Antoine de watrigant : « gailo chop a besoin de reprendre ses marques » /royal julius, une rentrée en ligne droite en vue de la "poule

Autres informations / 31.03.2016

Antoine de watrigant : « gailo chop a besoin de reprendre ses marques » /royal julius, une rentrée en ligne droite en vue de la "poule

Antoine de Watrigant : « Gailo Chop a besoin de reprendre ses marques »

La première tentative de Gailo Chop (Deportivo) à Meydan s’est soldée par une septième place dans le Dubai Sheema Classic (Gr1). Le cheval débutait sur 2.400m, mais les circonstances de course n’ont pas permis à Antoine de Watrigant d’en savoir beaucoup plus sur la tenue du cheval, comme l’entraîneur nous l’a expliqué : « Le cheval a bloqué son mors et n’a pas respiré. C’est pour cette raison qu’il a baissé de pied pour finir. Je pense qu’il peut tenir 2.400m, mais pour cela, il faut absolument qu’il soit détendu. Je ne peux pas en vouloir à Thierry Jarnet. Gailo Chop est très fort et violent ; c’est ce qui fait aussi sa force. Si on ne le laisse pas dans le vide, il prend la main de son jockey. Il l’avait déjà fait à Ascot, avec Julien Augé qui le connaissait pourtant parfaitement. Il l’a de nouveau fait samedi. Thierry l’avait monté pour son dernier galop, et le cheval n’avait absolument pas tiré. À Chantilly, il n’avait pas eu ce comportement non plus. Malheureusement, il est très différent le matin et aux courses… Je ne pense pas de toute façon qu’il aurait pu inquiéter les premiers. Avoir eu l’occasion d’aller à Meydan reste une très bonne expérience. Le cheval est rentré aujourd’hui à Chantilly, il devrait être ce soir à la maison. Tout a l’air normal. Au cours des prochaines étapes de son programme, il va rester sur ce qu’il sait faire, et certainement courir le Prix Ganay, le 1er mai à Saint Cloud, sur 2.100m. Il a beaucoup voyagé l’an dernier, et peut-être est-il aussi un peu “paumé”. Nous allons lui donner l’occasion de reprendre ses marques. »

Royal Julius, une rentrée en ligne droite en vue de la "Poule". Espoir classique de l’écurie, Royal Julius (Royal Applause) effectuera sa rentrée vendredi prochain à Maisons-Laffitte, dans le Prix Le Sancy (D). Royal Julius a couru trois fois à 2ans, pour une victoire et deux deuxièmes places. Il s’est notamment classé deuxième d’Ultra XX (Manduro), futur lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), dans le Prix de Blaison (B). L’objectif est de lui concocter un programme "facile" pour aller sur la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), s'il montre qu’il en est capable. Antoine de Watrigant nous a expliqué : « Le Prix de Sancy se dispute sur les 1.400m de la ligne droite de Maisons-Laffitte. Il est important de courir sur un tracé rectiligne quand on pense à la Poule d’Essai. Le poulain n’est pas encore à 100 %. Je veux avant tout qu’il fasse une bonne rentrée. Royal Julius n’a pas beaucoup grandi pendant l’hiver, mais il est très costaud. Il m’a vraiment plu le matin, notamment lorsqu'il a travaillé avec Gailo Chop, avant que celui-ci ne parte à Dubaï. J’ai beaucoup d’espoir avec lui, mais il faut qu’il les concrétise en course. Après cette rentrée, j’ai pensé à une course B sur 1.600m à Maisons-Laffitte, le 19 avril [le Prix de la Croix de Chavaux, ndlr], mais je crains que cette épreuve ne soit très relevée, si j’en crois les bruits que j’ai entendus à Dubaï ! Dans ce cas, nous pourrions nous rabattre sur le Prix de Fontainebleau (Gr3), le lendemain à Chantilly. S’il s’avère que nous avons la pointure, nous irons sur la "Poule" ; dans le cas contraire, nous changerons de cap ! »