Chrome en or

Autres informations / 27.03.2016

Chrome en or

MEYDAN (AE), SAMEDI

DUBAI WORLD CUP (GR1)

Chrome en or

C’était la star de cette réunion du Dubai World Cup (Gr1) : California Chrome (Lucky Pulpit) n’a pas déçu ses nombreux supporters en faisant le show dans le Dubai World Cup (Gr1). Pourtant, cette course a pu rappeler de mauvais souvenirs : ceux du Dubai World Cup 2015 où il avait été battu par Prince Bishop (Dubawi) après avoir été contraint de faire les extérieurs, le nez au vent. Bis repetita. Sorti vite – trop vite – de sa stalle (11 sur 12), California Chrome n’a pas pu se rabattre au commandement et a évolué en troisième épaisseur. Mais cela était déjà presque trop facile car, en plus d’un mauvais parcours, California Chrome et son jockey Victor Espinoza ont dû composer avec un souci de harnachement dans la ligne droite : la selle a reculé !

California Chrome s’impose de toute une classe, n’étant inquiété à aucun moment. Mubtaahij (Dubawi), élevé en France au haras de l’Hôtellerie, se classe deuxième. Jamais loin des premiers, calé contre le rail, il s’est montré courageux jusqu’au bout. Mais la note de la course est à mettre au crédit d’Hoppertunity (Any Given Saturday). Le partenaire de Flavien Prat n’est pas très bien parti et il a été pris de vitesse lors du démarrage. Il a ensuite tracé une magnifique ligne droite en pleine piste et échoue de peu pour la troisième place. Frosted (Tapit) déçoit en prenant la cinquième place, n’accélérant pas efficacement dans la ligne droite. Quant à Vadamos (Monsun), il était battu dans le tournant et Vincent Cheminaud n’a pas insisté dans la ligne droite. Il est onzième et avant-dernier, le jockey expliquant : « Il ne s’est pas adapté à la surface et c’était vite terminé pour lui. »

Juste garder l’équilibre… Victor Espinoza – gagnant de la Triple Couronne et du Breeders’ Cup Classic en 2015 avec American Pharoah (Pionnerof the Nile) – a déclaré : « J’essayais juste de garder l’équilibre et de ne pas trop bouger. Je n’étais pas si inquiet que cela à propos de la selle. Je me contentais de regarder devant moi et je me disais : "Où est le poteau ?" Il n’arrivait pas assez vite ! Je sentais que ce ne serait pas un problème de virer en épaisseur. Il montre aujourd’hui que lorsqu’il est à 100 % il sait galoper ! Il avait bien couru lors de sa préparatoire, gagnant facilement. Je ne voulais pas trop lui en demander ce jour-là, car je savais qu’il aurait une vraie course aujourd’hui. Après avoir gagné la Triple Couronne, mon but était de gagner le Dubai World Cup. L’an dernier, California Chrome était deuxième et ce n’était pas très drôle. »

L’autre héros américain. Avant American Pharoah, California Chrome avait été le meilleur des ambassadeurs pour les courses américaines. "Chromie" est peut-être encore un peu plus populaire que ne l’est American Pharoah, dans le sens où son histoire typique de l’American Dream a beaucoup inspiré. L’alezan n’était pas né pour être un champion, son propriétaire aux allures de cowboy détonnait quelque peu au milieu des grands propriétaires américains, son entraîneur n’était pas des plus classiques… Mais il a battu les meilleurs dès son année de 3ans. S’il ne s’était blessé au départ des Belmont Stakes (Gr1), qui sait s’il n’aurait pas pu décrocher la fameuse Triple Couronne…

Après une excellente année de 3ans, California Chrome a connu une année de 4ans plus difficile : battu par un surprenant Prince Bishop (Dubawi) dans le Dubai World Cup, il est ensuite venu en Europe dans l’espoir de participer au meeting de Royal Ascot. Mais il s’est blessé la veille des Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Il est retourné aux États-Unis où il a pris du repos à Taylor Made, le haras où il stationnera comme étalon dans le futur. En 2016, California Chrome montre qu’il est plus fort que jamais et le "petit poucet" devient désormais le cheval le plus riche de l’histoire des États-Unis, statut précédemment détenu par Curlin (Smart Strike).

Mubtaahij, un peu de France à l’arrivée. Mubtaahij a été élevé en France au haras de l’Hôtellerie (Jean-Pierre et Guillaume Garçon) et met de nouveau le haras au centre de la scène internationale, dans la course la plus richement dotée du monde. Ce frère de Lily of the Valley (Galileo) appartient à la première production élevée au haras de l’Hôtellerie. Guillaume Garçon nous a expliqué : « La mère, Pennegale (Pennekamp), a un superbe foal par Siyouni et elle a été saillie par Intello cette année. » Mubtaahij avait déçu lors de ses deux courses préparatoires, mais son entraîneur, Mike de Kock, s’était dit très confiant avant la course et il avait raison. Dans son jardin de Meydan, Mubtaahij a de nouveau réalisé une grande performance, lui qui avait été impérial en 2015 où il avait notamment survolé l’UAE Derby (Gr2). Il avait ensuite échoué dans le Kentucky Derby (Gr1), mais avait bien couru dans les Belmont Stakes (Gr1), battu par le crack American Pharoah, ainsi que par Frosted et Keen Ice (Curlin), qu’il devance dans ce Dubai World Cup.

Christophe Soumillon, jockey de Mubtaahij, a déclaré : « Il est de retour à son meilleur niveau et court très bien. J’ai eu un bon parcours, mais California Chrome est tout simplement un superbe cheval. »

Mubtaahij avait été vendu yearling à Arqana. L’agence avait un autre de ses graduates en lice : Mshawish (Medaglia d’Oro), qui était passé sur le ring de la breeze up. Il ne démérite pas en prenant la sixième place après avoir mené, Frankie Dettori expliquant que la distance était trop longue.

Flavien Prat troisième. Parti aux États-Unis, Flavien Prat avait été victime d’une chute spectaculaire en 2015 et avait été sérieusement blessé. Le jockey participait pour la première fois à la réunion du Dubai World Cup cette année et il s’empare d’une belle troisième place avec Hoppertunity, qui aurait pu finir deuxième avec un meilleur parcours. Le jockey a expliqué : « Avec son numéro de corde, il s’est retrouvé un peu loin dans le parcours, mais il a tracé une belle ligne droite, finissant fort. Sa performance est d’autant meilleure que le tracé de l’hippodrome était nouveau pour lui. Je suis très content. »

Pour voir la course : https://www.youtube.com/watch?v=R2ihAGhZ9K4