François nicolle : « c’est la période où l’on peut encore rêver ! »

Autres informations / 21.02.2016

François nicolle : « c’est la période où l’on peut encore rêver ! »

FRANÇOIS NICOLLE : « C’EST LA PÉRIODE OÙ L’ON PEUT ENCORE RÊVER ! »

Troisième du palmarès des entraîneurs d’obstacle l’an dernier, François Nicolle commence bien l’année 2016, avec notamment un succès dans une Listed grâce à Optimus Prime (Deportivo). À une dizaine de jours de la réouverture d’Enghien et d’Auteuil et moins d’un mois du festival de Cheltenham, il nous a donné des nouvelles de quelques-uns de ses meilleurs pensionnaires.

Légende photo : François Nicolle a dernièrement dû se rabattre sur la plage de la Grande Côte, à La Palmyre, pour travailler ses chevaux.

ROI MAGE IRA DIRECTEMENT SUR LE "DUC D’ANJOU"

Roi Mage (Poliglote) ne courra pas le Prix du Haras de Saint-Vincent – Prix Antoine de Palaminy (L), ce dimanche à Pau. Ce troisième du Prix Congress (Gr2) devrait effectuer sa rentrée directement dans le Prix Duc d’Anjou (Gr3), le 13 mars à Auteuil. François Nicolle nous a expliqué : « J’ai été très embêté pour travailler à la suite de la tempête que nous avons connue il y a une dizaine de jours. Mes pistes étaient difficilement praticables et nous avons dû travailler les chevaux sur la plage. Mais les résultats de mes partants à Angers ce vendredi, enfin, ceux qui effectuaient leur rentrée, montrent que les chevaux ont manqué de travail. Je ne veux donc pas prendre de risques avec Roi Mage. Il aurait dû porter 70 kilos, et ce n’est pas un grand cheval… Je préfère aller directement sur le “Duc d’Anjou”. »

Légende photo : Roi Mage sera revu dans le Prix Duc d’Anjou.

UNE REPRISE EN DOUCEUR POUR FARLOW DES MOTTES

Farlow des Mottes (Maresca Sorrento) va retrouver la compétition à l’occasion du Prix Charles du Breil, course de haies disputée ce dimanche à Pau. Le cheval de Jean-Marie Lapoujade n’a plus couru depuis le mois de mars 2014. Ce lauréat du Prix Murat (Gr2), notamment, effectuera une reprise de contact en douceur avec la compétition, comme nous l’a expliqué son entraîneur : « Farlow va logiquement manquer de compétition. Il a été arrêté pendant près de deux ans… Il a connu un problème au tendon, puis au bassin… Nous avons eu beaucoup de soucis avec lui et le but n’est évidemment pas de lui donner une course dure pour sa rentrée ! Thomas Gueguen aura les ordres de ne pas insister si cela ne va pas. Il n’est donc pas impossible du tout que le cheval soit arrêté. Mais par rapport au calendrier, si je veux l’avoir bien pour affronter les bons à Auteuil, il faut qu’il rentre maintenant. »

 

Légende photo : Farlow des Mottes rentrera ce dimanche à Pau, après près de deux ans d’absence.

 

CHELTENHAM ? C’EST POSSIBLE !

Il y a longtemps que François Nicolle pense à Cheltenham… Mais cette année, la probabilité qu’il ait des partants lors du Festival est très élevée. Un 4ans a « 99 % de chances d’y aller », selon son entraîneur. Il s’agit de Le Curieux (Lauro), qui appartient à Edwige Le Métayer (haras du Buff). Le Curieux a conclu son année par une quatrième place dans le Prix Ketch. Il pourrait courir le 16 mars, dans une épreuve comme The Fred Winter Juvenile Handicap Hurdle Race. The Stomp (Layman), qui porte les couleurs de Jean-Claude Rouget, pourrait lui aussi courir un handicap, le 18 mars, mais sa participation est plus douteuse et dépendra du poids qui lui sera attribué. François Nicolle nous a dit : « Les deux chevaux vont travailler jeudi prochain sur les claies nouvelles installées à Maisons-Laffitte. Nous verrons comment ils vont s’y prendre… »

Légende photo : Le Curieux pourrait être le premier partant de François Nicolle à Cheltenham

DES NOUVELLES DE QUELQUES AUTRES FERS DE LANCE DE L’ÉCURIE

Lauréat du Prix Triquerville (L), et quatrième du Prix Morgex (Gr3), Bipolaire (Fragrant Mix) ne sera pas vu en piste au premier semestre. « Le cheval est parti se reposer. Il n’avait aucun problème de santé, mais Jacques Détré, son propriétaire, n’est pas pressé avec lui. On préfère attendre les terrains lourds de l’automne. »

Alex de Larredya XX (Crillon) vient de s’imposer, de peu, sur les haies de Pau. Ce cheval de classe a plusieurs options pour la suite de son programme : « Rien n’est encore décidé, mais il pourrait aller soit sur le Prix Juigné (Gr3), en haies, soit sur le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), sur le steeple. Les deux épreuves se courent le 6 mars. »

Groove (Mister Sacha) a fait une rentrée dans un handicap sur les haies paloises. Ce placé de Groupe à Auteuil a fini cinquième, après une grosse faute sur l’avant-dernière difficulté. « Groove s’est fait mal au dos, et il faut d’abord qu’il se remette avant que l’on pense au futur. »

François Nicolle a reçu récemment un nouveau pensionnaire, Song and Whisper (Peintre Célèbre), lauréat du Prix Dominique Sartini (L) sous l’entraînement de Yann Porzier. Il nous a dit : « J’ai encore besoin d’apprendre à le connaître, mais c’est un cheval de classe, cela ne fait aucun doute. »

Chez les plus jeunes, on se souvient que Calett Mad (Axxos) avait pris la troisième place du Prix Fifrelet (L) sur les haies. Son avenir devrait se situer sur le steeple : « Il va courir les premiers steeples de 4ans à Auteuil. C’est un poulain de qualité… » Youm (Youmzain) n’a pas été revu depuis ses débuts victorieux sur les haies de Clairefontaine, l’été dernier : « Youm est revenu à la maison. Il est magnifique et on devrait le revoir en région parisienne prochainement, sur les haies. »

Enfin, François Nicolle nous a confié qu’il avait une soixantaine de 3ans à l’entraînement actuellement : « Bien sûr, il faudra les voir courir, mais je pense avoir un très bon lot de jeunes cette année. C’est la période où l’on peut encore rêver ! »

Légende photo : Haies ou steeple ? Le programme d’Alex de Larredya reste à définir.