories, du jeune cheval au cheval de cross. Nous avons aussi eu de la chance et des résultats. Mon meilleur souvenir du meeting restera le succès de Saying Again, un cheval que j’ai élevé, dans le Grand Cross. Je n’avais jamais gagné le Grand Cross de Pau. En plus, le cheval l’a fait "à la mode". Enfin, le cross de Pau est un cross technique, où il y a un vrai travail de dressage. »

Les "palois"

Saying Again a gagné brillamment le Grand Cross de Pau, mais aussi le Prix Mortimer de Lassence et le Prix Hubert de Navailles, soit les trois grands cross du meeting. Son entraîneur l’a toujours estimé capable de devenir un excellent cheval pour cette discipline. « Depuis que Saying Again a 4ans, je pensais qu’il ferait un super cheval de cross. Je le monte parfois et à l’époque, alors que je l’échauffais dans la carrière à Pau, je m’étais dit qu’il ferait bien le cross. Il aurait tourné dans une assiette ! Nous allons réfléchir à la suite de son programme. Je n’aime pas courir sur les longues distances lorsqu’il fait chaud. Nous allons décider si nous recourrons un cross ou deux ou si nous le mettons au pré. Le cheval est bien. » Sur le steeple du Pont-Long, Forthing n’a pas grand-chose à se reprocher. Nous devrions maintenant le revoir sur celui d’Auteuil. « À la fin du meeting l’an dernier, Forthing avait les yeux cernés. Nous l’avons laissé tranquille avant de le reprendre cet automne. Les vacances lui ont fait du bien et il a réalisé un bon meeting de Pau, sur un terrain qu’il affectionne. C’est un cheval courageux, qui saute bien. Nous allons sans doute courir le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Nous aviserons ensuite, suivant sa forme. Il faut aussi voir s’il fera Auteuil. Cette année, il est moins éprouvé que l’année dernière, mais il avait alors 4ans. »

Maquisard (Creachadoir) n’a couru que deux fois sur les haies paloises, pour une victoire et une troisième place dans le Prix Camille Duboscq (L). « C’est un poulain super doué sur l’obstacle. Pour le peu de métier qu’il avait, il a très bien couru dans le Prix Camille Duboscq en se classant troisième. Sans deux petites fautes en fin de parcours, il aurait peut-être pu finir plus près. C’est un poulain très adroit. »

König Drive est "sur la montante" et devrait pouvoir faire le steeple d’Auteuil. « König Drive ne fait que progresser. Il n’a pas eu d’ennuis et a pu courir régulièrement cet hiver. Il a fini par progresser. Le poulain a bien évolué et il a pu gagner le Prix Antoine de Palaminy. J’étais heureux de son succès car c’est un fils de König Turf, un étalon qui confirme ce que nous pensions de lui. » Laissez Dire XX (König Turf) est invaincu en deux sorties sur les "balais". Très impressionnant, il va lui aussi courir sur la butte Mortemart. « Laissez Dire sera revu à Auteuil. Le matin, c’est un poney, mais en dernier lieu, son jockey a eu du mal à s’en servir car il est gaucher. »

Le crack Blue Dragon est extra

Blue Dragon est la star chez les hurdlers d’âge français. Invaincu en six sorties sur les haies, il a enlevé les Prix Alain du Breil (Gr1) et Renaud du Vivier (Gr1). Nous avons déjà hâte de le revoir en piste. Peut-être dès le 6 mars dans le Prix Juigné (Gr3). « Blue Dragon est extra ! Il est resté en semi-vacances à Maisons-Laffitte. Le cheval a pris de la force cet hiver. Il est en forme. Nous allons voir avec ses propriétaires si nous courrons le Prix Juigné (Gr3). »

Éternel dauphin de Blue Dragon, Bosseur (Coastal Path) devrait bien participer à la première étape menant à la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). « Bosseur est bien, il a passé un bon hiver, tout comme Solway. Il ne demande qu’à courir et devrait participer au Prix Juigné. » Pour rappel Solway XX (Califet) a fini son année 2015 par un succès dans le Prix François de Poncins (L). Guy Cherel est donc bien armé chez les hurdlers d’âge. En plus de Blue Dragon et Bosseur, il pourra compter sur Street Name (Al Namix), lauréat du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2). « Street Name est bien. S’il est prêt, il pourrait courir le Prix Juigné. »

L’entraîneur de Maisons-Laffitte a reçu dans ses boxes Roll on Has (Policy Maker), lauréate du Prix Alain du Breil (Gr1), entre autres, et Irouficar Has (Dream Well), gagnant du Prix Orcada (Gr3). « Nous avons pris contact avec Roll on Has et Irouficar Has. Je les ai reçus en bonne forme. Ils sont bien le matin. Roll on Has devrait aller en steeple, à l’image d’Irouficar Has. »