Duramente : nakayama, dubaï, hanshin… chantilly

Autres informations / 25.02.2016

Duramente : nakayama, dubaï, hanshin… chantilly

ACA

DURAMENTE : NAKAYAMA, DUBAÏ, HANSHIN… CHANTILLY

Dimanche 22 janvier, l’hippodrome de Nakayama va accueillir le Nakayama Kinen (Gr2). Cette épreuve sera à suivre avec attention, notamment en vue de la prochaine soirée du Dubai World Cup. L’attraction de ce Gr2 est Duramente (King Kamehameha). Meilleur poulain japonais de 3ans en 2015, il va effectuer sa grande rentrée ce dimanche. Duramente a remporté les 2.000 Guinées japonaises au premier semestre 2015, avant d’enlever le Derby japonais (Gr1) en battant le record jusqu’alors conjointement détenu par Deep Impact (Sunday Silence) et King Kamehameha (Kingmambo). Il a ensuite souffert de deux petites fractures aux antérieurs et a été arrêté. Opéré, il a fait son retour à l’entraînement il y a quelques semaines et son entourage a de grosses ambitions pour lui, avant même sa rentrée.

Shunsuke Yoshida, porte-parole de Sunday Racing – l’écurie de groupe possédant Duramente – a donné une conférence de presse mardi, à quelques jours du retour en piste du cheval. Il n’a pas caché toute l’estime qu’il porte à Duramente et les espoirs fondés sur lui pour le futur. Des déclarations assez surprenantes car il faudra attendre la course de dimanche pour savoir si Duramente s’est remis de sa blessure : il y a un an, de gros espoirs étaient par exemple fondés sur Kizuna (Deep Impact), lequel n’est jamais revenu à son meilleur niveau après avoir été victime d’une fracture… Ses derniers travaux ont en tout cas convaincu les observateurs et le poulain est prêt à faire sa rentrée.

Dubaï… et déjà le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe en tête

Shunsuke Yoshida n’a pas caché que l’entourage de Duramente tient le poulain en haute estime. Il l’a ainsi jugé aussi bon, si ce n’est encore meilleur, qu’Orfèvre (Stay Gold), et de la trempe d’éléments comme Gentildonna (Deep Impact) et Buena Vista (Special Week), qui étaient de grandes championnes.

Les principaux objectifs 2016 de Duramente sont d’ores et déjà annoncés – à condition que tout se passe bien dimanche : Dubai Sheema Classic (Gr1, fin mars), Takarazuka Kinen (Gr1, juin) puis Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Mirco Demuro, jockey de Duramente, n’a pas caché sa confiance envers le poulain et l’estime dans laquelle lui aussi le porte, déclarant « pour moi, c’est le meilleur cheval du monde », et annonçant sa hâte d’affronter les meilleurs chevaux internationaux avec lui.  Il pourra le faire dans un premier temps dans le Dubai Sheema Classic.

 

Nakayama Kinen : un Gr2 relevé

Duramente aura fort à faire pour sa rentrée et le Nakayama Kinen sera à suivre avec attention, car d’autres chevaux effectueront leur rentrée en vue d’objectifs internationaux. Rappelons que cette course a déjà souri aux Japonais en vue de Meydan, ayant été remportée par Victoire Pisa et Just a Way, ensuite victorieux aux Émirats.

L’autre rentrant de classe est Real Steel (Deep Impact). Ce descendant de Miesque a conclu deuxième de Duramente dans les 2.000 guinées, puis quatrième du Derby. Il avait une excuse pour cette sortie, car il s’était causé une petite fracture durant l’épreuve. De retour à l’automne, il a pris deux deuxièmes places, dont une dans le St Leger japonais (Gr1). Real Steel a ensuite été mis au repos avec son entourage afin de viser Dubaï. Il sera à suivre car, selon sa performance, il pourrait ensuite aller défier Solow (Singspiel) dans le Dubai Turf (Gr1). Son entourage a décidé de le faire courir plutôt sur des distances allant de 1.600 à 2.000m en 2016.

Le 6ans Last Impact (Deep Impact) pourrait, lui, aller vers le Sheema Classic, où il est engagé. Deuxième du Japan Cup 2015 (Gr1) grâce à un parcours en or massif donné par Ryan Moore, c’est un bon cheval mais il n’a pas, en théorie, la classe d’un Duramente ou d’un Real Steel. Enfin, Isla Bonita (Fuji Kiseki) s’est classé troisième – malheureux – du Mile Championship (Gr1) de Maurice (Screen Hero) pour sa dernière sortie. Lui aussi fera sa rentrée, avec les yeux tournés vers l’Australie pour The Championship, en avril.