Les promesses de pakora

Autres informations / 26.02.2016

Les promesses de pakora

CHANTILLY, JEUDI

PRIX DE LA CROIX VAILLANT (F)

LES PROMESSES DE PAKORA

Le maiden des femelles était, au papier, d’une qualité supérieure à celui des mâles et sa lauréate, Pakora (Gentlewave), a laissé une belle impression, s’imposant avec 3,5 longueurs d’avance sur ses concurrentes. Pakora était l’une des quatre débutantes et la facile victoire de cette représentante de Guy Pariente montre qu’elle est capable de monter rapidement de catégorie avec des ambitions. Son entourage l’a d’ailleurs engagée dans le "Diane" et le "Saint-Alary".

Pakora a terminé son parcours dans de bons chronos, alors que le début de course a été plutôt lent (3 secondes de plus pour les premiers 1.000m que les mâles). Pakora permet à son entraîneur, Philippe Sogorb, d’enregistrer sa troisième victoire en trois jours avec des 3ans : mardi, à Toulouse, Hillal (Whipper) et Bessoted (Dutch Art) ont également passé le poteau en tête.

Pakora devance nettement Valenka (Sholokhov), qui débutait également et était proposée à la cote de 70/1, et la pensionnaire d’Harry Dunlop, Evidence (Excellent Art), qui s’était placée dans les deux maidens qu’elle a courus outre-Manche. Autre débutante, So Funny (Distorted Humor) a bien fini pour prendre la quatrième place.

La propre sœur de Pagera

Élevée par son propriétaire, Guy Pariente, Pakora est une fille de Panthesilea (Kendor), achetée 20.000 € par l’Agence Fips lors de la vente d’élevage de 2003. Panthesilea, gagnante à 2ans, a été une bonne recrue pour le haras. Elle a déjà produit Validor (American Post) double gagnant de Listed, et surtout, Pagera XX (Gentlewave), gagnante de Gr3 en Allemagne, deuxième des EP Taylor Stakes (Gr1) et black type en France. Pakora est donc une propre sœur de Pagera et leur troisième mère est Silicon Lady, gagnante du Prix Thomas Bryon (Gr3).