Auteuil : une reprise avec un goût d’inachevé

Autres informations / 08.03.2016

Auteuil : une reprise avec un goût d’inachevé

LE MAGAZINE

Auteuil : une reprise avec un goût d’inachevé

Photo Blue Dragon

La réunion de réouverture d’Auteuil a répondu quasiment à toutes nos attentes. As d’Estruval XX (Nickname) a démontré qu’il était bien un champion en devenir en remportant le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Son compagnon d’entraînement Storm of Saintly (Saint des Saints) lui a répondu en gagnant le Prix Jean Doumen. Les deux pensionnaires de Guillaume Macaire peuvent rêver à de grandes choses en vue du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Park Light (Walk in the Park) a quant à lui été la bonne surprise du Prix Rohan (L). Mais l’après-midi nous a laissé un goût d’inachevé avec la chute du crack Blue Dragon XX (Califet) dans le Prix Juigné (Gr3), bien que l’on ne puisse rien reprocher, loin de là, au lauréat de ce Groupe, le méritant Bosseur (Coastal Path).

2016, l’année d’As d’Estruval XX

Photo As d’Estruval

« C’est maintenant qu’il doit nous montrer ce dont il est capable. » Guillaume Macaire nous avait précisé que le champion As d’Estruval XX (Nickname) devait démontrer tout son potentiel en 2016. Il a bien commencé son année en s’imposant pour sa première sortie dans un Groupe à l’occasion du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Il est ainsi devenu l’opposant numéro un au champion Milord Thomas (Kapgarde) en vue du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), avec son compagnon d’entraînement Storm of Saintly. As d’Estruval a évolué dans le bon sens entre 4 et 5ans, tout en gardant son accélération qui lui permet d’éclipser la concurrence en quelques (immenses) foulées. Il a la tenue, la classe sur l’obstacle, et à 6ans, il est tout neuf. Le pensionnaire de Guillaume Macaire n’a qu’un point faible : il est fragile. Mais s’il ne lui arrive rien, on peut espérer de grandes performances de sa part. Surtout si on le juge sur son succès dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre. Dans cette épreuve, il a bouclé le parcours en 5’43’’60, soit le deuxième meilleur temps de la course depuis 2009. La réduction kilométrique est très bonne également, alors que le terrain, même s’il était vierge, était bien collant. Voilà pour l’angle sportif.

Mais dans le succès d’As d’Estruval, il y a aussi une dimension symbolique : celle de revoir la casaque "Le Gentil" au plus haut niveau. Une belle récompense pour le propriétaire-éleveur qui, comme il nous l’avait expliqué l’an dernier, a changé sa politique pour profiter de ses bons éléments en compétition en France, après avoir vendu sa production en Angleterre et en Irlande.

De ce Prix Robert de Clermont-Tonnerre, il faut aussi retenir le parcours de So French (Poliglote) qui, sans une faute au gros open-ditch, aurait fini plus près que cinquième. Sur un tracé trop coulant pour lui, Saint Palois (Saint des Saints) a conclu septième, mais il vaut bien mieux que cela.

Bosseur enfin récompensé, Blue Dragon xx reste le numéro un

Photo Bosseur

Nous avons vécu une belle réunion ce 6 mars à Auteuil, et elle aurait été parfaite si le crack Blue Dragon XX (Califet) s’était imposé dans le Prix Juigné (Gr3). C’est ce qu’il se serait passé s’il avait bien négocié la dernière haie. Mais dimanche, nous avons vu une version brouillonne de Blue Dragon. Il a énormément penché sur sa droite au saut de la haie du Pavillon et a fait plusieurs petites fautes auxquelles il ne nous avait pas habitué.

