Optimus prime…  au millimètre !

Autres informations / 06.02.2016

Optimus prime… au millimètre !

OPTIMUS PRIME…

AU MILLIMÈTRE !

PAU, VENDREDI – PRIX CAMILLE DUBOSCQ (L). Le poteau est arrivé à point nommé pour Optimus Prime (Deportivo) dans le Prix Camille Duboscq, Listed disputée sur les haies de Pau. Le représentant de Gérard Augustin-Normand et Jean-Claude Rouget a conservé de justesse une petite encolure d’avance sur Politikar (Poliglote) et Maquisard (Creachadoir). Optimus Prime est en effet un poulain allant. Il court en obstacle comme il le faisait en plat, en allant devant et en prenant plusieurs longueurs d’avance sur ses adversaires. Il finit parfois par payer sa débauche d’énergie en fin de course et c’est ce qui a failli se passer ce vendredi. Vite en tête, il a abordé la dernière haie nettement détaché de son poursuivant immédiat, Politikar. Ses foulées se sont raccourcies sur le plat, mais le pensionnaire de François Nicolle a pu vivre sur son avance et conserver, de peu, la victoire.

Une monte quasiment au millimètre de Thomas Gueguen, car, avec quelques mètres de plus, il aurait été battu. Et un succès qui restera gravé dans la mémoire de son jockey, car il s’agit de sa première Listed.

Politikar est deuxième, devançant de moins d’une longueur Maquisard. Les deux poulains ont bien fini, dans un long mano a mano. Une enquête a été ouverte, car Politikar a penché dans la ligne droite, venant au contact avec Maquisard. L’arrivée a finalement été maintenue.

 

Une reconversion réussie sur les obstacles

Optimus Prime compte quelques bonnes performances en plat, mais sa manière de courir finissait par lui jouer des tours. Il a réussi sa reconversion sur les obstacles, à condition qu’il puisse appliquer sa tactique de prédilection. En effet, pour ses débuts à Enghien et sa deuxième sortie en haies, son entourage avait tenté de le faire patienter en seconde partie de peloton et de venir ensuite, et cela ne lui avait pas réussi. Il avait alors conclu sixième du Prix Verdi. De retour sur les obstacles de Pau, Optimus Prime a montré qu’il était bien mieux en dominant. Il s’est imposé pour sa première sortie sur les haies paloises, avant d’être battu par le bon finisseur Max Do Brazil (Blue Bresil).

Optimus Prime est destiné à aller sur le steeple-chase à l’avenir, comme nous l’a expliqué son jockey, Thomas Gueguen : « C’est un cheval qu’il faut monter ainsi, en le laissant aller devant. Nous étions très confiants et je suis soulagé que cela se soit passé comme nous le souhaitions. C’est ma première Listed, c’est une victoire qui compte ! Aujourd’hui, il ne fallait pas que le poteau soit plus loin… Nous avions calé la monte, peut-être pas au millimètre, mais nous avions choisi cette tactique pour que le cheval puisse donner le meilleur de lui-même et bien faire face à des chevaux a priori de meilleure qualité. Il était très en forme et nous savions qu’il allait faire une bonne course. Les autres faisaient leur rentrée et découvraient l’hippodrome de Pau. Nous avions plusieurs atouts dans notre jeu. Optimus Prime est un très bon sauteur. Il sera très bien sur le steeple, et particulièrement sur l’hippodrome d’Enghien. Il ne lui faut pas des lignes droites trop longues, sinon il pourrait s’écœurer. »

 

Bonne rentrée de Politikar

Gagnant des Prix Daniel Merle et Petit Bon, Politikar est un cheval polyvalent, capable de bien courir en haies comme en steeple-chase. Il signe une bonne rentrée ce vendredi, lui qui n’avait pas couru depuis le 22 novembre. Politikar est allé chercher l’appui de la lice extérieure dans la ligne d’en face et dans la ligne droite, tout en versant ensuite vers la corde. Politikar devrait certainement progresser sur cette sortie, qui va lui faire du bien en vue de la reprise à Auteuil, en mars. Maquisard, troisième, réalise une bonne performance, d’autant plus qu’il ne s’agissait que de sa deuxième sortie sur les obstacles.

 

La famille de Spring Star

Élevé par le haras de Plasence, Optimus Prime est un fils de Deportivo et de Diluvienne (Kaldoun). Diluvienne est gagnante à Longchamp et est la tante de Pink Rhythm (Daliapour), deuxième d’un Prix Durtain (L). La troisième mère, L’Irlandaise, est gagnante de Listed et a donné Spring Star, gagnante d’un Prix de Sandringham (Gr2), et La Groupie, gagnante et placée de Listeds.