Apilobar passe le test avec mention très bien

Autres informations / 13.03.2016

Apilobar passe le test avec mention très bien

SAINT-CLOUD, SAMEDI

PRIX MAURICE CAILLAULT (L)

Apilobar passe le test avec mention très bien

Apilobar (Slickly) a été l’une des très belles impressions du meeting de Cagnes-sur-Mer chez les 3ans, signant deux succès probants. Il a d’ailleurs été acheté en partie par Gérard Augustin-Normand, à la suite de sa réussite sur la Côte d’Azur, et il passait un nouveau test dans ce Prix Maurice Caillault (L). Son entourage avait mis tous les atouts dans son jeu, alignant aussi un leader, Kidmenever (Baltic King), acheté 21.500 euros à réclamer le 26 février.

Et Kidmenever a joué son rôle, prenant plusieurs longueurs d’avance sur un peloton qui l’a cependant laissé filer. Dès lors, Magari (Denon) a mené la chasse et Apilobar ne s’est pas forcément retrouvé dans la plus confortable des positions, en deuxième épaisseur, le nez au vent. Bien posé, il a accéléré avec Magari et a rejoint Kidmenever dans la ligne droite. Mais alors que Magari cédait, Apilobar a bien poursuivi son effort pour signer un net succès, s’imposant par trois longueurs. La deuxième place est revenue au joli Talismanic (Medaglia d’Oro), qui a mis du temps à vraiment s’enclencher, avant de conclure correctement, mais sans inquiéter Apilobar. Thewayyouwish (Thewayyouare), longtemps dernier, a bien conclu pour prendre la troisième place.

Direction La Force. Apilobar est engagé dans le Prix du Jockey Club et le Juddmonte Grand Prix de Paris (Grs1). Il a réussi son tout premier test sur la route des classiques ce samedi, confirmant son aptitude au gazon… Et qu’il n’était pas qu’un poulain de Cagnes. Gagnant de Listed après avoir fait l’impasse sur le Prix Policeman – désormais labellisé course A et non plus Listed –, Apilobar va se diriger vers le Prix La Force (Gr3). Fabrice Vermeulen, son entraîneur, a déclaré : « Nous lui avions mis un leader, car nous avions peur qu’il n’y ait que cinq partants et le leader a fait du rythme. Apilobar s’est retrouvé à l’extérieur à trois quarts et, ce qui est positif, c’est qu’il n’a pas tiré. Il prouve aujourd’hui qu’il peut viser plus haut. Je sais qu’il a de la marge, d’autant plus que ses courses précédentes étaient plus faciles. Il progresse physiquement et je tenais à revenir sur le gazon. Désormais, il va être dirigé vers le Prix La Force, avant d’aller plus loin. »

Premier jockey de Gérard Augustin-Normand, Cristian Demuro découvrait Apilobar ce samedi et il a été séduit par le poulain, comme il l’a expliqué au micro du cheval émetteur d’Equidia : « C’est un bon cheval. Il a fait son boulot, en accélérant, malgré un parcours nez au vent. Ce n’était pas évident pour lui, en terrain collant, car il est plus efficace lorsqu’il court caché. Le meilleur est à venir. »

 

Un fils de Popée. Apilobar avait été vendu aux ventes Osarus de La Teste par le haras de Clairefontaine à Arnaud Bedouet, pour la somme de 18.000 euros. Il a été élevé par la SCEA des Prairies. Sa mère, Popée (Take Risks), était une bonne jument de course, gagnante de plusieurs courses dans le Sud-Ouest, deuxième du Prix de la Seine (L) et quatrième du Prix Cléopâtre (Gr3). Elle était entraînée par Jean-Claude Rouget et portait les couleurs de Mme Jean-François Dupont. Au haras, elle a déjà donné Take a Break (Sunday Break), gagnant sur les obstacles outre-Manche. Apilobar est son troisième produit. Elle est issue de la même famille maternelle que Riche Américaine, gagnante de la Coupe de Marseille (L).

 

PEDIGREE OSARUS

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’05’’55

De 1.000m à 600m : 28’’35

De 600m à 400m : 13’’33

De 400m à 200m : 13’’08

De 200m à l’arrivée : 13’’39

Temps total : 2’13’’70