Pourtant, en sauteur hors norme qu’il est, il gambadait entre les deux dernières haies. Il contrôlait la course mais s’est écrasé à la réception de la dernière haie, avant de se relever. En prenant un an de plus, Blue Dragon néglige les haies. Son entraîneur, Guy Cherel, a évoqué la possibilité de lui faire sauter le steeple le matin. Cela devrait avoir un effet bénéfique sur le cheval, encore plus s’il retient la leçon de sa chute. Quoi qu’il arrive, Blue Dragon reste le hurdler numéro un en France et sa chute n’entame pas sa classe. Mais à l’image d’une Zarkava XX (Zamindar), le cheval de Magalen Bryant a du génie et les génies sont parfois imprévisibles...

Toutefois, la seule vérité qui compte est celle du poteau. Et c’est bien Bosseur (Coastal Path) qui s’est imposé dans le Prix Juigné. Après cinq places de Groupe, le cheval du haras de Saint-Voir a enfin été récompensé. Il méritait son succès car il donne toujours tout ce qu’il a et ses défaites face à Blue Dragon n’ont pas entamé son moral. Sa victoire prouve aussi que les 5ans devraient prendre le pouvoir chez les hurdlers. La relève est enfin là dans cette catégorie, où nous attendions un porte étendard comme a pu l’être le regretté Questarabad.

Storm of Saintly répond à As d’Estruval XX

Photo Storm of Saintly

Une demi-heure après la victoire de son compagnon d’entraînement As d’Estruval XX (Nickname), Storm of Saintly (Saint des Saints) a réagi en s’imposant dans le Prix Jean Doumen. Lui aussi sera un rival digne de ce nom pour le champion Milord Thomas. Très détendu dans le parcours, il est passé à l’attaque à l’entrée de la ligne droite et, sur le plat, il a pu dominer nettement Ange d’Amour (Sageburg), qualifié de cheval de "Grand Steeple" par son entourage. Vézelay XX (Dom Alco) est troisième. Il complète ce trio qui ambitionne de participer, avec une première chance, au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1).

Ce Prix Jean Doumen était le premier vrai test de Storm of Saintly depuis son retour à la compétition car l’opposition était solide. Il l’a relevé avec brio, tout en sachant qu’il sera bien meilleur en revenant sur le steeple. Il ne faut pas oublier qu’il a été, avec Milord Thomas, le meilleur de sa promotion en steeple. Et que sa chute à la dernière haie du Prix Maurice Gillois (Gr1) nous a privés d’un match entre lui et le champion de Magalen Bryant. Victime d’une verrue cancéreuse à l’été 2014, il n’a pu affronter Milord Thomas en 2015. Cette année sera donc celle de la revanche tant attendue entre les deux meilleurs chevaux de leur promotion. Storm of Saintly et Milord Thomas devront, de plus, faire face à des chevaux tels que Vézelay, qui arrive à son zénith, As d’Estruval et Ange d’Amour. Ce n’est que le début du long chemin vers le "Grand Steeple". Un "Grand Steeple" qui devrait être l’un des plus passionnants de ces dernières années.

Park Light fait honneur à son frère Cyrlight

Photo Park Light

Frère du champion Cyrlight (Saint Cyrien), Park Light (Walk in the Park) a été la bonne surprise du Prix Rohan (L). Souvent, cette Listed pour inédits en obstacle de 4ans et plus est décevante. À moins qu’elle ne soit remportée par un Bosseur (Coastal Path) en 2015 ou un Park Light. Car le cheval de Patrick Boiteau n’a pas le profil d’une étoile filante. Doté d’un modèle immense, il a sauté très fort et malgré cela, il a gagné avec de la marge. Il a tout pour réussir en obstacle. Park Light a mis en avant le travail de son entraîneur, Bertrand Lefevre, avec les chevaux inédits. Il a notamment préparé Crin au Vent (Laveron), lauréat du Prix Isopani, épreuve pour les AQPS inédits âgés de 3ans, à Auteuil, Blinis (Baroud d’Honneur), qui a gagné en débutant sur les haies de Nantes, Baby Lone Glory (Laveron), déjà lauréate deux fois en quatre sorties en obstacle. Avec Park Light, il y a encore un peu de travail, mais il peut aller haut.