Capitalist justifie son patronyme dans les longines golden slipper stakes

Autres informations / 20.03.2016

Capitalist justifie son patronyme dans les longines golden slipper stakes

Capitalist justifie son patronyme dans les Longines Golden Slipper Stakes

L’entourage de Capitalist (Written Tycoon) avait fait le bon choix au moment de nommer le poulain acheté pour 165.000 dollars australiens à la Magic Million Gold Coast Yearling Sale. Samedi, à Rosehill Garden, cent soixante-huit jours après ses débuts, l’alezan a remporté les Longines Golden Slipper Stakes (Gr1, 1.200m) et il a fait monter son compte en banque à 3.479.000 dollars, soit 2.349.000 euros !

Capitalist était devenu le grand favori du Golden Slipper après sa victoire en janvier dans le Magic Million 2YO Classic, la richissime (1.890.000 dollars) course réservée aux poulains achetés à la grande vente australienne. Le poulain avait ensuite quelque peu brouillé les cartes avec une défaite inattendue dans le Todman Stakes (Gr2), mais il a montré son vrai visage le jour J.

Bien parti, il a eu un parcours en or derrière les chevaux de tête et il a placé une redoutable pointe de vitesse dans les trois cents derniers mètres quand son jockey, Blake Shinn, lui a demandé d’accélérer. Le grand favori Extreme Choice (Not A Single Doubt) a raté son départ, le duo de Gai Waterhouse (Kiss and Make Up et Scarlet Rain) n’a pas pu se montrer compétitif, tout comme le trio Godolphin (le meilleur étant Telperion, quatrième). Le seul danger pour Capitalist est arrivé de la part de la pouliche Yankee Rose (All American), la Cendrillon du lot, qui n’avait coûté que 10.000 dollars à ses vingt propriétaires. Elle a fini fort en pleine piste, mais sans vraiment inquiéter le gagnant. Le seul parmi les autres favoris qui ait tenu son rang est Flying Artie (Artie Schiller), troisième.

Le chrono de la course n’est pas exceptionnel (1’10”59), mais Capitalist est un poulain très percutant. Il a offert un deuxième Golden Slipper à Peter Snowden, l’ancien entraîneur de Godolphin en Australie. Le gagnant a été choisi par le courtier John Harron qui a monté autour du poulain un syndicat de onze propriétaires. Capitalist est un fils de Written Tycoon (Iglesia), un étalon sur la montante, issu d’une poulinière par Kenmare. Sa mère, Kithalpa (Fusaichi Pegasus), avait coûté 82.500 dollars à l’éleveur Jan Clark. Kithalpa est une fille de Compulsion (Danehill), une gagnante de Gr3 à 2ans, propre sœur de Merlene, lauréate du Golden Slipper en 1996. Capitalist a été élevé dans le Queensland, un État pas vraiment connu comme une grande terre d’élevage.

L’affiche de samedi à Rosehill Gardens proposait quatre autres Groupes 1. Sans rien enlever à l’ancien O’Brien The United States (Galileo), qui a remporté les Ranvet Stakes, ni à Tarzino (Tavistock), lauréat des Rosehill Guineas, et à Grinante (Good Journey), qui a surpris dans le Galaxy, c’est la jument Winx (Street Cry) qui mérite la meilleure note de la journée. Elle a remporté dans le plus commun des canters le George Ryder Stakes (Gr1), sur 1.500m. Il s’agit de sa huitième victoire consécutive et de son cinquième Gr1.